GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Les séries française ou l ‘ anémie créative française

Qui ne connaît pas  »Julie Lescaut  » ,  »Navarro  » ,  »Boulevard du palais  »ou  » Central nuit  » ? Des séries dites policières pour la ménagères de moins de 50 ans qui ne doit pas avoir peur pour pouvoir dormir .

Manque d ‘ imagination ?

Ces derniers mois les chaînes de télévision française ont demandé aux scénaristes de ces séries diffusés par elle de passé d ‘ un format de quatre vingt dix minutes a cinquante minutes . Bravo , les networks anglo – saxons font cela depuis des décennies , quel courage ! Idem pour les sujets abordé dans les séries soit disante policière qui parle davantage de vol de caramel que d’ actes tout aussi répréhensible que le meurtre et / ou le viol , c ‘ est très bizarre car des séries américaines comme » NYPD blue  » ou  » New York district  » traite ses sujets de façon correct et sans exagération , en ne prenant pas les téléspectateurs pour des imbéciles . Mais ont préfère ne pas choqué la ménagère de moins de 50 ans pour que celle ci ne fasse pas de cauchemars … ou la mettre devant une certaine réalité qui existe , une série ne doit pas seulement divertir ; mais aussi faire réfléchir .

Manque de moyens financier ou argent mal investie ?

 

J ‘ ai lut dans un hebdomadaire télé que la série décennale  » Sous le soleil  » ( SLS )coûtait 400 000 € par épisodes , soit deux a trois fois moins qu ‘un épisode de  » CSI  » , problème : ce manque de moyens ce vois a l ‘ écran . Passe le  » jeu  » des actrices ; la pauvreté des  » scénarii  » bref le coté amateur de l ‘ ensemble même si dernièrement ils mettent à l ‘ image dans une cadrage 16/9 avec une amélioration de la photographie , ce qui paradoxalement montre le vide de ce machin , c ‘est peut être voulu par la production ? , sauf que pour des CSI ; Cold case .. l ‘ argent est utilisé de façon intelligente …. Il est vrai que voyant comment est tourné SLS , j ‘ ai honte … oui et encore je me retiens d ‘ écrire le fond de ma pensé .

Même une série comme  » ReGenesis  » actuellement diffusé sur ARTE doit avoir plus ou moins le même budget que SLS est nettement plus réaliste . Mais cela est mieux utilisé que le cabinet d ‘ avocats factice ; car oui cela ce sent que se sont des décors et non des lieux de vies .Alors que nous croyons a l ‘ existence du NorBac . Ou bien nous pouvons pensé que l ‘ organisme donateur ( le Centre Nationale de Cinématographie ) devrais être beaucoup plus tatillons et augmenté le niveau d ‘ exigence ( par exemple , l ‘ originalité du scénario pour un téléfilm … ou l ‘ originalité d ‘ une série ) car il s ‘agit de deniers public , et ils devrait pensé a une notion telle que retour sur investissement au lieu de financé des projets comme un biopic sur le chien du producteur ou un remake de  »la vache et le prisonnier » interprété par la dernière star du comique du moment entièrement monté par les médias mais qui à le talent d ‘ une endive cuite .

La formation des comédiens , enfin si il y a formation …

 

En France nous avons le  » Cours Florent  » au État Unis la  »Juliard Art School  » ( l ‘ école de Fame ) ou équivalent , ainsi que la méthode Actor ‘ s studio crée par Lee Strasberg . Vu l ‘ efficacité de la méthode d ‘ outre – atlantique , penchons nous sur notre cas . Pourquoi plus de 90 % de nos acteurs sont … nuls , Lamentable , exécrable ? Mauvais ? .

A / Pas de filet de sécurité

Au USA les apprenti comédiens ont une marge de sécurité fournit par l ‘ état très petite se qui est dans le cas des arts très salvateur et permet d ‘ éliminé ceux qui n ‘ont pas la flamme sacrée ; l ‘ état ne les aides pas a se fourvoyés et les obliges a se réorienté .

B / l ‘ exigence toujours l ‘ exigence

Hormis l ‘ argent les productions américaines se doivent d ‘ être crédibles ; en clair , si l ‘ acteur n ‘est pas LE ROLE alors il n ‘ est pas du tous crédible . Quand De Niro interprète

Jack La Motta dans  » Raging Bull  » ; il le devient , ils prend des kilos , il est La Motta . En France , que nenni ! Partisan du moindre effort ; de la facilité . Il faut le reconnaître , la méthodologie est aussi morte que le cinéma français . Ou est passé le travail d ‘ interprétation de Villar et du TNP ? Archivé ou a la poubelle ? Encore une fois les acteurs qui ne connaissent que deux expressions cela suffit .

C / la transmission de l ‘ émotion

Un comédien a du talent quand il transmet sa douleur a l ‘ écran , si lorsque il doit pleuré , cela ne fait ni chaud , ni froid au spectateur alors le comédien est nul . Si nous , nous n ‘ avons pas d ‘ empathie envers les personnages , c’est de la faute au comédien qui ne fait pas son travail en ne s ‘ impliquant pas comme son sacerdoce l ‘ exige ; car oui l ‘ artiste ou quelqu ‘ un se le revendiquant exerce un sacerdoce de fait et le trahi si il joue comme une enclume .

D/ la multidisciplinarité

Le moindre acteur anglo saxon sait tout a la fois joué Shakespeare , dansé , faire des cascades , utilisé un instrument de musique . Ici c ‘est a peine si l ‘ acteur de télé à déjà entendus parlé de Racine , géré deux expressions …

Le metteur en scène

 

Bon , je n ‘ exigent pas Du Melville ou du Verneuil pour les productions télévisuelles de base mais entre le rien et le haut du panier ( qui n ‘ existe plus depuis une trentaine d ‘ années aussi bien au cinéma qu ‘ a la télévision ) , si au lieu de singé ont créait , sa changerais , non ? Certes ils faut réfléchir , expérimenté , parfois se trompé , mais c ‘est a se prix que la production française pourra repartir et ne plus se complaire dans la boue et la médiocrité dont elle est responsable . Il est vrai qu ‘ avec la technologie , il est si facile de faire du cinéma d ‘ auteur ( noir & blanc granuleux ; non cadré ; lumière dégoûtante ) défenseur du Dogme de la Nouvelle Vague , c ‘est tout ce qu il comprend ; car c ‘est tout ce que l ‘ apprenti metteur en image a envie de comprendre .

Le responsable d ‘ antenne

 

Bon , nous avons donc une bonne idée , un vrai scénario , un vrai réalisateur ( la cela deviens difficile ) , des acteurs ( la c’est de la science fiction ) . Mais celui qui donne le quitus est le directeur d ‘ antenne ; monsieur qui case les publicités entre les programmes et qui passe commande de fictions et de licence de diffusion de séries étrangère . C ‘est a cette individu que l ‘ on doit RIS , Julie Lescaut … bref la qualité made in France ; made in poubelle finalement

Au final

 

La qualité des fictions télévisuelles n ‘ augmentera pas par  » magie  » . Les chaînes hertziennes perdent de l ‘ audience d ‘ année en année a cause du satellite , d ‘ internet et bien sur le DVD qui est le format ami du série – phage . Je serais d ‘ avis de laissé le Darwinisme technologique et sociologique faire son oeuvre , nos chaînes ne veulent pas s ‘ adapté ? Tant pis pour elle .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :