GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Warren Ellis

Je ne m ‘ en cache pas , je suis un fan du grand Warren Ellis ; dont le fan de comics ce doit d ‘ avoir une ou deux de ces oeuvres … ont peux le considéré comme étant la version «  moderne «  de ce vielle aigri d ‘ Alan Moore tout en étant aussi percutant que Frank Miller période Dardevil – The dark knight return .

Transmétropolitan : l ‘ archétype du journaliste tel qu ‘ il devrait l ‘  être
Que dire de Spider Jérusalem ? Il était tranquille dans son chalet  a touché des droits d ‘ auteur , jusqu ‘ a ce que son ex rédacteur en chef le rappelle pour qu ‘ il reviennent en Ville , car il doit  à celui ci d ‘ autre livres pour que son contrat sois achevé …. sauf que nous le suivons dans un  capharnaüm infernal entre la fin de règne de la Bête , la campagne électoral , la prise du pouvoir , la présidence et la déchéance du Sourire , sosie de JFK  . Spider Jérusalem représente ce qui a disparue chez la caste des journalistes : un enquêteur qui remue tellement la merde que cela sente  mauvais jusqu ‘ en Russie . Ellis  montre qu ‘ un autre journalisme est possible , ce qui n ‘est guère plausible ici et maintenant … la plupart étant trop heureux de leurs prébende et autre privilège .

Planetary : voyage dans le multivers
Comment définir Planetary ?  vaste question … Planetary est un groupe d ‘ observateur et de sauveur , mais la série en elle même est une réflexion intéressante sur le concept de multivers et de tout ce qui en découle , en ce sens Ellis prépare l  ‘esprit du lecteur à la boite dans la boite de Final crisis … aussi différent que soit ces deux oeuvres ,elle se rejoignent … ce qui  fait aussi l ‘ épice de  Planetary est l ‘ autre utilisation des quatre benêts ; je veux dire des quatre fantastiques  .

The Authority  : une autre vision du superhéroïsme
Avant l ‘ écriture de «  The Authority «  ; l ‘ écriture de l ‘ équipe de super héros était divisé en deux camps :  l ‘ une prise de tète ou la crise venait de l ‘ intérieur du groupe  ; ou les tracas de la vie de tout les jours prenais le pas sur la défense des plus faibles : les Vengeurs et le superhéroïsme pur , sans concessions qui mourrait de sa propre bravoure : la JLA . The Authority a bousculé tout cela , que se passerait t il si les Superman et autre Batman ne se contentait pas de neutralisé leurs ennemis ; mais les estropiais  de façon définitive pour les plus chanceux . il faut mettre en exergue  The Authority , production Wildstorm , donc a a base création owned et le mainstream «  The Ultimates «  de Marvel  qui récrit les Vengeurs , les divers trauma – excuses en moins et le bourinage en plus … mais qui n ‘ a pas la pertinence d ‘ Ellis ( on me dira qu ‘ avec Millar ….)
RED : Ellis VS CIA
Alors que le film sortira prochainement , Panini à édité RED , histoire en trois parties ou la CIA pleines de remord sur les actes d ‘ un de leur tueur à la retraite et décide donc de l ‘ éliminé , il ne faut pas lire cette histoire comme un simple thriller énervé , car Ellis à vraiment fait son Frank Miller sur le coup , mais lire RED pour ce qu ‘ il est : un pamphlet  , la CIA passe pour des arriérés croyant «  faire le bien «  et ce situant au delà de la sphère politique , ce qui n ‘est pas possible , les services de sécurité d ‘ un pays officiant aussi bien à l ‘ intérieur qu ‘  a l ‘ extérieur ne peut être supérieur a la Politique .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :