GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: mars 2011

The losers

Pourquoi faut il  lire The losers ?

L ‘ une des meilleurs surprise de ces dernières années
Sous ces devant de blockbuster bourrin , la série de Jock et de Diggle est une réflexion intéressante  sur la géopolitique actuel et futur . En commençant via le premier tome comme du simili A Team avec une très légère pointe d ‘ Usual suspect  , qui était parfait pour un scénario de film d ‘ action basique était la pour embarqué le lecteur dans une fausse direction ; car cette série n ‘ étant pas édité chez le défunt Wildstorm ont pouvait ce douté  que le second et troisième aurais un léger goût amer .
De l ‘ origine des emmerdes
Alors que le premier tome nous montrait une équipe débrouillarde et un traître retord , le tome deux , tout en faisant avancé le scénario a grand coups de pieds dans le derche  , nous explique la motivation de cette équipe sans oublié des planches qui ferait pleuré n ‘ importe quelle chieurs de case de bédé franco belge avec tous le dynamisme et la dramaturgie imposé , le tout en jouant sur les nerfs des lecteurs ( la scène du pipeline , le père d ‘ Aicha , la fuite in extremis de Roque …. ) pour nous préparé a un tome trois mastard .
Fin de partie
Le tome trois parut ces jours ci est un étrange écho a ce qui c ‘est passé au Japon , tous en montrant que Tom Clancy a donné au final de grands enfants , car le double twist vaux son pesant de turbo baffes ( copyright JulienC de Gameblog ) car il montre que les USA peut donné ce qu’ il y a de pire pour la planète , pour conclure je vous invite très chaudement a lire cette trilogie qui mêle blockbuster , retournement de situations  et réflexions sur notre monde .

Andy Diggle / Jock : the losers tome 1à 3 – Panini Comics : 30 € le tome

Publicités

Patch day , no play

Comment Blizzard ménage ces clients

La semaine dernière , le Mercredi 23 Mars 2011 voyais débarqué pour  les joueurs de Starcraft II le patch 1.3 ; il est de tradition chez  Blizzard de coupé les serveurs pour les mettre a niveau tous les quarante jours environs . Cela représente des avantages et des inconvénients .

Repos obligatoire
L ‘ Esport est très exigeant au niveau cérébral  , si on mange mal , si on dort peux , si on ne connais pas son BA-BA  , bref le patch oblige le joueur a allez voir ailleurs durant vingt quatre heures ; a dormir , ce baladé car même si blibli nous dis que l ‘ on peux généralement revenir sur Battlenet a partir de 11 H CET , il vaux mieux attendre car comme tous joueurs online , celui ci ne dépend pas que d ‘ un serveur de jeu ..car entre le serveur d ‘ identification «  simple «  : login + password «  ;  le serveur d ‘ identification fort authenticator ; qui générer un TOKEN par séssion , en sus les différents serveurs de type de jeu ; il est normal que cela prenne du temps et je n ‘ y trouve rien à redire ( alors que le playstationneux pleurniche pour le moindre bout de code ajouté …)

Sécurisation
Hors d ‘ un renforcement de protection d ‘ un compte joueurs , le client lui même est blindé a l ‘ issue du locataire , Bli²  chasse tous ce qui modifie de près ou de loin à une modification du binaire , certes il y a un calcul de somme MD5  à chaque démarrage , mais les patch doivent aussi empêché ces cochonneries de MAPHACK et autre temporisateurs ( qui crée du lag  au bénéfice du hacker ) , ce genre de chose vous gâche une partie .

Pour conclure , même si Bli²  passe pour une méchante entreprise ( pour les gens qui n ‘ ont jamais joué ou par Kévin qui crois que c ‘est normal de piraté ) ; ils tiennent malgré tout compte des désirs des joueurs , certes avec du retard , mais c ‘ est livré   …

La télévision et le jeux vidéo

Le jeux vidéo a toujours été très mal représenté dans les médias français , de surcroîts dans ce média conservateur qui est la télévision … il n’ y a que deux cas ou l ‘ on parle du vidéo-ludisme : lors d ‘ un massacre dans une école et lorsque un jeu AAA sort .
Mais il n ‘ en a pas toujours étez ainsi
Durant mon adolescence , dans les années 1990 , au moyen âge pour toi Dylan , donc  nous avions droit a notre plus grand bonheur à Télévisator 2 animé par Cyril Drevet , qui sous le pseudonyme de Crevette  écrivais dans Player One et le dimanche nous avions Microkids présenté par monsieur Blautière  , l ‘ avantage avec ses émissions était que le passionné n ‘ était pas pris pour un star académicien ; mais pour un individu ayant un QI normal …il est vrai aussi que le jeu vidéo était encore une niche économique tout comme elle était au point de vu média ; il y avait des magazines spécialisé sur les ordinateurs 8/16-32 bits Amstrad , Atari , Amiga ; des généralistes comme Tilt ; Joystick ( le vrai ) Player One et vers la fin de cette âge d ‘ or Joypad ; donc dans ce contexte ; ont nous regardaient bizarrement certes mais ont  nous fichait la paix , même si de temps a autre la télévision faisait un peu de sensationnalisme . Puis l ‘ une après l ‘ autre  Télévisator 2 et Microkids disparurent .
La playstation , le net et la ménagère de moins de cinquante ans
Et si qui était jadis un marché de niche , ou nous étions sois Nintendo ; sois Séga éclata avec Sony et sa Playstation  ; il devint pour chaque djeun ‘ s nécessaire d ‘ avoir sa «  Play «  ; mais un malheur est toujours accompagné par un autre .
Il y eut l ‘ émergence du net , si vous regardé des vidéos , le réseau des réseau était vu comme Damien ; une chose épouvantable  ; remplit de psychopathes en puissances ; de jeunes atteint de dégénérescence neuronale appelé kikoolisme , accompagné de Tecktonik et autre Tokio Hotel ,  l ‘ épiphénomène skyblog , cela fait trop pour la téléspectatrice type de TF1 ; ont eut droit aussi au «  bug de l ‘ an 2000 «  et bien sur  à chaque fois qu ‘ un individu perturbé utilise une arme dans une école ( ce qui tombe sous le coup de la Loi ) on tombe sur le jeu vidéo …dois aussi souligné le désormais légendaire reportage  «  le danger des jeux vidéo «  sur M6
Septembre 2010 : Gameblog sur Direct Star
Une chaîne de la TNT , fosse a purin du bon goût eut la bonne idée de faire un partenariat avec le site web http://www.gameblog.fr  pour une émission de jeu vidéo . Gameblog avait tout pour plaire aux geek moyen après tout quelle meilleur caution que les anciennes équipe de Joystick – Joypad pour parlé de cette industrie ?
Le public visé :
Il y a autant de différence entre le public de Gameblog ( l ‘ émission ) que le lectorat du site web et d ‘ IG Magazine … et le grand public nourris a coup de mauvaise séries et d ‘ émissions flattant les bas instincts ;  la première réduit a sa plus simple expression la notion de critique au profit du «  peoplisme «  ( voir l ‘ émission avec sexxion d ‘ assaut et la présentation de la Nintendo 3DS ) quand vous rajouté a cela des «  tests «  de dix à quinze secondes et vous ajouté à  cela une pincée de démagogie ( sur le piratage vidéo-ludique ) et effectivement malgré le casualisme émergent sur les consoles de jeux  .
La présentation :
Si encore l ‘ émission ce contentait de voix off sur les «  tests » et autre sujets à la limite du pro – HADOPI ( et pourtant je ne cautionne ni de près ; ni de loin la contrefaçon et le manque a gagné du Droit d ‘ auteur ) ; mais on commence a atteindre  le sensationnalisme de «  50 minutes inside «
Les sujets :
Donc cette «  émission » propose des tests et du rétro gaming ainsi que des sujets vitaux pour le joueur comme «  croyez vous au retour de Rayman «  ou bien «  jouez vous avec votre box «  , je sais fort bien que le public visé est un peux spécial à mes yeux : la génération Playstation et son pendant casual ; que la télévision ne sert pas a éduqué , mais de la à faire de la pub pour des éditeurs quand même …
Une émission dans le style «  Apostrophe «  pour le jeu vidéo reste a faire , vous me direz que je suis difficile et que je fait mon geek , soit , je l ‘ avoue ; mais vu que l ‘ appareil critique c ‘est fait la mal dans les médias grand public à mon grand regret , car dès qu ‘ il s ‘ agit de parlé sérieusement d ‘ arts en général et de jeux vidéo en particulier , la critique , pourtant nécessaire n ‘ a plus droit de cité .
Faites un geste citoyen , ne regardé plus Gameblog …

Dragon Age II

Donc après un très court délai par  rapport au premier  ,  Dragon Age II ( DA II ) est sortie sur ces plaques chauffantes que sont les PS3 ; XBOX 360 et sur cette plateforme noble qu ‘ est le PC . Depuis moins d ‘ une semaine ce jeu de Bioware , pourtant responsable des KOTOR ; Baldur ‘ s gate ; Mass Effect ( 1&2 ) et du premier  Dragon Age ce fait roulé dessus par les gamers comme un vulgaire film bobo dans «  le masque et la plume «  sur France Inter .

Sort d ‘ ici Bioware
Il y a actuellement une tendance déplaisante qui commence  a s ‘ installé dans le milieu du jeu vidéo : sortir des suites le plus rapidement possible pour amassé le plus de pognon , jusqu ‘ a maintenant la série des Call off Noobs s ‘ illustrait avec une technologie ringarde , une assistance de tir pour joueur de console   kévinesque et un «  scénario «  a faire bandé un redneck texan . Mais Bioware avait le choix de nous faire attendre un peux ; a la limite sortir un deuxième DVD d ‘ extension pas chère et nous sortir un  DA II correct .Mais les «  créateur «  de la firme canadienne a clairement basculé du coté obscur de la force ( a ce sujet regardé le dernier trailer en date du prochain MMORPG basé sur le Star Wars Verse avec un saut à vomis prêt de vous )  . D ‘ un point de vus technique le moteur doit être celui de Mass Effect II downgradé ( merci au PS3 et XBOX 360 ) , la roue de dialogue a la mode ….une caméra hasardeuse … bref en  dessous d ‘ un AAA attendu .

Des personnages …gênants
Si encore nous avions droit à dis des personnages charismatique , digne d ‘ un Shéppard ; mais je crois qu ‘ il ont du rédigé la trame sur une nappe de Mc donald ou demandé des conseils à Europa Corps , la on en est a un une série de cliché a peine diffusable sur TF1 si c ‘ était un téléfilm , car il faut l ‘ avoué la ou Dragon Age tapais lui aussi dans les mille et un cliché de la fantasy mais version blockbuster  ; Dragon Age II  est a peine un programme télévisuelle du samedi après midi ou une grosse production de genre française  au choix …au final si vous l ‘ acheté , premez pour ce qu ‘ il est : une friandise d ‘ attente pour Witcher II et un hack ‘ n slash deluxe  d ‘ attente pour Diablo III ( au moins Blizzard nous livre des jeux nickel …et prend son temps )

%d blogueurs aiment cette page :