GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Evolution de la musique de Battlestar Gallactica de 1978 a l ‘ époque comtemporaine

Pour des raisons que je ne développerais pas ici , l ‘ histoire de Battlestar Galactica * est traité dans un ouvrage de référence ( type d’ ouvrage qui manque a des séries comme Babylon 5 ) .

Battlestar Galactica 1978 – Stu Phillips

Le compositeur du Battlestar Galactica classique ( 1978 -1980 ) n’ as pus n ‘ avoir aucune liberté de composition : nous étions entre deux épisodes de la trilogie Star Wars , et comme Battlestar Galactica est du space opéra il fallait copié ce qui marchais ; donc Phillips a du collé aux volonté des producteurs : faire du John Williams , je comprend tout a fais que Stu Phillips est suivit le modèle  » wagnérien pour les nuls  » pour faire son job ; mais alors que le triptyque classique de Williams peut être écouté hors film , cela est très difficile concernant l ‘ ouvrage de Phillips et si que lui donne un  » coup de vieux  » est quand même le morceau  » it ‘ s love , love , love » qui sert lors du pilote du disco au kilomètre … , ne subsiste que le main title utilisé lors de la mini série Battlestar Galactica 2003 et de façon ironique dans l ‘ épisode  »Final cut  » de la saison deux de Battlestar Galactica 2003 .

Battlestar Galactica 2003 ; la mini série – Richard Gibbs

Battlestar Galactica 2003 est a tord représenté au grand public comme un  » remake  » de la série de 1978 . Et puis quoi encore ? J ‘ ai déjà parlé de la musique concernant BSG 2003 . Richard Gibbs ne retient que le main title , utilise pour la mise en retraite du Galactica ; mais les Cylons changeant le destin de l ‘ Homme en l ‘ envoyant voir ces ancêtres ailleurs . La destination musical choisi a une autre valeur par rapport a 1978 , la ou Stu Phillips mettais des trompettes , Gibbs met lui des chœurs hindoues , des taiko , bref ils surprend le spectateur médusé par le nettoyage de Caprica , la fuite du Galactica … bref Gibbs préparait le terrain pour Le compositeur de la série : Bear McCreary .

Battlestar Galactica 2003 ; la série régulière – Bear McCreary

L ‘ une des difficulté pour une série régulière de space opéra est de souligné l ‘ action sans pour autant la commenté ; bref tenir compte de l ‘ héritage de Richard Gibbs et aussi de Christopher Franck . McCreary a relevé le gant et lui écrit de l ‘ épique … Prélude to war ; un love thème descend ( Roslin and Adama ) … j ‘ en est déjà parlé . Pour conclure , il faut considéré Battlestar Galactica 1978 et Battlestar Galactica 2003 comme des homonymes ni plus ni moins .

* Didier Liaret  » Galactica – l ‘ odyssée des étoiles  » éditions Yris

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :