GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Skyfall de Sam Mendès

Une variation de «  the dark knight returns «  de Frank Miller

Aussi étonnant que cela puisse être , le dernier James Bond en date et ce qui est censément être la dernière histoire du justicier de Gotham , ont plus de points communs qu ‘ il n ‘ y paraît , certes des pan entier de TDKR ont disparu et d’ autre modifié pour l ‘ univers de 007 , mais le coeur du scénario de Miller y est , même le final un tantinet modifié .

Bruce Wayne | James Bond : la même individualité
Ont va passé les apparences «  grand public «  , si vil que sauf Télé Star ce complaît dans cette facilité toute parisienne . Ce sont avant tout deux orphelins , pour le background lisez «  Batman : the year one «  et «  Casino royal «  . Au moment ou commence le film  , Bond poursuit un méchant et après quelque péripéties il est mis à la retraite involontaire . Durant cette période le MI6 à la fois son réseau informatique et le QG se font hacké  comme un vulgaire site de l ‘ UMP est détruite . 007 revient donc puisque l ‘ Angleterre   ce fait attaqué , mais le physique , comme le mental n ‘ y est pas . Ce n ‘est qu ‘ au cours du film que Bond redevient ce qu ‘ il toujours étez , un tueur . Comme Bruce Wayne redevient Batman d ‘ un coup et ce révèle bien plus impitoyable qu ‘ auparavant . Mais à cette force qu ‘ est la volonté , il faut une autre volonté , pour le dark knight , ce sont ces adversaires classiques qui tomberont les un après les autres , meme le Joker , qui ce suicide et transforme Batman en paria . Bond à son Joker , certes il est heureusement plus flamboyant et cynique  que le 006 de «  Goldeneye «  . C ‘est a ce moment que Mendes fait une faute de goût en citant «  Silence of the lamb «  , mais bon comme le roman d ‘ Harris est aussi rentré dans la culture « populaire » …
Tous comme « the dark knight returns » est l ‘ antithèse de  «  Kingdom Come «  , lui même un coup de gueule sur les comics des années 1990 ( en gros la génération Image ) . La ou «  Kingdom Come «  plaçait le le super héros comme une entité déictique . The dark knight returns   , tous comme « the Watchmen «  remet l ‘ Humain au centre  du débat en utilisant pour cela soit un homme devenu Dieu ( Watchmen ) , soit un extraterrestre faisant le meme office ( the dark knight returns ) .
Bond revient sur ces terres pour affronté  sa némésis   , le combat n ‘est en aucun cas sophistiqué , mais après la destruction de son héritage ( parallèle à la destruction du manoir de  Wayne ) . Bond comme Batman sont régénéré et débarrassé de tout passé puisque définitivement passé d ‘ homme à Mythe  .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :