GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Zodiac de David Fincher

J ‘ ai découvert David Fincher durant l ‘ été 1992 avec Alien 3 , ce film me bouleversa a l ‘ époque plus par la mort d ‘ Ellen Ripley que par la mise en scène et la conclusion de la saga , certes il existe a ce qu ‘il parait un Alien 4 mais je le considère comme une légende urbaine comme peuvent l ‘ être Dardevil ou Elektra . Quelque années passent puis apparaît Se7en qui me fait découvrir quelle point l ‘ Homme peut être dangereux pour l ‘ homme , Fincher ne sait pas qu ‘ il marquera au fer rouge mental une génération de spectateur qui attendait sans le savoir Zodiac .

Fincher et la Viper Thomson

La Viper Thomson est une caméra numérique haute définition . Michael Mann l ‘ utilise pour détruire les corps et exposé l ‘ âme à vif des comédiens aux spectateurs . David Fincher utilise cette outil comme une  »vulgaire  » 35 mm , la rétine ne détecte la patine ; la marque ; l ‘ oeil de la Viper que lorsque l ‘ outil révèle San Francisco et ses alentours .

Antithèse et nouvelle approche

Se7en est un film majeur pour plusieurs choses ; l ‘ une d ‘ elle est le redémarrage des films siglé  » 1970  » c ‘est a dire avec des tripes ; et une équipe ( réalisateur ; acteurs ; compositeur …) impliqué dans un scénario laissant un message * . La ou Se7en allais très loin dans la violence graphique ; Zodiac ne montre que trois meurtres et encore sous un angle  » inoffensif  » . Du fait du tueur Fincher cite in media res  » L ‘ inspecteur Harry  » ce qui donne a Zodiac un encrage a notre réalité .

Se7en impliquait ; immergeait le téléspectateur dans l ‘ horreur ; Zodiac lui reste objectif par rapport aux malheureuses victimes ; pas de pathos inutile . Fincher a évolué depuis Se7en et ne mais plus tout son talent dans la photo mais dans une mise en scène rigoureuse , avec beaucoup trop d ‘ ellipse temporel a mon goût . Les acteurs reste sobres , pas d ‘ effusions ou autre émotions sur joué ; bref ce n ‘est une comédie romantique a la Spiderman 3 mais une vrai histoire avec de vrai mort et de vrai policiers qui ont laissé leur santé sur l ‘ affaire du Zodiac . Fincher est enfin un grand réalisateur et non plus le clipeur que j ‘ ai connut il y a quinze ans

* pour plus de détails sur la décennie 1970 et le  » Nouvelle Hollywood  » voir  » Le cinéma américain des années 1970  » de Jean Baptiste Thoret éditions Cahier du cinéma

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :