GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives Mensuelles: novembre 2006

300 évolution du style Miller

Le but du billet n ‘est pas de critiqué le  » comic book movie  » , genre a part entière ,mais de définir la ou commence un hommage ( Superman planant au dessus de la planète en écoutant toute les fréquences dans  »Superman return  » qui renvoie a Alex Ross ou bien Batman se faisant gargouille citant la story line   » Guerre aux crime  » dessiné aussi par   Alex Ross .

 

2007 devrais être une année intéressante pour le fanboy entre :  Spiderman 3 , les quatre fantastiques ( des films dont personnellement rien du tout ) mais surtout 300 . La sa va être tripant … j ‘ entend déjà les aigris << oui ! Znyder a reprit a la case près l ‘ ouvrage de Miller … >>  ; il est vrai que le premier trailer reprend les premières pages du trade paperback ; tout en prenant ces distances avec le matériel d ‘ origine  ( zoom sur les soldats accompagnant le messager de Xerxès … l ‘ arrivé des immortels … ) mais retournons la question : Le comic movie peut t ‘ il existé sans citation ?

Publicités

C ‘ est l ‘ histoire d ‘un mec : Haute fidélité

J ‘ ai découvert Nick Hornby  dans le numéro 106 de Technikart  ( numéro qui déclenché une espèce de bataille d ‘ Hernani  sur ce qu ‘est un geek )… le débat a toujours lieu actuellement sur le forum de Mad Movie .

 

   Ayant passé mon week end a dévoré  » Le cinéma américain des années 1970  »   ; j ‘ ai donc enchaîné sur Haute Fidélité . C ‘est l ‘ histoire d ‘ un fou de pop-music qui en a fait son métier ; il est vendeur de disque a Londres , le malheureux , ce fait plaqué au début du roman , son ex qui est avocate  . Le narrateur commence a se remémoré ces échecs amoureux ; mais il remonte loin , très loin , dès l ‘ école primaire ; vous savez pas ses amourettes , mais ces femmes qui vous marques , le problème est qu ‘ il fait une sorte de remonté d ‘ égout * , bien sur il n ‘ est pas déçu du voyage .

    C ‘ est bon roman , certes de temps en temps c ‘ est Friends chez les anglais . Il y a un moment particulièrement savoureux quand Rob va voir une femme qui revend pour trois fois rien la collection de disque de son mari … qui est parti avec une bimbo , ce monsieur avait une super collection de rareté et sa femme se venge en bradant celle – ci . Moralité si vous compté trompé votre amie , mettez vos collections en sécurité sinon…

 

   Je vous conseille ce roman si vous n ‘ avez pas lut  » Microserf  » mais si vous voulez lire quelque chose de léger allez y de bon coeur .

 

 

 

Note : ce que j ‘appelle remonté d ‘égout : ces personnes que l on croyait enterrée par le béton de son histoire et que l on recroise quand on ne s ‘ y attend pas

%d blogueurs aiment cette page :