GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Android , échec critique de Google

Le fractionnement d ‘ UNIX : le remake

UNIX , jusqu ‘ à GNU/Linux
Google à réussi un exploit : nous faire une belle AT&T . Je m ‘ explique , UNIX , bien que crée par Kenneth Thompson et Dennis Ritchie , le code source gratuit ( à l ‘ époque ) pour les universités , mais salarié par cette même entreprise , UNIX était commercialisé et le code source disponible pour ceux qui avaient acheté le système d ‘ exploitation . L ‘ exception était que la gratuité du binaire et des sources pour les universités . D ‘ ou les apparitions des IRIX et des SUN / Os et ce qui fut son successeur SOLARIS , qui n ‘ étaient que des systèmes X , compilé pour des besoins et des architectures CPU plus ou moins spécifiques .

Avec le temps , les besoins et les architectures que je qualifierais de façon post mortem à la con ( SPARCS , HYPER SPARCS et MIPS ) , mais Intel , avec ces premières architectures 64 bits donna un si fort coup de pelle avec l ‘ arrivée concomitante de GNU /Linux détruisit tout ce qu ‘ avais fait Sun Microsystems , Silicon Graphics , DEC etc
Android ou le remake v 2010 – 2016
Qu ‘est ce qu ‘ Android ? Si je me refaire à wikipedia c ‘est un subtil mélange entre un kernel Linux et des API Java , des technologies open sources ( au grand damne d ‘ Oracle ) . La ou Google à voulut faire son malin , en ce souvenant des UNIX propriétaires , garde la main sur le noyau qu ‘ il distribue à ces licenciés , qui eux même ont le droit d ‘ altéré la GUI , ce qui modifie considérablement , ce qui est un luxe en soit «  l ‘ expérience utilisateur «  , comme si Kévin ou Jason savaient ce que c ‘ étaient …

La question est : en quoi cela pose un problème ? Je pose la question autrement , vous achetez deux PC de marques différentes sous Windows 10 , mais vous n ‘ avez pas du tout le bureau du fait d ‘ ajout et de suppression , de remplacement d ‘ utilitaires essentiel au système . Chose interdite dans le cadre d ‘ une distribution GNU / Linux , car le geek doit pouvoir passé d ‘ une distribution à l ‘ autre en toute transparence .
Apple win …. pour l ‘ instant
Apple , avec son joli iOs tout gelée à réussi son coup , en ne combattant pas ou de façon si symbolique . IOS est un dérivé de Mac Os X , lui même dérive de NeXTstep / Openstep . Cela ne veut pas dire qu ‘ Apple est tiré d ‘ affaire , c ‘est plutôt le contraire , l ‘ iPhone s ‘ épuise , le Mac est abandonné de facto , le Mac Pro c ‘est révélé un gag , l ‘ iWatch est un pétard mouillé … quand je pense que Nvidia et ATI ce batte au couteau en faisant évolué le paradigme GPU …

Game of thrones – la série , mes impressions

Babylon 5 + Dune + LOTR

Game of thrones est l ‘ une des séries les plus enthousiasmante que j ‘ ai vu ces dernières années . Comme d ‘ habitude on veux y voir ce que l ‘ on veux : de la dark fantasy ; une version anglo saxonne des «  rois maudits «  , un nouveau manifeste féministe , comme l ‘ a étez «  Battlestar Galactica «  j ‘ y reviendrais . Mais comme sa cousine moderne et tout aussi sanglante «  house of cards «  , tué son adversaire politiquement est essentiel .

Leçon 1 : ne pas sous estimé une héritière avec des Dragons
L ‘ un des leitmotiv de la série est de sous estimé , systématiquement Daenarys des Typhons . Sans doute à cause de sa jeunesse et de sa blondeur . A chaque fois que les mâles la croise , ils la prennent systématiquement pour une fille de taverne et c ‘est à chaque fois une baffe au minimum , la mort .
La femme , est la vrai maîtresse du Mur , de Port Réal … la fin de la série viendra par elles . Dany est une grande femme politique , peux être plus dangereuse que Sansa ( une fois quelle aura dégagé ses scrupules romantoc , pas par simple vengeance , mais par simple calcul ) , le cas d ‘ Arya est particulier , mais je n ‘ aimerais m ‘ en faire une ennemie .
Leçon 2 : Game of thrones n ‘est pas les rois maudit
Si y a une série de livres que je lisais les été de mon adolescence , c ‘ était bien «  les roi maudits «  de feue Maurice Druon . Certes il y a des archétypes , mais Geoffrey n ‘est pas Edouard III , mais Cersei est une version corrompue et folle d ‘ Isabelle de France .
Leçon 3 : John Snow et Dany : les enfants de Sheridan
Martin à bien compris qu ‘ il fallait des héros , qui n ‘ était que des méchants «  présentable «  . D ‘ ou la mise en avants de Dany et de Snow , l ‘ une enfant naturel , l ‘ autre enfant conçut hors lit matrimonial . L ‘ un et l ‘ autre subissent stoïquement les préceptes de Campbell en subissant tous ce qui leurs tombent sur la tète . Tous comme subissent dans la même initiation les survivantes Stark , qui sont du même acier trempé .
Si ils survivent aux embûches à venir , Dany et Snow méritent à égalité le trône de fer .
Leçon 4 : le problème Cersei
Cersei est LE problème de la série . Pour qui est un tantinet attentif ; on vois bien que la reine mère à un grain de la taille du Titanic , elle est maboule ( expression 80 ‘ s ) , elle est bouffé par son orgueil et sa soif de pouvoir , la faire carbonisé par les trois dragons serait un destin trop gentil , trop humain pour une personne qui ne l ‘ est pas . Il faut une rectification sur deux épisodes .
Leçon 5 : Game of thrones = Dune
La série est complexe , c ‘est la ‘ une de ces qualité . C ‘ est aussi une des première qui parle d ‘ argent et d ‘ influence . La ou House of cards , que j ‘ aime est dans la force politique brut . GoT s ‘ adresse au même public . Game of throne , va connaître avec les deux dernières saisons à la fois son, saut de requin et un retrecissement de son public .
La dernière saison va être très intéressante , car elle parlera des survivant avant le début de la vrai confrontation contre les marcheurs blancs . Le fait de Littlefinger soit dans le dernier carré , n ‘ a que peux d ‘ importance , autant Underwoodesque qu ‘ il soit , il n ‘est pas de l ‘ acier des Targaryen et il sous estime Sansa , qui depuis la saison six à commencé à ce forgée , mais le trempage est en court .
Leçon 6 : Comme je regrette Tywin Lannister …
Pour conclure et reprendre sur «  les rois maudits «  . Tywin Lannister est le seul bon portrait de Phillippe IV Le Bel . Tywin mérite bien mieux que sa place de «  Main du roi «  . Charles Dance , que les millénium ont découvert , comme l ‘ eau qui mouille et le feu , brûle ; oui les millénium sont des cons . Certes , il mérite , ces carreaux , vu comment il n ‘ a cessé d ‘ humilié Tyrion sur plusieurs saisons , mais il aurait étez encombrant dans le dernier carré .

Fame – Alan Parker

travail , souffrance , vocation et la réussite n ‘est pas garantie

Comme tous les gens de mon age , je passais mes samedi après midi devant TF1 . L ‘ après midi de l ‘ avant dernier jour de la semaine , il y avait l ‘ émission «  sa me dit et vous «  , qui proposais au choix , diverses séries comme le magicien ( série oublié ) ; Manimal ( itou ) ; street hawk ( même chose ) , Fame et bien d ‘ autre .
Le travail , le travail , le travail …
J ‘ ai découvert le film tardivement , c ‘est censé être une comédie musical . C ‘est plus une comédie dramatique avec d ‘excellents numéros musicaux . Nous suivons un groupe de candidats du concours d ‘ entrée , jusqu’ a la remise du diplôme .
La série et le film Fame parlent de la même chose . Pas de réussite , sans besogne , chose qui ne parle plus du tout à la jeunesse actuel , mais comme la série , au jeune age , montre que l ‘ on ne réussit pas si on transpire un temps sois peu …
Certes , le film repose sur des archétypes , qui ne passerais plus du tout à l ‘ heure actuel , d ‘ ailleurs le film lui même , ne passerais plus , car il repose sur l ‘ exigence , notion en passe d ‘ être oublié . C ‘est un film à voir , comme le sont Rambo , Rocky IV , à la poursuite d ‘ octobre rouge , représentatif des états unis dans les années 1980 , mais en ayant le courage d ‘ en faire une version grise en sous texte .
Le film a plutôt bien vieilli et il n ‘ y avait pas nécessité d ‘ en faire un remake en 2009 , qui s ‘ est banané à la mode Fantastic four ou autre Ghostbusters et prochainement Ben – Hur .Parlons maintenant de l ‘ OST

I sing the body electric

Hormis l ‘ histoire principale , le film , repose , comme je l ‘ est dit plus haut sur des numéros musicaux de très haut niveaux . Mais l ‘ acmé est le final de six minutes . Un mélange de musique orchestral énergique et de pop musique . Plus de trente ans après la chanson est exemplaire .

La seconde mort de SGI

Le vendredi est vraiment un mauvais jour pour les anciennes gloires technologique . Après le retrait de Fairlight du monde de l ‘ audio numérique professionnelle . Voici le tour de SGI de ce faire absorbé , comme une vulgaire start up , c ‘est la déchéance final d ‘ une ancienne gloire technologique des années 1990 .
La première mort de Silicon Graphics Inc : tué par Moore
Silicon Graphics Inc à permit l ‘ innovation et la création des plus grand blockbuster des années 1990 . pas de SGI , pas d ‘ indépendance day ; de Mask , de Titanic , de Final fantasy : the spirit within , de twister , des premiers Jurrasik park etc . SGI à bien sur co crée avec Nintendo , la N64 . Certes le leg de la société de Silicon Graphics Inc est considérable : Open GL ; XFS etc
La première grosse faute de goût de l ‘ ancienne société de James H. Clark est la création et la vente de la gamme Visual Workstation , sous Pentium II /III , basé sur la gamme d ‘ Intergraph , ancienne société qui essayé d ‘ attaqué SGI sur l ‘ entrée de gamme .

Il va de soit que ces PC rebadgé deux fois commença à décrédibilisé la société . La double emergence de GNU / Linux et de NVidia , fondé par des anciens de Silicon Graphics Inc
et au dernières nouvelles boursière , la société au caméléon va très bien , ce qui déplaît fortement au idiots et au pseudo gauchistes de forum
La seconde mort de SGI : le sort de Cray inc en moins prestigieux
SGI , en ce faisant racheté par HPE est en train de subir ce qu ‘ ils ont fais subir à Cray Inc il y a deux décennies , de façon moins «  fraternelle «  , car une entreprise qui achetait du Silicon Graphics Inc , acquerrait à terme du Cray Inc . Ces deux entreprises avaient les même valeurs en matières d ‘ innovations et était techniquement complémentaire . Jusqu ‘ à que SGI achète Cray , pille le craylink , le renomme NUMAlink et éjecte Cray de la partie .
Il va ce passé la même chose pour SGI , pour les même raisons .

Je ne pleure pas sur ce qui fut le SGI de 2005 – 2016 , qui n ‘ avait aucune valeur rajouté . Le HPC actuel ce résume à Intel + NVidia avec une vrai expertise et GNU / Linux comme OS .
Le seul bon point que je reconnais au SGI de 2005 – 2016 est d ‘ avoir sauté du train de la workstation à temps ( j ‘ en avais parlé dans history of GPU ) , car le bilan depuis le milieu des années 1990 est globalement un massacre : Softimage est mort , 3DSmax est moribond , Maya est hors sol , Newtek Lghtwave 3D à techniquement disparue .

Mais l ‘ histoire des technologie est ainsi fait que Cinema 4D , Blender 3D , les moteurs de rendu comme Cycles , Maxwell … émerge peux à peu . Paradoxalement et pour conclure , Apple est plus proche de la disparition que l ‘ on ne peux le pensé . Elle est dans la position de ce que fut DEC , IBM à leur firmament , en étant plus fragile simplement en dépendant du grand public et celui ci est versatile , même avec le fractionnement d ‘ Android , sans compté que la firme à la pomme n ‘ a cessé de craché sur leur premier public : la PAO avec le rigolo et ridicule Mac Pro hors sujet .

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 920 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :