GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Sucker Punch by Zack Snyder

L ‘ archétype du film Morrisonien

Zack Snyder est un metteur en scène décrié dans notre patrie , aussi bien par les fans de Nolwenn Leroy que par les geeks ( enfin certain )  qui deviennent aussi conservateur que Sarah Palin  . Je l ‘ avoue j ‘ avais fait l ‘ impasse a la sortie en salle pour attendre la galette numérique et c ‘est un tord . Je vais mettre les choses au point tout de suite Sucker Punch ( SP ) est un très bon film , je serais sur le forum de Mad Movies , ce serais un 6/6 , mais ce n ‘est pas Citizen Kane ; le Parrain II ; The dark knight

Une iconisation
La mise en scène de Snyder est un travail d ‘ iconographe et ce depuis 300 . que l ‘ on prenne 300 ; the Watchmen ou  Sucker Punch , la violence , jamais gratuite y est sublimé et explicité autant que possible . Dans le cadre de SP , elle ce justifie par l ‘ action de l ‘ héroïne  , qui n ‘est pas celle que l ‘ on croit . Chaque actions amène une réaction qui tend vers un but . La victime de SP , se sachant perdue ( l ‘ affaire est bouclé à la première bobine ) fais le maximum pour ces que ces derniers instants est un but . En ce sens elle est compagne de Léonidas que de Rorschach qui bien qu ‘ humain ont tordu la main à la Destinée . Mais contrairement  au film précédents de Snyder , l ‘ action masque autre chose , de bien plus subversif et puissant  .

Une essence Morrisonienne
Grant Morrison est l ‘ un des plus grand architecte de notre époque ; il a l ‘ habitude de malmenée son lectorat et celui ci accepte avec grand plaisir . Morrison à mené un énorme travail sur le personnage de Batman ; dont le point d ‘ orgue est Final Crisis | Batman RIP , qui sous ces dehors de crossover pose la question suivante : qu ‘est  ce que le mythe  ?  Final Crisis | Batman RIP est un noyau , mais ce doit être lus en ayant digéré la continuité récente de Batman ( a partir de Batman & son ) , jusqu ‘ a  Return of Bruce Wayne  qui est la recette pour crée une légende . Bien me direz vous mais pourquoi parlé de l ‘ écossais pour Snyder ?
SP est une structure en oignon : monde réel → cabaret – maison de passe → zone de combat sous-jacente et fantasme du fantasme . Batman subit la même chose durant  Final Crisis | Batman RIP à partir de l ‘ instant ou celui ci ce fait capturé par Darkseid . On peut même poussé le vice à ce demandé si le départ du film est réel ; je m ‘ explique «  Baby Doll «  est envoyé à l ‘ asile par son beau père à la fois pour celui ci ce débarrasse de ces belles filles et touche l ‘ héritage de sa défunte femme ; mais j ‘ introduis des nuances , la soeur de «  Baby Doll «  est touché d ‘ une balle perdu , qui crée une culpabilité qui permet a nous de faire accepté la lobotomie ; re nuance Baby Doll ce sais coupable de son acte et crée son double Sweet Pee , une femme forte pour accepté sa punition .mais l ‘ asile ou est Baby Doll est tenu par un infirmier  violeur et faussaire . La on atteint la justification de tout le film . Comment détruire cette individu alors que la mémoire va disparaître a jamais ?

Ce sacrifié pour que d ‘ autre y échappe . La lobo oui , si  celle ci doit faire tombé une pourriture . Sucker Punch ne raconte que sa . En ce sens c ‘est un film très noir , les combats , les jolies filles c ‘est du décorum , mais Snyder nous repose la question : jusqu ‘ ou êtes vous près à allez pour le bien commun ?

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :