GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: janvier 2007

Le coté obscur du comic book ; bonne ou mauvaise chose ?

Préambule : le texte est la résultante d ‘ un débat qui se poursuit depuis des mois sur le forum de Mad Movies ; dont l ‘ épicentre actuel se trouve ici  http://www.mad-movies.com/forums/index.php?showtopic=16691 … Je  me se mit sérieusement au  comic book quand on ma prêté Dark Knight Return , et j ‘ai découvert un coté de Batman que j ‘ignorais jusqu ‘ alors … un  Batman jusqu’au-boutiste , allant jusqu’ a éliminé le Joker ; faisant saigné du nez Superman ….

Le comic book léger et fun

 

      Historiquement le comic book était pour les enfants dont le premier avatar est Superman apparaissant dans la revue  » Action Comics  »  . Après la seconde guerre mondiale auquel DC avec ses super héros ainsi que l ‘ ancêtre de Marvel ont fais leurs travaille de propagande .

      Puis vint la guerre du Vietnam et les désillusions américain ; un certain désenchantement  vint durant cette période vint Spiderman , les quatre fantastiques …

Peter Parker , geek qui se fait piqué par une  araignée radioactive développe des super pouvoirs etc … qui dit super héros dit aussi super vilains  avec Von Doom ( l ‘ un des moins ridicule du Marvel Verse , avec Galactus , qui est lui même un cas particulier ) .

 Le comic book que j ‘ aime

 

     Je suis comblé depuis  » Crise d ‘ identité  » ; son tie – in ( le secret de Barry Allen  DCU n° 8 a 11 ) les conséquences de celle – ci (Countdown ;  Day of veangeance : OMAC project …) Même si en lisant  Infinite Crisis on finit par savoir qui est le vrai responsable des conflits démarré au sein du DCverse , cela n ‘ enlève rien au cause des événements puisque les conflits était latents . Le  DCverse n ‘ aura jamais étez sombre et violent , des morts se comptant par dizaine depuis le funeste   » Crise d ‘ identité  »  mêlé a cela a une réflexion sur ce qu ‘est la justice comment elle doit etre produite et biensur ces conséquences ( voir  » Rogue War  »dans la série Flash ) . mais bon de son coté Marvel avec son crossover   » Civil  War  » élève enfin le débat sur la question de la citoyenneté et la loyauté envers son pays .

Le comic book seulement pour les adultes ?

 

    Pour l ‘ instant je ne ferais pas lire le crossover   » Infinite Crisis  » a un enfant de moins de quinze ans … il ne s ‘ agit pas de super héros pourchassant des super vilains pour des raisons X ou Y  , mais une histoire de règlement de compte , de re-création d ‘ univers  … de destruction d ‘ icônes  ( en ce sens Wargames nous a préparé  au pire tout en nous le montrant ) . Et puis la BD américaine  , bien que très facilement trouvable en kiosque ou en librairie  , nécessite de l ‘ abnégation  l ‘ initiation est assez exigeante , lire les classiques , les trouvez , s ‘ achetez  les encyclopédies  quand elles  sont disponibles pour comblé les trous narratifs ; se raccroché a la continuité … bref si on est pas motivé , il faut mieux lire des manga qui proposes des séries finis . Car le comic est désormais et peut et pour longtemps encore pour un public adulte .

 

Publicités

Battlestar Galactica (II): Inspiration historique et science – fictionnesque

Du réel dans la fiction

     En regardant l ‘ épisode de la saison 2  » Thefarmla ferme  » qui entre autre parlait de la reproduction des Cylon , il parlait aussi aussi des conséquences de l ‘ élimination de Boomer – Galactica par Cali ; celui ci reprenait a l ‘ angle près  l ‘ assassinat de Lee Harvey  Oswald par Jack Ruby lors de son transfert a la prison d ‘ état du Texas , je rappelle qu ‘ Oswald est le seul assassin  de John Fitzgerald Kennedy  ; illustré dans le film  » JFK  »  d ‘ Oliver Stone . Ce type de scène a une signification : rien n ‘est gratuit , la fiction s ‘ attache a relié  des pend de l ‘histoire humaine a la traversé des survivants vers la Terre .

 

       Pareil pour le révolté des douze colonies Tom Zarek présenté comme une sorte de Nelson Mandela , ce qui est injurieux envers le vieux leader noir , non Zarek est plus le descendant spirituel  de Robespierre et de Joseph Staline . Dans le sens ou : seule sa vision du monde  » abattons l ‘oppresseur  » qui est Laura Roslin ( qui n ‘ a rien demandé a personne cf le pilote ) ; le problème pour des individus comme Zarek est que la moindre autorité est un signe d ‘ oppression envers le peuple ; idéologie des groupes terroriste  d ‘ extrême gauche durant la Guerre  Froide  . De ce fait Ronald D. Moore a le nez creux pour l ‘ utilisation de l ‘ histoire contemporaine .

 

Quête et rédemptions impossible

     L ‘ amiral Adama as une quête : mené la flotte des douze colonies de Caprica vers l ‘ idéal humain qui est la recherche de la Terre qui tiens a la fois de l’ Éden et du Graal  ; hors  comme la dit si bien Adama lors du pilote << les hommes ont joués a Dieu en donnant une âme a des machines >> mais pour l ‘ instant les survivants sont au purgatoire ( lisez le poème de Dante )

      Certains membres du BSG-75 ne sont pas non plus exempte de tout reproches  , passons le cas de Gaius Baltar car c ‘ est sa liaison amoureuse avec Numéro 6    qui a enclenché cette série d ‘ évènements qui me passionne . Kara Thrace qui a envoyé ad patres , plus par faiblesse qu ‘ autre chose le frère de Lee Adama qui a lui même des sentiments pour Starbuck . Le désormais célèbre couple Tigh entre le second du commandant qui est saoul a longueur de temps et que des qu ils arrivent un ou deux pépins a son supérieur : invoque la loi martial et cette chère Hélène   qui nous joue Lady McBeth pour avoir un quelconque pouvoir une quelconque excuse est vaine .

 

Les Cylon , héritier malgré eux 

 

     Parlons de nos chère Cylon ; en temps que spectateur  nous suivons  Boomer et Numéro 6 qui nous servent d ‘ interface (je rappelle qu ‘ une interface  »est un lien entre » … ) entre les colonies et leurs civilisation . Les buts des êtres artificiel ( ils n ‘ aiment pas être traité de grille pains et je n ‘est pas envie d ‘ être une Sarah Connors 😉 ) est la disparition de l ‘ èspece humaine et la reproduction par la procréation , et si Boomer à réussit a être enceinte c ‘est grace a son amour envers Helo ; d un coup le créateur de la série viens a la fois de cité  » Ghost in the shell  » et  » Matrix  » donc : les machines ont elles une âmes et  elles peuvent aimées . Qui cite aussi  »Blade runner » ; mais bon dès que cela parle d ‘ intelligence artificielle  ont cite de facto  »Blade runner »  . Mais j ‘ ai aussi

envie d ‘ exposé une théorie  qui  peut au premier abord semblé singulière ; mais pas tant que cela .

 

L ‘ hypothèse  » Hypérion  » *

 

     Dan Simmons a sans le vouloir fait éclaté le space opéra en matière de littérature , tous ceux qui ont lus Hypérion et la chute d ‘ Hypérion conviendrons que se sont des ouvrages très  très particuliers  , mélés la destinée  de sept entités ; le mysticisme ; complots  politique ( humains contre humains et intelligences artificielle contre humains ) et  religieux ( religion du Grinche contre le catholicisme )  et se que l ‘ ont peux appellé le space opéra pur ( vaisseaux gigantesque , phases virtuelle d ‘ entrainement  ( la partie de Kasad … ) , destructions de planètes a coup de missiles thermonucléaires ) éléments que nous retrouvons  dans Galactica sous une forme ou une autre . Mais l ‘ élément le plus flagrant reste l ‘ enfant – méssie des cylons qui est une évocation a peine dessiné de la fille de Sol Weinstraub , Rachel  , celle – ci qui solutionne la chute d ‘ Hypérion …. l ‘ enfant – méssie rend bien sur hommage a Dune

 

 

J ‘ ai essayé de dégagé le plus possible d ‘ influence extérieur  a  Battlestar Galactica ; mais Ronald D. Moore a une telle imagination et une telle connaissance en matière de science fiction que j ‘ écume avec une petite cuillère une  nouvelle façon d ‘ écrire  le futur

 

 

 

 

 

 

 

référence : Hypérion 1 & 2 et la chute d ‘ Hypérion de Dan Simmons édition Pocket

%d blogueurs aiment cette page :