GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Google Vs La presse française

Pour qui nous prenons nous ? Je suis effaré par la capacité de non – réalité de nos «  élites «  Germanopratine . Entre un philosophe qui à déclenché une guerre à sa convenance et des directeurs de quotidiens et autre hebdomadaires qui veulent faire craché au bassinet Google , j ‘ hésite entre crise de rire ou consternation pathétique .
La presse française ; cette grosse tumeur
La presse hexagonal a des réflexes légitimiste  ; je m ‘ explique , elle encense le Président , sa politique , sa suite . Ce veux ultra libérale  au sens économique  , conservatrice au niveau des moeurs , découvre les innovations technologique entre six mois et deux après que tous le monde ( enfin les geeks ) est étez au courant et discuté des avantages | inconvénients  . Elle se croient faiseuse de Roy , elle est moutonnière . Elle se croient chancre du quatrième pouvoir ; celui de la liberté  ‘ expression , mais elle se fait porte voix d ‘ autre voix que la sienne , elle se rêve Washinghton Post , période Watergate ; prompte à dégainé  les sois disant « scandales «  et autre affaires de moeurs à choqué les bonnes gens ,   elle n ‘ est qu ‘ un fanzine  de One Direction . Si encore , elle ne vivait que de ces idées ultra libéral ; donc de ces ventes en kiosque et par abonnement , que nenni . Cette lécheuse de bottes et de potes  vie au crochets de l ‘ état , de vous et moi  , et oui nous accordons  des aides diverses et varié , la Presse devient de plus en plus nulles et cher et ce n ‘ est pas en faveurs d ‘ idées quelle n ‘ a plus ; mais en a telle eut auparavant ?
Google , pourquoi je soutient son refus
Après avoir vu cette oligarchie de papiers perdre des lecteurs et donc de l ‘ influence , elle n ‘ a pas voulut se mettre en poids de forme , elle à mis des gens à la porte , mais n ‘ a pas voulut ni baissé son prix en kiosque ( Libération à  1€ 30 ; le Parisien à 1€ 05 et 2€25 !!! le vendredi  ) ni se mettre à jour de bonne grâce sur Internet en proposant une plus value réel ( je ne fais aucun distinguo entre un 20 minutes , le Monde et Rue 89 ) même  schéma de pensées et de conclusions sur les même sujets  . Les idées ont toujours circulé , elle à connu une explosion via les sites personnels qui ont migré   en blog . La presse française n ‘ aime pas Internet qui permet au lecteurs de donné leurs avis sur les articles ( quelle idée …) mais on passe de la verticalité à l ‘ horizontalité et des individus comme Laurent Joffrin ( qui veux une loi pour surveillé les émails car on fait circulé des rumeurs …) n ‘ aime pas cela du tout , il n ‘ y a plus de hiérarchie  . Internet , donc son champion actuel Google ( il y a  dix ans c ‘ était Yahoo ) grande pourvoyeuse de liens  qui redirige ensuite sur les cibles via les tags . Donc cette corporation veut imposé à Google : une taxe  aux clics .
Et que peut faire Google ? La chose la plus simple du monde , désindexé et la c ‘est le drame : le Parisien ; le Figaro ; Libération ; le Monde disparaissent virtuellement du champ de vision de l ‘ internaute  francophone , ces grands groupe de presse auront la même influence qu ‘ un blog tenu par un geek hardcore de Babylon 5 ou de Lorie , pas beaucoup de passage , j ‘ en rie d ‘ avance car c ‘ et de la faute de la France et de l ‘ Europe de ne pas avoir crée et promus une équivalence à Google …si cette entreprise met son offensive à exécution , cela à terme aura d ‘ excellente retombé , non seulement cela obligera les lobbyistes a réfléchir a deux fois  avant et obligera ces grands groupes à bossé , sinon dans moins de dix ans plus de presse du tout , online ou pas .

Ce n ‘est pas à Google de supporté les insuffisances de la presse .

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :