GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Lois & Clark – Jay Gruska

Le net  permet de trouvé des traces de séries que l ‘ on aimerais parfois oublié …comme «  Lois & Clark » ; un clair de lune – like basé sur la mythologie du Kryptonien ou Superman agit comme un deus ex machina au profit du déguisement humain de Kal El .
Les années 1990 ; le règne des synthétiseurs
A cette époque ; la musique de série était au bas mot ; un accésoire , nous étions loin de la magnificence actuelle avec un gros orchestre et une écriture léché . Certes il y avait un Marc Snow en pleine possession intellectuel avec «  XFiles «  et «  Millénium «  ; le non moins mythique Christopher Franke avec «  Babylon 5 «  et un peux de Jerry Goldsmith ; mais c ‘ était la domination de Cubase ; de l ‘ Atari ST et de quasi démo constructeur .

Lois & Clark – Jay Gruska
Donc L&C …la BO à très très mal vieilli ; le choc sonore est rude entre un «  The Tudor «  et L&C ; pas vraiment de mélodie ( c ‘ est du remplissage sonore ) l ‘ épique , y ‘ a pas ,  il est vrai que la série ce veux «  romantique «  ; il y a tromperie sur la marchandise entre le main title spectaculaire et grandiloquent  et le brouet sonore d ‘ un épisode ; mais remettons aussi dans le contexte …les budgets n ‘ était pas les mêmes et la vision d ‘ une série ; via le DVD ne nous permettait pas de jugé de l ‘ ensemble … je considère ce disque plus comme un artefact d ‘ une période musical révolue qu ‘ autre chose : mais il est vrai que L&C est contemporain de la série animé «  Batman «  et de la série animé «  Superman «  ; bien plus respectueux de leur univers ..

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :