GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Ghost in the shell

J ‘ aurais du faire plus rapidement cette article .

culte
J ‘ ai une véritable passion pour Ghost in the shell ( GITS ) ; j ‘ ai découvert cette oeuvre de Masumune Shirow via l ‘ article dans le Mad Movie 105 de Janvier 1997   qui parlait du premier film , je lisais à l ‘ époque «  La saga Macintosh «  et du William Gibson . Le film est une adaptation de deux arcs de GITS . Le manga est irrésumable , je ne peux que le conseillé pour les fans de cyberpunk , mais  le fameux saut de l ‘ ange qui fait la signature visuelle du manga ; film ( innocence est une vaste blague pour les wannabe – geek – hipster ) et la légendaire série animé sont explicité dans l ‘ oeuvre papier .GITS est tout aussi important qu ‘ Akira ; que Dragon Ball ou Saint Seiya , c ‘est clairement de la culture populaire de base .

1995 – 2012
Le propre de la science fiction , hormis de parlé de politique de façon déguisé ( Star Trek , Babylon 5 ; Battlestar Galactica ) ne parle que de ça . Certes , nous sommes encore loin technologiquement des Fuschicoma ; de la 128 G et autre corps cybernétiques ; mais nous avons les éléments de base , comme la troisième génération d ‘ iCore d ‘ Intel avec sa gravure très avancé , le camouflage dit «  thermo – optique «  de Kusanagi existe  et les questions sur le térrorisme , qui à l ‘ époque était d’ ordre théorique ne le sont plus depuis quelque temps , dans le genre plus politique qu ‘ action , je renvois à Appleseed du même auteur , ne passez pas par la case film , c ‘est une perte de temps .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :