GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Jean Michel Jarre et ses concerts

grandeur et décadence

Jean Michel Jarre est toujours vendu auprès du «  Grand Public «  ( toute personnes qui n’ a jamais utilisé un lecteur d ‘ échantillons ou un synthétiseur monophonique pré midi rentre dans cette catégorie ) , comme un égal de Kraftwerk ; Vangelis voire Klaus Schulze   . On va dire , pour être sympathique qu ‘ il a fait partie de la même famille de ces innovateurs . Mais la ou il a vraiment trouvé innové est la mise en lumière de ces compositions . Je ne vais pas m ‘ amusé a critiqué point par point chacun de ces lives show , primo c ‘est fastidieux , secondo ce ne serait pas vraiment pertinent pour la démonstration . Donc j ‘ ai choisi les deux mythiques «  Houston – Lyon a cities in concert « ; « Paris – La défense 1990 « ; «  Europe in Concert « ; «  Akropolis « ; Solidarnosc live «  et enfin le concert monégasque de 2011 .

Jean Michel Jarre :  Houston – Lyon a cities in concert
Pour n ‘ importe quelle Jarrien de première génération , ces deux concerts sont mythique ; contemporains du légendaire «  101 «  de Depeche Mode et possédant les mêmes tares , plus celui de Houston que de Lyon d ‘ ailleurs , ces deux œuvres scéniques sont des exploits plus du tout réalisable a notre époque ; pas d ‘ un point de vu strictement technique ; mais d ‘ un simple coût budgétaire . Autant le concert de Houston est spectaculaire , narcissique au delà de ce que l ‘ on peut imaginé ( l ‘ arrivé en kimono de Jarre vaux le regard ) ; mais bon quand on revois le même natif de Lyon arrivé sonnant le gong sur la scène de la capitale des Gaules ; on a beau être fan , on ne peux que pouffé . Ces deux faux jumeaux , s ‘ appuyant un tant sois peux sur des prétextes ( les vingt cinq ans de la NASA et le voyage de Jean Paul II en France ) n ‘ enlève rien a la beauté graphique . En ce sens , malgré le coté retouché de la version Houston ( ne serais ce que Rendez Vous II qui es à la note près celle de la version studio ) alors que la version Lyon est la version telle que le fan aurait voulu avoir sur le disque …des chœurs humains ; qui donne le sel à cette partition .

Paris – La défense 1990 : le mythe s ‘ installe
Après le naufrage artistique des deux concerts des Dockland ( synthétiseurs trempés , son ne correspondant pas à l ‘ image …) Jarre revient sur ces terres à l ‘ occasion du 14 Juillet . Autant , je peux critiqué ces précédent concerts , la il est inattaquable ; il a marqué une bonne fois le spectateur que je suis . La tracklist est un best of de ces précédents albums ; avec les couleurs bleu et jaune d ‘ en «  Attendant Cousteau «  en dominante décorative et par extension l ‘ utilisation de couleurs primaire qui convient à ce genre de spectacle  , Jarre donne le meilleur de lui même et est en état de grâce , il ne pourra plus jamais le refaire , si l ‘ on devait résumé sa carrière à un seul travail multimédia , ce concert serais le parfait Requiem .

Europe en concert : le match de trop
Nous arrivons à 1993 ; autant le concert de 1990 est très daté fin année 1980 esthétiquement parlant ; autant Europe en Concert , ne serais ce que le concept , dévoyé par la suite est pertinent , transporté avec sois  ses skylines pour défendre «  Chronologie «  . La ou le Jarre des années 1980 était baroque , le Jarre version 1990 est sobre ; la mise en scène carré , comme pour le playback , j ‘ y reviendrais ; ces concerts marque sont apogée , aussi bien musical ; qu ‘ esthétique , l ‘ improvisation , certes délimité et sage existait , mais cela donnais du sens et donne un disque «  Hong Kong «  très agréable a écouté par rapport a ce foutage de gueule qu ‘ est «  Jarre Live «  .

Jarre le jazzman : Hymn to Akropolis
Jarre après un long interlude , une hérésie a mes yeux , dans des salles de concert ( un comble quand on a repeint le temps d ‘ une soirée la Défense ) ; se reprend en Juin 2001 pour deux concerts au pied de l ‘ Acropole , cœur de l ‘ Europe , la ou est née le principe de démocratie . Ce double show est minimal , très peux de projections et pas du tout de feux d ‘ artifices , il joue ces standards , «  rendez vous deux «  avec de vrai chœurs , les thèmes sont sublimé par l ‘ environnement , nous sommes a l ‘ essentiel . Comparons ce qui est comparable , pour sa deuxième partie de carrière Jarre vient de faire sa meilleur prestation , mêlant la sagesse et le bon goût ; peux être les derniers feux d ‘ un compositeur pop qui n ‘ est connus que pour certains hymnes de stade .

 Solidarnosc | Cité interdite , double facepalm
Comment vois t on qu ‘ un artiste n ‘ a plus rien a dire ? Il radote et cachetonne . Les concerts de Pékin , Solidarnosc et Water for live sont des copiés collé , certes ; il y a de très jolies choses , je pense à Chronology part 2 avec  Patrick Rondat qui avec Michel Geiss est un collaborateur essentiel à Jean Michel Jarre  , le traditionnel Rendez Vous deux avec sa version Akropolis , le regret des faux jumeaux Cité interdite | Solidarnosc ? L ‘ utilisation sans gloire du mouvement rapide de l ‘ été des quatre saisons de Vivaldi , la ou un Digisequencer aurait étez la cerise sur le gâteau et non une vague prestation de métal de quatrième catégorie   et que dire des CDs qui accompagne ses DVD ? Trop court et a mon sens , non représentatif , j ‘ aurais échangé un «  light my sky «  dont tous le monde ce fiche par un rendez vous deux mieux intégré
Monaco 2011 : Jean Michel jarre est mort sur scène
Au fil des années , le concept d ‘ Europe en concert ; c ‘est a dire une scène avec des écrans de projections de la taille d ‘ immeuble à été banalisé ; utilisé à outrance , perdant sa pertinence ; autant on peux être ouvert concernant «  Water for life «  , mais les ré interprétation de «  Chronologie «  ouvre l ‘ esprit ; autant ce qui c ‘est passé à Monaco est le comble du non justifiable . Je ne sais par ou commencé …l  arrivé en bateau ? Des effets spéciaux hors d ‘ âge ? Le reniement d ‘ un «  Akropolis « ? ce playback que rien ne justifie ? Car je veux bien comprendre de la comédie en 1986 – 1988 avec les limitations technologiques des synthétiseurs  de l ‘ époque ; autant durant les années 2000 ; la puissance brut , c ‘est purement et simplement de l ‘ escroquerie intellectuel , je veux bien qu ‘ a la base cela soit gratuit , mais cela n ‘ autorise pas d ‘ entendre encore et toujours les mêmes séquences à la note près   hormis le vibrato sur la harpe laser ( pour prouvé justement que cela est joué et non vomit via Pro Tools ) , sans compté et cela n ‘ est qu ‘ un avis personnelle ..que vient faire une esthétique « Kraftwerquienne «  dans la soupe ? , tout de suite après le concert , une rumeur courais que ce non – évènement musical pourrait sortir en DVD , hors cela est paraît il plus possible a cause d ‘ un réalisateur incompétent et du bug de la harpe ; hors et c ‘est la qu ‘ est l ‘ erreur de compréhension entre les admirateurs du fils de Maurice Jarre et celui ci , le bug donne une humanité à des disques qui risque de disparaître a force d ‘ être trop léché et inhumains .
Vu son âge désormais avancé , je ne crois pas a une  nouvelle oeuvre de Jean Michel Jarre ; il avait l ‘ occasion de sortir ses concerts en DVD ; même en stéréo pour les plus anciens il n’ a pas pus ou pas voulut . Tout a chacun peux voir la chute d ‘ Icare sur Youtube .

PS : Et  Concert pour la tolérance , Oxygène à Moscou ; la nuit électronique ?
Pourquoi je n ‘ est pas parlé ? Parce que c ‘est le comble de la redite ou du faire «  djeun ‘ s «  loin de ce qu ‘ il à étez . Oxygène a Moscou est simplement honteux , trop de coupes , pas de convictions , Concert pour la tolérance ce n ‘est que le concept d ‘ Europe en concert à la tour Eiffel et la politesse m ‘ interdit de dire ce que j ‘ en pense , mais le pompon de la médiocrité revient à la Nuit électronique ou le lyonnais électronique s «  abaisse au niveau des DJ , cela donna à l ‘ époque un album de remix d ‘ Oxygène 7 – 13 très difficilement écoutable pour l ‘ amateur actuel .

Publicités

4 réponses à “Jean Michel Jarre et ses concerts

  1. Patrick 12 février 2012 à 8 h 53 min

    bonjour,
    J’apprécie Jarre pour sa musique mais pas pour ces concerts en extérieurs. Néanmoins, et c’est dommage que vous n’ayez pas parlé des concerts à Marigny où il a interprété Oxygene en entier avec quelques variations en live, avec des erreurs, des bugs, des synthés analogiques qui claquent en live… J’étais présent et c’était bien, bon et surtout humain et sans playback.

    J'aime

    • thedarklinux 12 février 2012 à 17 h 52 min

      Vous avez tout à fait raison , mais le sujet de l ‘ article était ses  » méga concerts  » pas Marigny qui est une œuvre en soit et qui aurait mérité la sortie d’ un CD et d ‘ un DVD

      J'aime

  2. Jean-Paul Favard 12 février 2012 à 20 h 38 min

    Bonjour , ça se voit que vous n’avez pas vu de concerts de JMJ , vous avez juste regardé les VHS et DVD officiels . Ce que vous dites est NUL , et plein de fautes dans votre texte . Prenez des cours de français et après vous pourrez écrire des textes de Jean-Michel Jarre.

    J'aime

    • thedarklinux 13 février 2012 à 8 h 31 min

      Primo , que j’ ai vus ou non les concerts in vivo de JMJ n ‘ a aucune importance , seul reste les bandes , l ‘ émotion , aussi sincère soit ‘ elle n ‘ a aucune importance , que mes écrits soit nuls ou non , tous les gouts sont dans la nature , que vous soyez déçut , soit , mais je vous conseille très fortement de limité votre monomanie , en vous remerciant

      J'aime

%d blogueurs aiment cette page :