GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: novembre 2008

Un chef d ‘ oeuvre : La 9 ème symphonie de Beethoven

deux mythes et deux expériences rigolotes : Fürtwangler , Karajan II , Masur et Rattle

La 9 ème symphonie de Beethoven a étez considéré par Richard Wagner comme l ‘ éssence de la musique absolu . C ‘est aussi l ‘ une des pièces symphonique les plus connut qui soit . Il est vrai que cette œuvre est tellement mutilé par des jeun’s imbéciles dans ce que nous voulons appelé ‘’ musiques urbaines ‘’ qu ‘ ils faut revenir au origines . Nous avons donc choisi cinq versions de cette symphonie des symphonies . Une version enregistré par Willem Fürtwangler au Festspielhaus de Bayreuth enregistré lors de la réouverture du festival en 1951 ; la version dites Karajan II avec le Berliner Philarmoniker . Et oui cher lecteur , il n ‘ y a pas que le Jazz qui a droit au différences d ‘ interprétation . La version 1970 de Kurt Masur et enfin la version de Simon Rattle dirigeant le Wiener Philarmoniker dans un esprit baroque .

Willem Fürtwangler : la gravité avant tout

Nous sommes le 29 Juillet 1951 ; le lieu , le Festspielhaus de Bayreuth , la 9eme est donnée a l ‘ occasion de la réouverture du festival Wagner . Fürtwangler dirige , c ‘est le chant du signe ou loin s ‘ en faut d ‘ un des Titan du vingtième siècle avec Arturo Toscanini et Bruno Walter . Il faut comprendre qu ‘ a notre époque , la vision de Fürtwangler n ‘ est pas celle qui deviendra celle de Karajan , écouté ne serais ce que les second et quatrième mouvements qui donnent le chef totale , mais cette version est celle que nous aimons le moins . Pas a cause de sa technicité mais par manque de ‘’ mordant ‘’ , la ou même un Kurt Masur imposera une certaine acidité au niveau des chœurs , cette version n ‘ impose pas . Trop humaine ; la ou les solistes vocaux , les choristes et les instrumentistes doivent déchirés l ‘ espace et le temps .

Karajan II : une fracture entre le ciel et la terre

Un choc , voilà ce qui est la version Karajan II (KII) ; cela commence dès les premières mesures de la 9 ème . Le Berliner Philarmoniker de l ‘ époque est l ‘ inverse de notre époque souple ; altier ; puissant . Mais la fracture s ‘ouvre dès le Molto vivace qui nous donnent rétrospectivement la vision de Karajan sur Wagner et Bruckner , ont ne comprendre Beethoven le symphoniste sans la KII . Le crescendo inéxorable est remarquable mais la ou l ‘ univers se brise en deux est dans le dernier mouvement . Les chœurs du Wiener Singverein , les meilleurs d ‘ Europe a cette époque font vrombir la voie lactée et crie l ‘ espérance de Schiller , tous est en harmonie , le chant des sphères , notre version préféré entre toutes .

Kurt Masur : une vision ? Ah il est censé en avoir une ?

Comment peut ton osez faire un cycle des symphonies de Beethoven après Karajan II ? C ‘ est la question que nous pouvons nous posé après ce cycle légendaire . Le Gewanhausorchester de Leipzig est l ‘ inverse du Berliner de Karajan de l ‘ époque , tout est mou , sans vie , sans grâce . La ou le second mouvement devrais laissé présagé le cinquième par sa virulence et sa puissance … nous assistons a une kermesse de quartier . Et la ou l ‘ enregistrement deviens inutile reste le troisième ….bref DECCA malgré son savoir faire ….n ‘ as rien pus sauvé .

Simon Rattle et la 9eme : un beau ratage

La neuvième est la première symphonie à aspérité , ces mouvements sont tellement dissemblable , que nous sommes plus proche de Bruckner / Mahler que de Bach / Delalande . Rattle utilise pour cette version le Wiener , ont sens la différence par rapport au Berliner de Karajan , en défaveur de l ‘ anglais . Le deuxième mouvement , cette chose marmoréenne … n ‘ est pas suffisamment énergique , je vous invite a la version 1963 de Karajan , Rattle est déjà fatigué , il se laisse porté par le flot de la musique au lieu de la dirigé !

Publicités

Superman Returns 2 – Man of steel

 

Un retour aux choses sérieuse ?

Depuis le succès de  » The dark knight  » , enfin partout dans le monde sauf en France , mais nous en avons déjà parlé , Warner Bros se décide enfin de relancé Superman , peut ètre plus proche du comic book que de  » Lois & Clark : les nouvelles aventures de Superman  » .

Sans Bryan Singer ?

Nous avons comme tous le monde adoré Singer lors de sa période  » Usual suspect  », mais lors d ‘  »XMen » et  »XMen 2 » ils faudrait ètre aveugle que ce monsieur n ‘ aime pas beaucoup les scènes d ‘ actions , pour les scènes d ‘ expositions parfait , mais en suite beaucoup de vide . Les mèmes causes ayant les mèmes éffets et surtout la longue éclipse cinématographique du dernier fils de Krypton nous a empéché de voir la réalité en face : Singer est plus doué pour les films a moyen budget que pour des blockbusters .

Il ne s ‘ agit pas de lancé un procès en Inquisition contre lui , nous ne sommes qu ‘ un modeste geek mais contrairement a un Christopher Nolan qui semble avoir compris le caped crusader ( Batman bégins III ne seras surement pas un film comique au couleurs flashy ) , Singer a eut un beau jouet mais n ‘ as pas compris la notice .

Vers le coté obscur ?

Depuis la sortie a un an d ‘ intervalle de  »Batman Bégins » |  »Superman returns  », le champ de bataille a évolué . Marvel c ‘ est engagé de plein pied contre son Distingué Concurent aux cinéma . On ne va pas lui donné tord , bien au contraire , la concurrence n ‘ a jamais fait de mal . Marvel , dont nous ne sommes pas un soutien très flagrant oblige son Distingué Concurent a sortir au plus vite des versions satisfaisante de Green lantern , Flash et Wonder Woman pour légitimé une version cohérente de  » JLA – Justice League of América  » , puisque Marvel vise un film pour les  » Vengeurs – Avengers  » . Il va sans dire que le Kal – El version Superman returns n ‘ est pas vraiment taillé pour la Justice League of América , bien trop timoré et Marvellien ( comprendre pleurnichard et imbu de lui même ) . Mais le relaunch pour le vulgum pécum a déjà eut lieu et ne comprendrait pas une version disons moins  » pathétique  » . il va sent dire que pour obligé le Kal – El version Superman returns a aussi le boulet de kryptonnite Smallville au pied , encore une fois ce n ‘est pas irrémédiable , il faut que les scénaristes endurcissent Kal – El pour le rendre un peux plus sombre , cela peut passé par la perte de Loïs Lane ( cas de figure envisagé dans Kingdom Come ) ; si ils l ‘ envisagent et ils le peuvent avec le précédent Rachel Dawson dans  » The dark knight  » .

Un adversaire à la démesure du Man of steel

L ‘ une des grande différence entre DC et Marvel vient des bad guys , des némésis des super – héros , Deathstroke , Superman – Prime , Lex Luthor ( celui du comic book ) , Man of steel ne pourras ètre interréssant que si Warner Bros prend un angle  » Casino royal | Quantum of solace  » . L ‘ homme d ‘ acier est obligé de faire sa révolution , quitte a dérangé le CSP + , ce qui ma fois serais l ‘ une des meilleur nouvelle de cette décénnie .

Geeks versus grand public – round 2

 

Dark Knight a très bien marché dans le monde sauf en France ou l ‘ on aime la comédie  » populaire  », terme gentil pour dire médiocre et joué par des  » acteurs  » de mauvais sitcom ( euphémisme ) . Il est vrai que le spectateur lambda est tellement engoncé dans ces préjugés concernant le superhéroïsme ( Les indestructibles des studio PIXAR bonne audiences sur TF1 , mais réelement compris ? )

Bienvenue chez les clowns

Que le public français soit un public réfractaire au blockbuster qui s ‘ intérroge sur le coté noir de l ‘ Homme ne m ‘ étonne pas du tout . pour cela il faut s ‘ intérrogé sur le succès de  » bienvenue chez les ch ’tis  » film qui a fait sortir du musée un format mort de sa belle mort : la VHS . Je n ‘ ajouterais pas l ‘ insulte à l ‘ insulte , les nordistes ont droit a tout mon respect , ils sont plus victimes qu ‘ autre chose .  » bienvenue chez les ch ’tis  » est le signe flagrant que le cinéma Francais n ‘ en a plus que pour une dizaine d ‘ années sous cette forme . Certes nous avons des Antoine de Caunes , Jean Paul Rouve et des Alexandre Astier qui eux sont sincères dans leurs actions ( par sincérité nous entendons l ‘ amour du travail bien fait et je cite << donné au public ce dont il a besoin ; pas de ce qu ‘ il a envie >> mais bon quand on vois l ‘ acharnement de certain sur monsieur de Caunes , il ne faut plus se posé de questions sur la qualité ( gros mot ) de certaines comédies a venir et dont on nous sert une propagande depuis quelque mois .

Welcome to the darkside

Alors que Watchmen va crée un scandale pour une raison ou une autre dans la presse bobo ( réflexion sur l ‘ homme et autre justice dite  » éxpéditive  » … ),Warner Bros ; semble enfin décidé a mettre les pieds dans le plat . L ‘un dès projet greenlighté est désormais  » Green lantern  » ; pour ceux qui ne connaissent pas , le Green Lantern Corps est une équivalence des Jedi en plus viril et sans Georges Lucas , l ‘ autre est le futur Superman Returns 2 avec le navrant Brandon Rought . Les bobos et le grand public que le ton de  » The dark knight  » as dès plus déconcerté ( sombre , sans trop d ‘ espoir et nihiliste ) , mais pourquoi s ‘ étonné , puisque le grand public m ‘ éconnais le travail de titan de Bruce Timm ( Batman , la série animé de 1992 ; la série animé Superman et la Justice League … ) , bref pour le grand public / bobos , un déssin animé ou un comic book ce doit d ‘ ètre stupide et ou débilitant . Fort heuresement le comic book n ‘ est pas français et peux s ‘ épanouir tranquillement . Nous ne demandons pas un Tim Burton ,un Stanley kubrick , un Clint Eastwood voir un Michael Mann à la française , ce n’ est plus possible , le cinéma Français est irrémédiablement maudit .

Préjugés

Qu ‘ est il adevenu du cinéma Italien ? Mort , du cinéma Anglais ? Trépassé . Pas a cause d ‘ un quelconque envahissement de l ‘ entertainement américain , car un bobo francais sortant de surcrois d ‘ une  » école  » de cinéma m ‘ est n ‘est pas foutu de faire une sorte de  » Clerks  » ; réalisé avec des pôtes , une caméra et un scénario , ce dernier terme est devenu un gros mot dans les milieux dit autorisé . Idem pour un long métrage comme  » Martyrs  » que nous n ‘ avons pas vu ( ont ne vas pas au cinéma avec un vomit bag ) mais dont nous saluons la volonté de l ‘ équipe créative qui ont voulus faire autre mais ce pays est tellement engoncé dans des réflexes dit intellectuel , nous dirions frileux . Notre cinéma ce complaisant dans la  » comédie néo – réaliste  » genre que nous avons découvert par hazard dans le programme de notre cinéma de quartier .

Des réflexes qui veulent que l ‘ actionner qui si il est produit et réalisé par l ‘ un des sous fifre ( ou ame damné ) du Parrain du cinéma francais ne crée pas mais plagie des scénarii vus ailleurs . Le thriller , l ‘ anticipation , la science – fiction et autre cinéma fantastique sois personna non grata sur les écrans francais , au profit de  » comédies clinquantes  » et autre adaptation de la  » Princesse de Clève  » esthétisant mais passant a coté du texte … c ‘est cela le cinéma francais , une vitrine dont les articles du magazin sont invendables .

Geeks vainqueurs ?

Contrairement aux préjugés du vulgum pécum et son cousin bobo , le geek n ‘ as pas de préjugé , c ‘est pour cela que nous gangons du térrain , quoi en dise la presse grand publique qui traduit  » Avengers  » par  » les mystères de l ‘ ouest  » pour le projet des Vengeurs – Marvel , ils ne savent pas ce qui disent car cela dépasse la grille de lecture officiel . Donc la domination geek culturel ne fait que commencé .

%d blogueurs aiment cette page :