GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: novembre 2007

Contrepoint : Kaamelott et plus belle la vie

Chaque soir de la semaine , un combat sans pitié a lieu : Guenièvre contre Mélanie . Un rôle parfaitement tenue par une actrice débordant de talent et qui mérite une très très grande carrière contre la parfaite représente de la femme évaporé qui a tous son  » talent  » dans son décolleté et rien dans le ciboulot ( en tout cas l ‘ actrice simule a la perfection ) . La est le paradoxe :  »Kaamelott  » , a la base programme humoristique sur l ‘ univers de la Table Ronde et du Saint Graal à basculé dans le drame digne de Racine et Corneille . Et  » plus belle la vie  »(PBLV) qui est passée d ‘ un feuilleton dit  » réaliste  »( enfin optique France Télévision : sans risque ; sans gout sans interrogation et de surcroit régionaliste ) à un truc …en restant poli .

Talent + respect du public = Kaamelott

Monsieur Astier est en passe de sauvé la production fictionnelle française de qualité et je pèse mes mots . Il a construit , un univers très cohérent avec sa troupe de comédiens ou chacun d ‘ eux a droit au respect sans faille qui leurs est dut . Monsieur Astier est un expérimentateur , tous ceux qui suivent la série depuis le début ne peuvent que constaté que le budget est on ne peux plus visible ; la lumière est de plus en plus travaillé ; les costumes , décors , musique sont a la hauteur des espérance des fans qui comme moi attendent le Livre VI après le très sombre et maitrisé Livre V dont j ‘attend la sortie en DVD en espérant du seamless branching pour choisir entre les versions dites courtes et longues . Je met ‘‘Kaamelott » au même niveau que  » Doctor Who  » . L ‘ arc est cohérent et fait évolué l ‘ entourage d ‘ Arthur quitte a déplaire au fanbase ( le cas de Méwani ) mais Astier ; lui ne se fout pas de la gueule des personnes qui regarde .

Manque de talent et foutage de gueule : Plus belle la vie

 

Autant  »Kaamelott  » représente en France l ‘ état de l ‘ art ; autant  » Plus belle la vie  » est mal écrit , mal joué (enfin si il y avait des comédiens ; j ‘ y reviendrait ) , n ‘est pas réalisé . Attention je ne tape pas sur PBLV gratuitement ; mais il y a un gros problème selon moi : comment cela se fait que l ‘ argent de la redevance finance ça ? Franchement entre le  » mistral  » qui fait carton – pâte ( alors que les décors de la série Rome était en carton – pâte mais ne posais pas la question de réalisme ) , les arcs sont tout aussi indigent que sans but , remplit de clichés aussi con les un que les autres ou est la finalité de  » plus belle la vie  » est ce une chronique sociale a Marseille ? ou la version franchouillarde de la quatrième dimension ? Je ne parlerais pas des facilitées et autre raccourcis scénaristique digne d ‘ un Smallville très mal torché , a ce niveau la , Smallville est digne de  » Casino  » de Martin Scorsèse . Je disais que je parlerais des  » comédiens  » , les individus qui sévissent la dedans ne font pas du tout le même métier que Molière ; parce que le niveau du casting a du sacrément baissé certes les seules a sauvé ( parce qu ‘il faut bien sauvé quelqu ‘ un ) dans cette tragi – comédie est la famille Vaneck qui sont des enfants de la balle quoique mademoiselle Vaneck si elle veut faire carrière devrais se tourné vers le théâtre dard dard car il n ‘ y auras pas de prisonniers le jour ou le public se désintéressera de PBLV et le grand public est toujours ingrat .

Alexandre Astier : le Michael Mann Français ?

 

Monsieur Astier peux très largement revendiqué plusieurs héritages ; ceux de Michel Audiard , Jean Pierre Melville et Michael Mann , certains doivent pensé que je vais un poil trop loin , mais il maitrise de surcroit la filière HD comme les Mann et autre Fincher à le talent d ‘ écriture du grand Audiard et as la sècheresse d ‘ un Melville dans le propos et l ‘ action ; certes la deuxième partie du Livre V a connut une baisse d’audience en prime time ; mais tout comme l ‘ Empire contre attaque : mais qui lui aussi marqueras l ‘ écriture télévisuelle française pour son coté sans concessions et qui change du coté fade des  » productions française  » ( je met production entre guillemet car de tant a autre j ‘ ai l ‘ impression que c ‘est tournée avec des caméras en cartons ) ; le but avoué de monsieur Astier est de tourné un triptyque cinématographique , qui agrandira et conclura Kaamelott , je trouve ce projet cohérent vu les ambitions cinématographique de la saga à la télévision d ‘ailleurs je n ‘ appellerais pas cela ambitions cinématographique ; mais du cinéma à la télévision . Tout comme Mann à révolutionné la série policière dans les années 1980 avec Miami Vice en filmant les enquêtes comme des clips de MTV ; monsieur Astier tourne son œuvre comme LOTR , les plans d ‘ hélicoptère en moins , mais j ‘ ai hâte de découvrir cela sur grand écran . A contrario j ‘ imagine mal PBLV au cinéma ; mais bon tout est possible même le pire .

Trahisons et vengeance : la bonne méthode et la mauvaise méthode

 

Au moment ou je rédige cette article , le personnage de Charlotte dans PBLV essaye de ce rendre gorge a Mélanie , mascotte du Mistral et au fils du policier et a celui – ci vedette de ce même quartier fictif de la vénérable Marseille . Comme je l ‘est dit plus haut PBLV ; collectionne les clichés , cette Charlotte s ‘ habille en noir ; met des lunettes de soleil pour payé  » discrètement  » l ‘ un de ces complices , a l ‘ œil brillant quand Mélanie ( sais t ‘ elle que la Terre est un satellite du Soleil , j ‘ émet de fort doute .. ) lui rend visite , car celle – ci ne sais bien évidemment pas que celle – ci une haine ( une haine PBLV quoi …) ; ont va donc considéré que cela est une  » vendetta  » de cours de récréation .

Lancelot du Lac lui est motivé par sa haine d ‘ Arthur , sa soif de pouvoir sa relation déchue entre l ‘ épouse d ‘ Arthur et lui . Monsieur Astier a utilisé les livres III et IV pour faire monté le climax , sachant que l ‘ un des deux restera a terme sur le carreau en faisant sauté l ‘ option  » Excalibur  » avec la réconciliation qui ne viendra sans doute pas avant la trilogie cinéma , la scène final du Livre V est en ce qui concerne , un rêve … cela se déroule dans l ‘ imagination d ‘ Arthur …

Publicités

Ghost in the shell , bientôt une adaptation live ?

Dans sa grande mansuétude ; Hollywood veut adapté en live ‘’ Ghost in the shell ‘’ . le problème n ‘étant pas au niveaux des effets spéciaux ; mais qui est la cible markéting de cette funeste entreprise .

 

Un plan signature légendaire …

Pour tout ceux qui connaissent le manga d ‘ origine ; ainsi que le premier film et les deux saisons de Ghost in the shell – stand alone complex , le major Kusanagi signe toujours son introduction par un saut de l ‘ ange dans le vide ; détruit ( il n ‘ y a pas d ‘ autre terme )le méchant et finit par disparaitre via le légendaire camouflage optique … techniquement parlant cette enchainement de séquence est possible depuis ‘’ Matrix Reload / Révolution ‘’ . Encore une fois le problème n ‘est plus du tout la technologie mais le scénario ; l ‘ actrice qui aura la lourde tache d ‘ incarné Motoko et la crédibilité de la mise en scène .

Les qualités d ‘ une Motoko Kusanagi live

Le portrait robot d ‘ une Kusanagi pour un film ? Brune ; grande ; très très charismatique ; très athlétique … et surtout pas typé asiatique , paradoxale , n ‘est – ce pas ? Si vous avez vu et revu GITSSAC et GITSSAC 2nd GIG , le major ressemble davantage a une européenne qu ‘ a une femme d ‘ extrême orient . Certes je ne vois que trois actrices pouvant incarné le Major : Tricia Helfer ( charismatique ; grande et brune d ‘origine ) ; Natasha Hensdrige ( même qualité que la précédente ) et Ali Larter ( itou ) en tous cas pas d ‘ Angelina Jolie … pas parce que je n ‘aime pas les brunes ; simplement parce quelle ne correspond pas a l ‘ héroïne du manga .

Le cas de Ghost in the shell : solid state society

Dernier OAV en date , Ghost in the shell : solid state society ( GITS-SSS) est a la fois une saison a part entière et une rémanence du premier long métrage de 1995 . je le prend comme le prototype d ‘ un film pouvant être réalisé telle quelle . En effet pas de missile a ogive nucléaire ; pas de char a intelligence artificielle , le personnage du Marionnettiste réécrit … GITS-SSS donne toute sa cohérence aux stand alone complex et donne une évolution ma foi intéressante a la section 9 .

La musique : Yoko Kanno ? Kenji Kawai ? Forcément le Warsaw philarmonic orchestra

Avant GITSSAC ; je ne connaissais pas le Warsaw philarmonic orchestra(WPO) qui travaille de longue date avec les deux auteurs Yoko Kanno et Kenji Kawai ( outre Innocence , je vous renvoit a l ‘ OST Avalon ) dans le cadre GITSSAC , cette ensemble sonne comme le désormais légendaire London Symphony orchestra dirigé par John Williams lors de la période  » Empire contre attaque  » . Le plus remarquable chez madame Kanno est sa cohérence stylistique dans l ‘ univers de Shirow ; la ou un ensemble symphonique post – Wagnerien aurait étez une faute de gout , grâce a son talent et sa sensibilité , elle donne le meilleur d ‘ elle avec le WPO . La musique a une vrai importance dans cette univers .

Un projet vain ?

Je me demande quelle studio peut avoir la mauvaise idée de produire en live un film GITS ; sans compté qu ‘ il faut un vrai réalisateur et pas un yes – man ; encore moins un clippeur  » a la mode  » et faute de gout suprème : du rap ; il s ‘ agit de GITS pas d ‘ un vulgaire  » Taxi  » ( excusé la redondance ) et surtout pas d ‘ un réalisateur tout frais émoulu de son école et découvre a peine ( et se dit  » fan de longue date de l ‘ oeuvre de Shirow  » ) ras de le bol du modèle Paul Anderson .

La bande dessiné franco – belge , un académisme dérisoire

En cette année Hergé ( assez vite passé à l ‘ as dans les média grand public ) est une fois encore en retard d ‘ une case . Quand je suis passé a ma librairie pour donné ma commande du mois en matière de TPB (SEVEN SOLDIERS T04 ; TOP TEN : AU-DELA DE L’ULTIME FRONTIERE ; STARDUST ;L’ART INVISIBLE ; un TPB StarWars ) , j ‘ ai étez horrifié par le dégueulis d ‘ albums franco – belge . Il y en avait partout !

Le franco – belge VS comics books VS mangas

 

Les trois principaux courants de bande dessinée sont le franco – belge ; le comics book et le manga qui sont née dans la même période . La ou le comic et le manga sont des bande dessinée ou de très grands scénaristes et artistes graphiques s ‘ exprimes . La bédé franco – belge est devenue germanopratine dans le vilain sens du terme , c ‘est à dire nombriliste ; autosatifaite et complaisante dans sa fange , je ne pousse pas jusqu ‘ au terme bobo car pour eux ce n ‘ est pas assez hype . Il n ‘ a pas de renouvèlement scénaristique ni graphique .

Angoulème , plus de problèmes que de solution ?

 

En matière d ‘ art l ‘ académisme est une voie dangereuse . Surtout concernant le 9 ème art est particulièrement visé . En France ont as ni pétrole et encore moins d ‘ idées . Angoulème , petite citée du Poitou Charente accueille en son sein une fois par an le festival de bande dessinée ; qui peut a peut commence à viré comme le défunt festival d ‘ Avoriaz concernant le cinéma d ‘horreur et fantastique , plus un rendez vous de demi mondains qu ‘ un festival permettant la rencontre d ‘artistes et leurs publics . Mais le vrai problème est cette académisme qui flingue la BD franco – belge . Cette même standardisation qui a fait rejeté en son temps l ‘ expressionnisme par les membres de l ‘ Académie ( les détails de ce rejet est trouvable dans n ‘ importe quelle ouvrage de l ‘ histoire de l ‘ art ) . Certes , les écoles a Angoulème ont leurs utilité pour une certaine formation en matière de scénarii ; mais il est bizarre que des Jim Lee ; Franck Miller ; Jack Kirby qui n ‘ ont eux jamais fait des écoles équivalentes crée et produisent bien plus vite que le moindre des élèves des écoles d ‘ Angoulème ( les cas Lee et Miller sont un exception du fait des difficultés de production de la série injustement décriée All star Batman & Robin the wonder boy )

Artisanat contre l ‘ usine

 

Les systèmes de productions anglo saxonne et française sont des antithèse ; pour le moindre épisode de comic il y a : un scénariste ; un encreur ; un coloriste ; un lettreur . Ce système que nous pouvont comparé au Fordisme permet à DC ; Marvel ; Dark Horse ; Top Cow de me satisfaire car le flux est régulier et constant . En France ont se complais dans l ‘ artisanat , personnellement j ‘ aime Ferrari qui elle aussi produit ses voitures avec amour , je suis un admirateur de Stradivarius qui a crée les plus beaux instruments qui soit mais que l ‘ on m ’ explique que la production soi si peu … intéressante et stimulante ; rien n ‘empêche a un ‘’auteur ‘’ de faire du DMZ …a part par l ‘ idéologie .

Coût et impression du lecteur

 

Je ne m ‘ en suis jamais caché ; je lis du DC / Wildstorm / Vertigo ; de temps a autre du Top Cow et du Dark Horse . Mais il faut avoué j ‘ en est pour mon argent . En librairie comme Superman – droit du sang cela ma coûté vingt cinq euros pour plus de deux cents pages .

Dans cette même librairie pour quinze euros , vous aurez a peine quarante huit pages a lire pour le BD franco belge qui met au minimum deux a trois ans pour sortir le moindre album . Certes Panini ou Delcourt par exemple ne font que traduire et imprimés , mais ces maisons d ‘éditions sont respectueuse de leurs clientèle elles …

le syndrome d ‘ Astérix

 

Tout le monde connait Astérix , oeuvre d ‘ Uderzo ; le dernier album en date fait oeuvre de propagande ( le terme est malheureux ; mais bien choisi ) anti – manga et comics , représenté comme des nouveaux envahisseurs de la Gaule .Un certain auteur de bande dessinée ( qui se croit génial ) c ‘ était amusé a ‘’ cassé du sucre ‘’ sur 300 lors de la sortie en salle il y a quelques mois , mais celui ci ne vend plus rien en matière d’albums . Je préfère mille fois un Grant Morrisson ; Mark Waid ou Jeph Loeb qui eux ne prenne pas a témoin leurs lectorat . La critique contre le manga ou le comic book ne me gène pas ; mais des ‘’ auteurs ‘’ ne pourront l ‘ ouvrir quand ils nous auront fait des oeuvres aussi forte que ‘’ Ghost in the shell ’’ ; ‘’ Akira ‘’ ; ‘’ Kingdom come ‘’ou  » nouvelle frontière  » !

De la puissance commercial des deux grands ou méthodologie du crossover

 

Je me suis mis a lire assidument du comics book tout de suite après la sortie en salle de  » Batman bégins  » ; a la même période Sémic perdait sa licence ( largement sous exploité ) de publication DC au profit de Panini . Malgré la relative méconnaissance du quidam ; ils ont le courage de lancé  » crise d ‘identité  » scénarisé par Brad Meltzer . ont connais la suite … et a l ‘heure ou parait sur ce blog ce texte nous nous dirigeons allègrement vers World war 3 dans quelque mois en France ; lui même prélude a Countdown qui nous mène vers … Final crisis .

Marvel ; n ‘est pas en reste puisque suite a  » civil war  » ( que je considère plus comme du  » crise d ‘identité  » ; le talent de Meltzer en moins ) ; va suivre  » Hulk world war  » et un crossover XMEN –  » Messiah complex  » . Il est clair que l ‘ industrie franco belge ne peut suivre la cadence et ne veut pas la suivre avec raison . Certes ont peux reproché à DC et Marvel de nous prendre , nous les nerds pour des vache a lait , mais avouons le quand même ; ont en as pour notre argent , non ? Mais bon peut être que nos scénaristes et dessinateurs de bédé sont a ce point gâté par les maisons d ‘ éditions qu ‘ils se foutent du peu de lectorat qui leur reste … bien sur lors du prochain festival d ‘ Angoulème ces écrivaillons viendrons pleuré parce que les jeunes ne lise plus que des manga …

 

Malgré tout

 

Et oui ; malgré tout le style Franco – Belge essaye de résisté en essayant de s ‘ adaptaté mais ne fais que de la vilaine récupération en singeant le style avec  » YIU  » qui reprend la trame graphique et scénaristique mais devient fade fasse a de vrai comics books ou manga

%d blogueurs aiment cette page :