GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

John Wick 1 & 2

La netfixation du film d ‘ action

Le genre même du film d ‘ action pur et dur à disparu depuis des années , remplacé par le film de super héros . Comme le personnage du héros ou en moins de vingt ans , nous sommes passé du personnage vertueux | quidam au personnage qu ‘ il ne faut surtout pas réveillé . Le méchant en temps que vengeur n ‘est pas nouveau on peu bien évidement cité Edmond Dantès chez Alexandre Dumas , bien évidement , l ‘ iconique Kaiser Sozés d ‘ usual suspect .
Baba yaga
Quoi que l ‘ on puisse reprocher à Keanu Reeves , il faut quand même avoué qu ‘ entre Dracula de Coppola et John Wick en passant par la trilogie Matrix , à gagné en charisme . Sans compté sa sincérité en matière d ‘ arts martiaux , l ‘ inverse de Steven Seagal .

Comme dit plus haut , l ‘ idée de faire d ‘ un nemesis , un héros non limite , n ‘est pas nouvelle , mais le traitement de celui ci est suffisamment clair , pour en faire une trilogie .

Comme d ‘habitude à Hollywood , ont avais tous assisté à la meme chose après le premier Matrix , faire une suite après un succès surprise . Le premier John Wick n ‘ a rien coûté : 20 M$ .
La netfixation du film d ‘ action
Je n ‘est rien contre Netfix , il à fait évolué la série tv en les rendant plus addictive . Par ricochet , l ‘ écriture des films à suivi . Les séries sont devenus des films à gros budget , découpé en tranches , des films de plusieurs heures .

Mais Netfix et ces concurrents on quand même annihilé les travaux d ‘ un Tony Scott , malgré tous le 4K HDR de la mort qui tue .. ce dont on dispose en 2017 , cela à quelque peu stérilisé l ‘ esthétique et c ‘est dommage .

Les actionners à épisodes ne sont certes pas une nouveauté , je renvois aux trilogies die hard et Jason Bourne ; même si JW 2 avec don introduction sèche fait bien les choses pour lié les deux premiers films .
John Wick Vs the world
Le troisième épisodes va être très interressant , du faite que John Wick soit véritablement seul et sa prochaine cible est bien évidemment la grande table , puisque cela à étez le fusil de Tchekov du numéro deux .

John Wick ce sont surtout des morceaux de bravoures et il faut dépassé le faster & louder ; nous ne sommes pas dans fast & furious …

Publicités

Quake – ID Software

Un FPS strictement impossible à refaire en 2017

Il est de ces moments , dans la vie qui marque la vie de quelqu ‘ un . Le premier vrai baiser , le premier vrai rendez vous , la première séance au cinéma … son premier RPG , son premier FPS . Quake à étez décriée à l ‘ époque par Joystick , par par son ambiance , j ‘ y reviendrais , mais le bébé de ce qui était ID Software , qui était publié par Virgin il me semble était grossièrement appelé une toolbox .

Quake , qui à permis la création de mod et un peu plus tard half life était technologiquement très supérieur à duke nukem 3D , qui lui jouais sur la carte de la décontraction et du cynisme .
Une ambiance très particulière
Je jouais à Quake , le vendredi soir en attendant mon épisode d ‘ XFiles . A l ‘ époque , je ne faisait pas spécialement attention aux décors , je voulais me défoulé sur les mobs , point . Certes le design et le level design avec certaines armes ( le légendaire lance clous ) , mais comme je lisais en même temps Lovecraft , c ‘ était banal .

Mais cette année , avec les offres permanentes sur Steam , je me suis racheté la première trilogie Quake . Autant , Quake 2 lui est marqué du sceau 3DFx , Quake 3 banc d ‘ éssai des cartes NVidia , était orienté multi joueurs et plate forme de développement pur et dur , l ‘ ascendant était malgré tout loin de tous cela .
Le Quake de 1996 , en 2017 : pas de remake possible
Le jeu de 1996 , en 2017 est devenu un sommet du glauque , cela saute au yeux , des gémissements , des cris , des morceaux de chairs qui volent , l ‘ absence de musiques ( composé par Nine Inch nails ) sur la version Steam rend le jeu oppressant .

Pourquoi dis je que le premier Quake n ‘est pas refaisable . Techniquement cela est parfaitement réalisable , mais le FPS serais hygiéniste , la 3D est bien trop propre , stérile , la ou la version de 1996 est organique , qui est très libre à ce niveau , Carmack et Romero non pas cherché à faire grand public , plaisant , facile .

Pas de recherche de profits à tout prix , pas d ‘ aide pour les joueurs , pas de DLC ( qui n ‘ était pas techniquement faisable à l ‘ époque ) . sans compté , malgré les éfforts de Bethesda , qui essaye de vendre une troisième fois Quake 3 ( Quake champion est un remake clair , orienté e-sport du jeu de 1999 ) , la marque ne représente rien à l ‘ adolescent de 2017 .

Plus de deux decades , le vrai Quake à disparu des écrans radars , comme total annihilation , la faute à la fois aux créateurs , qui néglige leurs engeances et les éditeurs , qui tronçonne , javelise la plupart des IP . Pourtant et cela est paradoxal , pas de Quake engine , pas d ‘ Elder scrolls V : Skyrim …

Justice league Zack Snyder – Joss Whedon [ contient des spoilers ]

Fin de cycle

Dire que le DC univers cinématique est problématique , est un euphémisme , cela n ‘ est même , quoique en pense le «  grand public «  à cause de lui et de Batman Vs Superman , ce «  grand public «  de mes fesses n ‘ a pas aimer , cette légère réécriture de «  the dark knight returns «  . ces ingrats préfère les films à gags et vide de tous scenarii comme les tragiques gardiens de la galaxie 2 .

JL est l ‘ archétype du développement hell , une bonne idée , qui à connus des empêchements multiples , comme la trilogie de Chritopher Nolan , qui du fait de son optique , empêcha la production , du fait de son «  réalisme «  .

Et comme d ‘ habitude et cela depuis 300 , à quinze jours de la sortie de justice league , les sois disant cinéphile casse du sucre sur Zack Snyder , cela devient systématique , à croire que ces «  individus «  , aurais voulut que Claude Lelouch réalise le premier crossover cinématographique de DC comics .
Le film
Justice league à replacé DC et la question de l ‘ héroïsme au centre du village geek . Alors , je vais le dire d ‘ emblée , JL n ‘ a pas la vocation d ‘ être aussi politique que Batman V Superman , ou de posé des questions , certes «  philosophie pour les nuls «  comme Wonder Woman .

Justice league à subit , comme le tristement célèbre de multiples réécriture , du fait du succès de Wonder Woman et la je n ‘est rien à dire , je préfère mille fois un film WW qu ‘ un gardiens de la galaxie 2 . Les exécutifs de la Warner , ne voulais pas non plus d ‘ un film trop sombre , alors que c ‘est justement la ou il faut creusé , mais bon , il faut qu ‘ à la sortie de la séance les gamins , ceux ci réclame leurs happy meal au logo de la ligue de justice .

Justice league est malgré tout , l ‘ antithèse d ‘ un avengers , la nous ne subissons pas deux heures trente de psychanalyse familiale , les membres de la JL ce comportent comme ils ce doivent : en dieux sur terre , tout en étant individuellement indépendants , mais faisons front communs , ce dont est infoutu de faire les vengeurs sans une remarque mesquine ou ce voulant amusante .

Mais c ‘est surtout le retour le retour de Superman qui fait plaisir et il ce comporte enfin comme il ce doit . Il n ‘ a plus peur de son ombre et c ‘ est déridé et on sens que Cavill à l ‘ aise dans celui ci . Kal El est sur de sa force et de son droit de l ‘ utilisé à bonne escient .

Comme le dit à plusieurs reprises le Joueur du grenier , la Jl est constitué , au moins dans son premier cercle ( la sainte trinité ) , d ‘ êtres à caractère pseudo divins et quand on vois Superman deplacé un immeuble plein de gens , cela relativise un age of Ultron .

La mise en scène est très calme pour un Zack Snyder , certes il à connus un drame personnel et le film , en cours de montage à étez repris en main par Joss Whédon et à donc adoucis le film . Il faut aussi parlé des introductions de Cyborg , Aquaman et Flash .

Et celles ci sont faites proprement et l ‘ on devrais , le succès aidant voir un film sur Flash .

Bref DC n ‘ a pas dit son derniers mot et meme si le DCU au cinéma est en vois d ‘ apaisement , j ‘ i plus hate de voir un justice league 2 qu ‘ un avengers : infinity war que l ‘ on nous tease depuis trop longtemps .

Genesis – the way we walk

Mon premier live post premier coup de cœur de collège

Genesis , comme Dépêche Mode ; ont étez les bases de ma bande sonore d ‘ adolescence . A l ‘ époque , Genesis au debut des années 1990 était un groupe pop , excellente à l ‘ époque . Le double live the way we walk à permis à des jeunes gens comme moi de ce familiarisé à leur catalogue progressif .
Une version double CD intéressante
A l ‘ époque ou j ‘ ai commencé à ce groupe , je ne connaissais que leur derniers album et les titres pop qui en constituait les fondements . Je me souvient d ‘ avoir acheté , après les cours du jours au collège , la première partie de ce double live en cassette audio .

Le groupe Genesis , avait en effet décidé , via le marketing de l ‘ édité d ‘ une façon particulière : les chansons connus sur le volume «  the short «  , pour les fans de dernière comme à l ‘époque et une année plus tard «  the long «  ou ce trouve les titres progressif du groupe . La mise en vente de l ‘ intégralité d ‘ un concert n ‘ allais pas de sois à l ‘ époque , il y avait certes 101 de Depeche Mode , mais ils ont abandonnés , un temps ce concept pour proposé une version live de song of faith and devotion .
Genesis : les survivants du rock progressif
Genesis est désormais un groupe inconnu du grand public , mais bon qu ‘ attendre d ‘ une masse de gens près à acheté des DLC à des tarifs abusif et ne vois aucun problème de faire du micro paiement dans leur FIFA /PES/COD annuel …

Genesis est désormais vu , comme Pink Floyd comme de la musique «  intellectuel «  . Le rock prog est un genre , dont l ‘ héritage ce trouve aussi bien chez Archive ou Iron Maiden . Sans compté que pour un profane , ce groupe à une histoire compliqué , comme le Floyd .

Genesis est comme le Floyd , Jean Sebastien Bach , Richard Wagner ou Miles Davis un style musical qui ce merite

%d blogueurs aiment cette page :