GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: septembre 2012

Le patch 1.5.x

Plus qu ‘ un patch …

Dire , que  l ‘ amateur attendait la version 1.5.x de Starcraft 2  est un euphémisme depuis que Blizzard l ‘ avait annoncé et comme toute les mise à jour majeur ( malgré sa numérotation impaire ) celle ci change les habitudes sur certains points , sans pour autant assisté aux dérives de Diablo 3 .

Download et installation
J ‘ ai migré à partir d ‘ une version tout juste installé de Starcraft 2 à partir d ‘ un Asus G75 , pour donné une idée de la rapidité de celle ci  , je suis passé de 90 minutes sur un dual core à 20 minutes sur un iCore 7 QM Ivy Bridge , pour les mêmes douze gigaoctet de base ( oui moi aussi j ‘ ai peur )sachant que sur un iCore 5 première génération j ‘ en est eut pour quarante cinq minutes  ; ayant suivi à la lettre les recommandations de la société d’ Arthas j ‘ avais abaissé le firewall et désactivé  l ‘ antivirus , après avoir téléchargé le premier patch et je m ‘ attendais à subir les vingt quatre autres , je suis passé  à ma grande surprise en phase « optimisation «  ou je m ‘ attendais à attendre dans une certaine angoisse un bon quart d ‘ heure de recompilation , en fait celle ci à duré …trois à quatre minutes .
Ensuite vint trois heures d ‘ attente pour la migration et la mise à jour de ma version , sachant que le jeu était optimum des les trois cents premiers mégaoctets .
Design , usage ,  performance …
Comme dit plus haut  , ce qui à tué l ‘ usage de Diablo 3 est le streaming only de celui ci , ce qui n ‘est pas possible pour Starcraft 2 , le joueur doit pouvoir s ‘ entraîné off line , et Blibli l ‘ a compris . Pour le design , nous sommes passé de rectangle à angle arrondi , qui comme chacun le sait est un forme factor Apple et donc nous sommes passé à une géométrie toute soviétique à angle droit ( pas désagréable non plus )  ,Les races ont changé dans la présentation , pour le Térran , nous sommes passé de Tychus Findley , qui représentais le marine basique à une représentation stylisé du ghost ; idem pour les Zerg ou nous sommes passé de l ‘ hydradisk au zergling .
Après s ‘ être authentifié  .le joueur  ce retrouve en face deux sections :
Starcraft :  qui regroupe la compagne , le ladder , les défis , les parties sans enjeu ,  la coopération , l ‘ entraînement contre IA  .
J ‘ ai à peine visité la section Arcade et celle ci m ‘ intéresse fort peu ; mais j ‘ y passerais du temps quand tous le monde aura sa version Blizzard All Star DOTA , voilà pour l ‘ esthétisme  , Pour terminé sur la section communautaire ; c ‘est bien moins bordélique que durant la période 1.2 → 1.4.x  et ce n ‘est pas un mal .
Maintenant , les performances , le patch 1.5 préfigure le moteur  2.x de Heart of swarm et celui ci promet . Certes , celui ci risque d ‘ être Direct X 9 ; mais la beauté des textures et les effets de transparence sont a tombé ; il est vrai que SC2 calcul sur le CPU alors que l ‘ on deporte de plus en plus sur le GPU ( voilà pourquoi il y aura Batman Arkam City ou Assasin Creed sur Wii U , c ‘est le GPU ATI qui feras 75 % du travail ) . durant mes parties test , je tournais entre 100  et 150 FPS , ne pas oublié que SC2WoL 1.5 est codé en 32 bit et ne profite pas de mes 8 Go de RAM ni des autres coeurs de l ‘ iCore , je verrais dans quelque temps comment ce débrouille mon PC en 4vs4 …

Et dans quelque mois , la vengeance de Kerrigan dans Heart of swarm    …

Le retour des jeux benchmark

La taille compte , même chez les geeks

Le joueur PC  des villes est différent de son cousin  des champs qui est l ‘ amateur de la PS360 , ne serais ce que par l’ utilisation des périphériques ou  règne Razer par  exemple  . La  puissance de calcul ensuite , moi qui  était fasciné pendant très longtemps par les Cray 1 , 2 et la série T3E ( la version 1250 watercoolé ..) …Le  PC à énormément évolué via des entreprises comme ID Software , 3DFX , ATI, NVidia  et bien sur Intel , encore une fois ce ne sont que des banalités , j ‘ imagine très très mal Kévin joué avec un PC du milieu des années 1990 , soit un Pentium II 333mhz ; 64 Mo de RAM et une 3DFX 2 16 Mo   ou il vomirait avec la librairie GLIDE  et supporterait très mal les filtres de couleurs  , sans compté le cas d ‘ Outcast le jeu utilisant à mort le SSE du Pentium III ( fonctionnalité déporté sur les GPU )  ou Quake 3 , ses nurbs et la vente par wagon entier de TNT2 et des premières Geforce .

Le concept fumeux d ‘ ordinateur de la NASA ( dédicace au forum Gameblog ) ou son cousin «  vitrine technologique «   
Il y a un concept qui m ‘ a toujours fait rire c ‘est l ‘ expression «  ordinateur de la NASA «  , terme que l ‘ on retrouve sur le forum Gameblog ( forum qui commence à mérité mon respect , c ‘est un autre sujet ) , c ‘est expression est tellement généraliste qui fait que j ‘ ignore si ont parle des stations de travail ( type de machine qui à changé de leader et de marché de niche ) ou des HPC , je penche sur ces derniers .
Pour le Gameblogueur lambda est considéré comme «  super calculateur   «  un iCore 5 ; 8 Go de RAM et une GTX 580 NVidia ; très belle configuration , mordante , consommatrice en électricité ; mais qui s ‘ essouffle un peux  avec le Frosbite 2 , quelle sont les intérêts ? D ‘ Intel et de NVidia de faire du très haut de gamme …

Intel propose dans son haut de gamme , un autre haut de gamme , la série extrême , se sont des iCore 7 qui sont  plus proche des Xéon que de vulgaire iCore3 , le top du top le 3990x a  comme cache L2 12 Mo , il va de soit qu ‘ une carte mère , l ‘ ensemble de stockage , la RAM et bien sur la carte graphique , ne doivent en aucun cas bridé l ‘ ensemble  , les Photoshop , Pro Tools et autre Flame tournent à 100 % de leurs  capacités et l ‘ opérateur devient des plus productifs . NVidia avec sa GTX 690 ( une paire de GTX 680 en SLI ) fait la même chose qu ‘ Intel et je trouve assez spécial le fait que peux d ‘ applications ( soit disant )  , le  grand public peut rêvé devant ces monstres et acheté sans regret du matériel un peux moins élevé   . Mais comme j ‘ en est parlé sur les futur consoles , le grand public n ‘ auras jamais entre ces mains , en tous cas à la moitié de son prix un équivalent du transportable ASUS ROG G75  ( iCore 7 , NVidia GTX 670 3 Go de RAM ; 8 Go de RAM ; 1,5 TO de  stockage ) , la plèbe ( dans le sens grec du terme ) doit le resté et il aime ces textures délavé , ses absences de particules , sa non prise en compte des éffets de gravité .

La puissance c ‘est bien , l ‘ utilisé bien mieux
J ‘ ai particulièrement étez amusé par certain propos sur qui à la plus grosse entre la Wii U et la PS3 , ou entendre dire «  Heavy rain «  , pas possible de le faire sur la dernière Nintendo de salon cela me faire rire . Vu la standardisation des bibliothèques de programmation  , des quantités de textures ( pour un jeu multi plateforme  c ‘est dual core ; 1 Go de Ram et une carte graphique avec 512 Mo ) et cela tourne sur du Direct X9 , je rappelle que se sont les spécifications de base pour Diablo 3 & Starcraft 2 WoL  ( on va espéré que cela monte un peux pour Heart of Swarm , mais j ‘ ai un doute ) .
Mais bon , c ‘est déjà bien que la Wii U   sois doté de 2 Go de Ram ; cela la distinguera de l ‘ iPhone 14 . L ‘ un des facteurs qui à tué la PS3 à étez ….le CELL ; pas par sa soit disante «  complexité «  , mais parce que  ce truc ne fait pas les taches assigné commente cela se fisse que le CELL soit incapable de faire des choses simple pour n ‘ importe quelle processeur , chargé données , exécutée , renvoyé au programme , donné ordre d ‘ affiché  le résultat de la boucle …le tout en parallèle puisque le CELL est multicoeur  …théoriquement .

 

1 ère émission

Voila donc la première émission du 2’10 , profité en bien

xtmupg_le-2-10_videogames

Ghost in the shell

J ‘ aurais du faire plus rapidement cette article .

culte
J ‘ ai une véritable passion pour Ghost in the shell ( GITS ) ; j ‘ ai découvert cette oeuvre de Masumune Shirow via l ‘ article dans le Mad Movie 105 de Janvier 1997   qui parlait du premier film , je lisais à l ‘ époque «  La saga Macintosh «  et du William Gibson . Le film est une adaptation de deux arcs de GITS . Le manga est irrésumable , je ne peux que le conseillé pour les fans de cyberpunk , mais  le fameux saut de l ‘ ange qui fait la signature visuelle du manga ; film ( innocence est une vaste blague pour les wannabe – geek – hipster ) et la légendaire série animé sont explicité dans l ‘ oeuvre papier .GITS est tout aussi important qu ‘ Akira ; que Dragon Ball ou Saint Seiya , c ‘est clairement de la culture populaire de base .

1995 – 2012
Le propre de la science fiction , hormis de parlé de politique de façon déguisé ( Star Trek , Babylon 5 ; Battlestar Galactica ) ne parle que de ça . Certes , nous sommes encore loin technologiquement des Fuschicoma ; de la 128 G et autre corps cybernétiques ; mais nous avons les éléments de base , comme la troisième génération d ‘ iCore d ‘ Intel avec sa gravure très avancé , le camouflage dit «  thermo – optique «  de Kusanagi existe  et les questions sur le térrorisme , qui à l ‘ époque était d’ ordre théorique ne le sont plus depuis quelque temps , dans le genre plus politique qu ‘ action , je renvois à Appleseed du même auteur , ne passez pas par la case film , c ‘est une perte de temps .

%d blogueurs aiment cette page :