GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

The hobbit , première partie de Peter Jackson

Ce n ‘ est pas l ‘épisode 1 …

J ‘ ai découvert «  Lord of the ring «  durant mes années lycées . J ‘ avais découvert Tolkien par hasard , lors d’ une des adaptation de la trilogie en jeu vidéo sur PC . Durant cinq mois je voyageais en Terre du Milieu . Quand j ‘ ai lut à l ‘ époque les préwiews dans Mad Movies j ‘ était très sceptique , encore plus lorsque je m ‘ assis et découvris en salle «  la communauté de l ‘ anneau «  .
Une décénnie est passé , Apple est en train de devenir le bad guy de l ‘ informatique , le DVD meure à petit feu et on vois réapparaitre , étiré en trilogie , le roman d ‘ avant «  Lord of the ring « : the hobbit .
J ‘ ai vu le film en HFR 2D

Préquel ou sequel ?
Pour n ‘ importe quelle fan de fantasy , LOTR est aussi important que le «  Conan le barbare «  de John Millius . The  hobbit à étez écrit dans  l ‘ optique originel d ‘ un conte pour enfant  , celui ci ayant si bien marché que l ‘ éditeur de Tolkien a ensuite demandé de rédigé la suite que tous le monde connais . La question que l ‘ on peut se posé est : est ce que la version cinéma de «  the hobbit «  est nécessaire ?  Oui et non . Oui car il assemble et rend cohérent la géopolitique d ‘ avant les événements de la «  communauté de l ‘ anneau «  . Et non car «  Lord of the ring «   est auto suffisant . Esthétiquement parlant , Peter Jackson n ‘ a pas fais son Georges Lucas et a terme le geek pourra s ‘ enchaîné les six films sans avoir de diarrhée esthétique comme celle que nous avons subit entre la « Menace fantôme «  et «  la revanche des Siths «  .
Mise en scène et musique : un fumet de dark fantasy quand même
Le premier reproche que je ferais est la lenteur  Peter Jackson fait tout pour ralentir l ‘ intrigue , donc ce qui prenait cinq minutes dans «  Lord of the ring «  , met vingt minutes dans la première partie . De toute façon vous avez intérêt à avoir apprécié «  la communauté de l ‘ anneau «  . J ‘ avais dit que Peter Jackson avait repris l ‘ esthétique «  d ‘ origine « ; il n ‘ en a pas repris sa mode de shakycam , du fait du tournage en HFR ( 48 fps au lieu des 24 fps habituel ) il est plus posé et encore plus esthétisant ( à un moment ce n ‘est plus un film ,  mais un catalogue de wallpapers pour jeune fille en fleur … ) . La chorégraphie des affrontements ma bluffé  le premier combat en nombre était plus inspiré par Frazetta que par le pré Rafaellisme revendiqué , mais il y a des  moments de très grande noirceur .
La musique d ‘ Howard Shore est au diapason , on ne lui reprochera pas de reprendre ces thèmes écrits pour LOTR , au contraire , il aide à soudé le film avec ses citations ; mais la ou dans le meme contexte , John Williams avait agit avec des  citations «  subtil «  ( je renvois dans l ‘ épisode 1 au thème d ‘ Anakin qui ce termine avec quelques notes de la marche impérial )  . Le  thème musical des nains va remporté un grand succès dans le milieu BOFophile .

En conclusion , c ‘est un bon film et comme début de préquel Jackson ne c ‘est pas renié comme la fait Georges Lucas  , le soucis vient du rythme du récit qui doit tenir sur trois ans . Hormis cela , si vous avez aimé «  Lord of the ring «  en cut cinéma et que vous avez avec vous les bluray des version longue , vous retrouverez vos pantoufles de Hobbit .

Rédigé en écoutant «  the complete  original motion picture soundtrack  Conan the barbarian «

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :