GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives Mensuelles: octobre 2012

Google Vs La presse française

Pour qui nous prenons nous ? Je suis effaré par la capacité de non – réalité de nos «  élites «  Germanopratine . Entre un philosophe qui à déclenché une guerre à sa convenance et des directeurs de quotidiens et autre hebdomadaires qui veulent faire craché au bassinet Google , j ‘ hésite entre crise de rire ou consternation pathétique .
La presse française ; cette grosse tumeur
La presse hexagonal a des réflexes légitimiste  ; je m ‘ explique , elle encense le Président , sa politique , sa suite . Ce veux ultra libérale  au sens économique  , conservatrice au niveau des moeurs , découvre les innovations technologique entre six mois et deux après que tous le monde ( enfin les geeks ) est étez au courant et discuté des avantages | inconvénients  . Elle se croient faiseuse de Roy , elle est moutonnière . Elle se croient chancre du quatrième pouvoir ; celui de la liberté  ‘ expression , mais elle se fait porte voix d ‘ autre voix que la sienne , elle se rêve Washinghton Post , période Watergate ; prompte à dégainé  les sois disant « scandales «  et autre affaires de moeurs à choqué les bonnes gens ,   elle n ‘ est qu ‘ un fanzine  de One Direction . Si encore , elle ne vivait que de ces idées ultra libéral ; donc de ces ventes en kiosque et par abonnement , que nenni . Cette lécheuse de bottes et de potes  vie au crochets de l ‘ état , de vous et moi  , et oui nous accordons  des aides diverses et varié , la Presse devient de plus en plus nulles et cher et ce n ‘ est pas en faveurs d ‘ idées quelle n ‘ a plus ; mais en a telle eut auparavant ?
Google , pourquoi je soutient son refus
Après avoir vu cette oligarchie de papiers perdre des lecteurs et donc de l ‘ influence , elle n ‘ a pas voulut se mettre en poids de forme , elle à mis des gens à la porte , mais n ‘ a pas voulut ni baissé son prix en kiosque ( Libération à  1€ 30 ; le Parisien à 1€ 05 et 2€25 !!! le vendredi  ) ni se mettre à jour de bonne grâce sur Internet en proposant une plus value réel ( je ne fais aucun distinguo entre un 20 minutes , le Monde et Rue 89 ) même  schéma de pensées et de conclusions sur les même sujets  . Les idées ont toujours circulé , elle à connu une explosion via les sites personnels qui ont migré   en blog . La presse française n ‘ aime pas Internet qui permet au lecteurs de donné leurs avis sur les articles ( quelle idée …) mais on passe de la verticalité à l ‘ horizontalité et des individus comme Laurent Joffrin ( qui veux une loi pour surveillé les émails car on fait circulé des rumeurs …) n ‘ aime pas cela du tout , il n ‘ y a plus de hiérarchie  . Internet , donc son champion actuel Google ( il y a  dix ans c ‘ était Yahoo ) grande pourvoyeuse de liens  qui redirige ensuite sur les cibles via les tags . Donc cette corporation veut imposé à Google : une taxe  aux clics .
Et que peut faire Google ? La chose la plus simple du monde , désindexé et la c ‘est le drame : le Parisien ; le Figaro ; Libération ; le Monde disparaissent virtuellement du champ de vision de l ‘ internaute  francophone , ces grands groupe de presse auront la même influence qu ‘ un blog tenu par un geek hardcore de Babylon 5 ou de Lorie , pas beaucoup de passage , j ‘ en rie d ‘ avance car c ‘ et de la faute de la France et de l ‘ Europe de ne pas avoir crée et promus une équivalence à Google …si cette entreprise met son offensive à exécution , cela à terme aura d ‘ excellente retombé , non seulement cela obligera les lobbyistes a réfléchir a deux fois  avant et obligera ces grands groupes à bossé , sinon dans moins de dix ans plus de presse du tout , online ou pas .

Ce n ‘est pas à Google de supporté les insuffisances de la presse .

Publicités

S1m0ne d ‘ Andrew Nicols

Qu ‘ est que le réel ?

S1m0ne  est un film très spécial , primo c ‘est une réussite , secondo , il est une alternative à la saga Matrix .
Du statu de l ‘ acteur
La question principale du film est:qu ‘ est qu ‘ un acteur ? Un artiste ? Un tyran ? Un individu qui se met au service d ‘ un autre pour l ‘ Art ? Le postula est qu ‘ un logiciel peut remplacé un «  artiste «  et le faire avec talent  , ce qui était du domaine de la science fiction en 2002 est de l ‘ autre de la quasi possibilité de nos jours ( je renvois aux datasheets de Nvidia et d ‘ ATI ) et bien sur cette formidable démo réel qu ‘ est Avatar de James Cameron . Qu ‘est qui justifie que la FOX , la Warner de devoir encore payé des Scarlett Johanson ? Basiquement , la loi de Moore .
Mise en scène
Ce que j ‘ apprécie chez Nicols est la simplicité de sa mise en scène , il laisse les comédiens s ‘ exprimé , Pacino est très bien , il ne cabotine pas , il est ce metteur en scène martyrisé par sa «  vedette «  au début du long métrage , puis par  sa créature à la suite , en ce sens «  Prometheus «  de Ridley Scott et «  S1m0ne «  sont une variation car les créatures s ‘ échappe de leur créateurs . Fort heureusement Nicols n ‘est pas comme les «  metteurs en scène «  nombriliste «  français ; lui il a des choses à dire …

Bref regardé ce film et voyez ce qui semble l ‘ avenir …

Beethoven beloved

Ludwig Van B. – Bernard  Rose

J ‘ ai vus Beethoven beloved  , pour la première fois en VHS il y a bien longtemps , je crois  que je l’ avais découvert via un trailer  …Gary Oldman sortait tous juste de «  Dracula » et jouais donc le romantique de base ; puisque le grand public , celui qui crois que «  Camping «  et Dubosc sont un film  et un comédien donc . Beethoven beloved  peut aussi est considéré comme un Amadeus : le retour ; mais c ‘est un peu plus que cela …

L ‘ immortelle bien aimée
Beethoven , connut par le pékin moyen , le bouffeur de télé réalité donc  le spectateur de TF1 comme celui qui à essentiellement ; je schématise , la lettre à Elise et la 9 ème , alors que ces sonates pour piano , qui servent en parti de bande original . Beethoven laisse donc une  lettre à son «  immortelle bien aimée «  et on passe d ‘une reconstitution historique de qualité  à une enquête amoureuse autour de trois femmes , bon c ‘est comme pour Amadeus , il y a du parti pris , mais un réalisateur ce doit d ‘ en avoir , je ne compte en aucun cas spoilé , il faut mes chères lectrices et lecteurs que vous achetiez le DVD .
Tout comme Amadeus ma fait aimer Don Giovanni ; dont la reprise est piquante dans Sherlock Holmes : the game of shadow ; la séquence finale ; qui reprend met en scène la dernière partie  de la 9 ème , que dire d ‘ autre , la baguette est tenue par Sir Georges Solti qui avait oeuvré sur Amadeus ; Isabella Rossélini ; Johanna Ter Steege et Valéria Golino sont crédibles comme le reste du casting .

Il y a un an , Steve Jobs nous quittait

Un an après Apple devint le nouveau Microsoft et Julien C son apôtre

Nous sommes un an après la mort de Steve Jobs  et en un an , Apple est parti dans tous les sens .

Apple : de la coolitude à la dictature
Apple à faillit mourir plusieurs fois au cours de son histoire  , mais on vois tous les jours que l ‘ entreprise de Cupertino va avoir du mal à continué à ce faire aimé par le lambda . L ‘ iPhone 5 est tout sauf «  extraordinaire «  , car ce n ‘est qu ‘ une copie du Galaxy III Samsung ; le Mac pro rétina est au bas mot autre chose de pas terrible , bref cette entreprise fait du surplace et c ‘est tout sauf bon , donc pour compensé il font des procès à leurs concurrents  qu ‘ il accuse de copié le form factor ( le rectangle aux bords arrondis est désormais copyright ) idem pour l ‘ icône , la forme de celle ci …( XEROX lab , la poutre et la paille …) les diverses fonctionnalités d ‘ Androïd ( fonction  de recherche SQL toussa ) . Apple , entreprise américaine , on ne peux plus néo libérale ne supporte pas la concurrence et ce conduit à la fois comme l ‘  IBM et Microsoft de son temps .  Leur position est intenable ou très difficilement car une hégémonie , une forme de pensée toute Borgienne ne peut qu ‘ aspiré à allez voir chez la concurrence  .

Bref , l ‘ Apple du Macintosh est mort en même temps que Steve

%d blogueurs aiment cette page :