GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Tron légacy

Nous sommes tous des enfants de Tron , ce film ; bide à sa sortie ; culte après préfigure à grand traits les long métrages parlant de l ‘ homme et de la machine …

Tron légacy : avant tout un héritier
La ou le premier Tron était avant gardiste dans son esthétique ; sa technologie ; son scénario manichéen , Tron junior est arrivé après «  le cobaye «  ; la trilogie «  Matrix «   ; Blizzard Entairnement ; l ‘ effroyable prélogie «  Star Wars «   ; bref le réalisateur Joseph Kosinski passe son temps a faire du geek speak to geek … même la scène de piratage chez Encom cite le peut connus « Antitrust «  le scénario tangue entre recyclage de concept connus de tous et Bouddhisme mal placé avec le plan très insistant tu le jeu de Go  .. Kosinski à l ‘ air d ‘ ètre un fan de «  the dark knight «  car il filme la ville « réel «  comme Nolan filme Gotham et Hong Kong  … mais la plus  violente des citations est la reprise du discours de Nuremberg par « Michael Godwin «   , je veux parlez bien sur du célèbre cliché ou l ‘ on vois des milliers de nazi , encasqué …  à coté le discours de l ‘ Empereur à la fin de «  la revanche des Sith «  fait gagne petit .
Alors on met 11 € ? ou pas ?
Si on a envie de ce détendre ; de voir un blockbuster efficace , en méttant  ajour les deux pus célèbres séquences de Tron : les lanceurs de disques et la course des cycles lumineux oui … mais de toute façon je recommanderais toujours du Tron légacy à un film d ‘ obédience douteuse bobo – Dany Boonesque

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :