GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Kaamelott : de la pastille humoristique au renouveau de la création francaise

J’ ai lut au collège les histoires de Lancelot et de la table ronde . Puis il y a maintenant Kaamelott basé entre autre sur l ‘ oeuvre de Chrétien de Troyes et surtout de l ‘ imagination de monsieur Alexandre Astier qui mérite mon plus grand respect de geek .

 

Camelot , Excalibur …

Pour tous les éléments historique je conseillerai l ‘ introduction à l ‘ univers de Kaamelott par l ‘ ouvrage suivant :  » Kaamelott – au coeur du moyen age  » de monsieur Eric Le Nabour édition perrin .

 

Livre V ou comment se préparé au long métrage

Kaamelott – livre I présentait les personnages , l ‘ ambiance ; Kaamelott livre II – III – IV , les intrigues de cours , politiques et l ‘ histoire de Guenièvre et Lancelot du Lac . Puis vint le désormais immédiatement culte et sans concession Livre V .

Culte :

Monsieur Alexandre Astier avait jusque la oblitéré la nature profonde de deux personnages des plus important dans la saga Arthurienne : Perceval et Merlin , ils reprennent leurs vrais place dans la mythologie . Perceval , d ‘ abruti fort sympathique est le seul a avoir démontré une fidélité sans limite à Arthur en n ‘ essayant pas d ‘ extraire Excalibur du rocher . Merlin , jusque la sous estimé par Arthur et son entourage est reparti dans la nature et reprend sa place de druide celtique , ont remarquera que ce même magicien ; bouffon des premiers livres est désormais sérieux et ne concède plus rien du tout .Il est reparti dans la nature

Aucune concession :

Kaamelott était un amusement , une variation sur le mythe du roi Arthur et de Camelot . Puis a partir de quelque sketchs  » sérieux  » ( je pense au marionnettes ; Livre II ) qui rompt avec le non sens et le deuxième degrés et surtout les deux sketchs finaux du Livre IV avec sa musique à la Christopher Franke lors de l ‘ immersion de Perceval . Le Livre V nous fait rentré ailleurs . Nous avons embarqué sur une tragédie qui se révèle a nos yeux peux a peux , la vengeance non accomplit d ‘ Arthur sur le traître Lancelot et qui risque de s ‘ accomplir sous les hospices les plus sombres , la frustration de Mewani envers Arthur et Guenièvre , le rejet de la quête du Graal et de la Dame du Lac , la déliquescence du royaume de Bretagne avec l ‘ apparition de clans …

Enfin de la matière

Astier a pris le parti de l ‘ intellect des fans , ne pas leur donné une série pré – mâché et digéré ; mais une oeuvre au devenir référentielle dans son genre , une saga se noircissant de livre en livre , s interrogeant sur ce qu ‘est finalement la fidélité et la valeur de l ‘ amitié . Ce qui fait aussi le charme de la série sont aussi les partis pris au niveau de la réalisation , de la lumière et de la musique . Car oui la bonne nouvelle de ce livre V est qu ‘Astier a terminé sa mue de réalisateur car le concept Kaamelott extension du court  »Dies Irae  » , a semble t il terminé son apprentissage pour ce lancé vers se que tous le monde attend : une trilogie cinématographique Kaamelott épique . Le directeur photo est aussi a remercié car la ou Besson dans Jeanne d ‘ Arc singeait l ‘ éclairage a la bougie mais les acteurs était spoté comme une publicité pour shampoing ; le directeur photo a compris l ‘ environnement ou vive les personnages ( cf les scènes de la grotte de Lancelot ) . Enfin la musique ou ont est passé d ‘ un environnement à la Warcraft II (auquel il a du énormément joué ) au même Warcraft II en plus musclé .

 

Livre V : un chapitre ; deux versions

Ce lundi 30 Avril 2007 est une date essentiel pour l ‘ histoire de la télévision française en effet ce même jour M6 diffusais la version  » courte  » du livre V ; par courte je veux dire que a la fin des deux heures le spectateur occasionnel de Kaamelott connais tous les tenant et aboutissants de ce chapitre . Le mardi 1 Mai 2007 commence a être diffusé la version quotidienne du livre V que l ‘ ont peux considéré comme une sorte de director ‘ s cut dans le sens ou les épisodes sont remontés et allongé , bref le fan comme l ‘ individu lambda est gagnant ; il va de soit que la série concurrente ne peut réagir …et cela ne va pas m ‘ empêché de dormir .

La prochaine étape âpres l ‘ écriture , la mise en scène et la diffusion des deux derniers livres sur M6 est une conclusion de la saga part un tryptique cinématographique et bien moi , j ai hâte .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :