GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives Mensuelles: décembre 2012

Les mystérieuses cités d ‘ or saison 2

Comment TF1 m ‘ a fait vomir

TF1 est une chaîne arrière –  gardiste   , les français  ne peuvent que le savoir . Dimanche 9 décembre 2012 j ‘ ai assisté au début de  la destruction d ‘ un mythe de façon tout à fais consciente et volontaire .

Les mystérieuses cités d ‘ or saison 1 : un mythe en sois
Je suis un trentenaire , qui vois arrivé la ligne des quadra . J ‘ ai étez , comme le Joueur Du Grenier un enfant de récré A2 , du Club Dorothée ; à la télévision , je regardais aussi bien « Gigi » , que « Captain Tsubasa « , mais avec «  il était une fois l ‘ Homme « ; «   «  les mystérieuses cités d ‘ or «  à intéressé la jeunesse d ‘ alors à l ‘ Histoire , les héros était charismatique ; le scenario à fait passé  d ‘ une quête  de l ‘ El Dorado à de la science fiction avec le Solaris des Mu ; le grand condor et bien sur le peuple des Olmeques  . La  musique est intemporel , elle passait très bien dans les années 1980 , elle est encore mieux en cette époque du «  tout beau , tout gentil «  . Les mystérieuses cités d ‘ or a appris ma génération à dépassé le manichéisme ( j ‘ y reviendrais )  . Le doublage était comme tout ce qui ce faisait à l ‘ époque dans la matière : irréprochable , tous comme le chara design . Pas une seule silhouette ou une animation ne fait tache , le grand condor est immense et Mendoza est charismatique . Et comment ne pas cité bien sur le documentaire final de chaque épisodes de ma NHK …
Les mystérieuses cités d ‘ or saison 2 : du TF1  tout vomis
Les mystérieuses cités d ‘ or sont passé d ‘ un simple programme pour la jeunesse à un mythe , puis une légende , régulièrement rediffusé , la série était diffusé sur le service public à l ‘ époque sur Antenne 2 .
Mais TF1  a mis son grappin dessus et bien sur le pire arrive . Je ne suis pas contre une certaine «  modernité « ; après tout en matière de comics je n ‘est rien contre le «  Batman «  de Snyder ; le «  Justie League «  de Jim Lee ; j ‘ applaudis le virage à gauche du « Superman » de Morrisson , car même au nom de la «  modernité «  ils ne mettent pas tous à la poubelle .
Le contraire de cette saison 2 des mystérieuses cités … le chara design est a chié , ni plus ni moins ils ont tellement voulu faire «  djeun ‘ s «    que l ‘ on à perdu le charisme des personnages , ils sont devenus banals idem pour la «  réalisation «  ont sens que le responsable à fait mumuse sur son PC en ce prenant pour John Lassetter , les couilles en moins . Autant pour le doublage , les voix mythiques sont sois morte , sois à la retraite , mais nous faire une Zia pleurnicharde . Je parlais du dépassement du manichéisme dans la série d ‘ origine , la ce n ‘ est que cordes scenaristique , je renvois à l ‘ évolution du personnage de Mendoza , passé de navigateur de haute mer mercenaire à un père de substitution pour Esteban . Trop subtile pour  TF1 p .  Je ne parle meme pas du générique ou celui d’ origine nous met dans l ‘ ambiance de la série avec l ‘ ambiance synthétique et la sublime voix off .
A la merdasse rnb de mon cul pour la saison 2 ….
Merci TF1

Publicités

Un certain snobisme geek : anti Nolan ; anti Snyder ; anti Jackson

Quand le «  geek «  ce transforme en connard

Je fréquente beaucoup de geek , nous parlons entre nous de pas mal de choses dans le respect le plus total et jovial , le geek est par essence ouvert et prosélyte , il veut faire découvrir ses passions au «  non initié «  , mais il existe l ‘ inverse , des geek tellement sur de leur «  bon goût «  qu ‘ ils sortent de la rationalité pour devenir des sorte d ‘ autistes . Ces individus vont jusqu ‘ a refusé des points de vue …. ont les rencontre sur certain forums . Je vais  démontré cela avec trois exemples …

Contre Christopher Nolan : son Batman n ‘ est pas baroque et fais du pseudo naturalisme
Le chevalier noir de Gotham à énormément évolué en vingt ans . Grâce à Franck Miller et Grant Morisson entre autre . Dans les diverses séries de comics nous sommes passé d ‘ un milliardaire vengeur  à un père torturé par  ces démons intérieurs et extérieurs . Le cinéma , mass média par excellence en France ( la lecture kiosque et librairie est paradoxalement  underground ) . Pour certain la seule bonne vision du dark knight est celle de Tim Burton .
La est le soucis , Burton ne c ‘est jamais intéressé  ni à Batman ni à Bruce Wayne , mais à sa vision du Joker  , de Catwoman ( pauvre Sélina Kyle )  et du pingouin pour sa vision gothique chic mais vide  . Il à eut sa vision , ses désirs créatif s . Mais pour un certain nombre de geek , c ‘est la seul version qui compte   . Que  reproche t ‘ il donc à Nolan ? Sa vision pas fun du tout  de Batman, l ‘ utilisation  de villes multiple pour illustré Gotham , sa mise en scène pataude et oui il ne sais pas réglé ces combats …. Batman n ‘est pas un personnage fun , il est l ‘ inverse de Kal El et ce dès son  origine  , tout comme le «  dernier «  survivant Krypton , il est orphelin , mais la ou la nature aide «  Clark Kent «  , Bruce Wayne ne s ‘ aide que par ses connaissances , sa fortune et  sa forme physique .
Pour l ‘ utilisation de villes multiple pour Gotham … c ‘est un choix économique et somme toute logique , j ‘ ai revu récemment les machins de Tim Burton , il a lui exagéré sur les maquettes , ce qui fait que ces films sont daté  et Batman est par essence urbain , donc New York , Chicago , c ‘est dans le ton d ‘ un héros .
Nolan ne sais pas réalisé … Christopher Nolan ne sais jamais revendiqué du Dogme de Lars Van Trier , mais contrairement à Joel Schumacher il a coupé l ‘ esthétique  Dance Machine pour un éclairage normal . Paradoxalement sa réalisation classique fait école sur d ‘ autre franchises cinématographique : les James Bond période Daniel Craig ; le prochain Star Trek … ce n ‘ est pas si mal pour un  réalisateur qui fait son job avec ces pieds sois disant  , Geraldine Nackache avec son «  Nous York «  aurais du s ‘ en inspiré .
Pour la mise en scène des combats , la c ‘est gênant , primo le Batman ne se bat pas temps que sa …dans les comics sur un arc de six numéros , il dois y avoir 10 % a tout cassé de combats , mais bon sa confond comics et shonen à ce niveau .
Contre Zack Snyder : clipeur ; baroque  , à rien comprit à Watchmen et son Superman est moche ( S trop petit )
Ces même ayatollahs du «  bon goût «  geek déteste autant Snyder que Nolan , autant ils reprochent  à l ‘ un d ‘ être trop «  normal «  , autant pour Zack Snyder , cela va de son utilisation du ralenti ( qui est sa signature ) à l ‘ utilisation de chansons dans la bande son …et il est trop fidèle quand il adapte …
La fidélité … ce qui est une force chez certains metteurs en scène , est reproché à Zack Snyder . Qu ‘est ce que j ‘ avais lut sur Watchmen … oui il est trop proche du comics original , paradoxalement , sil y s ‘ en était un peu éloigné comme sur 300 ( l ‘ intrigue de la reine qui n ‘ existe pas dans le TPB ) sa aurait gueulé … comme pour Nolan , Snyder à mis l ‘ essence des personnages , si ces geek ne sont pas content et c ‘est leur droit , personne ne les oblige à allez au cinéma , acheté les blu ray , mais certain critique en ayant pas vu ce dont il parle  …
Pour son Superman on reproche d ‘ ors et déjà au film …l ‘ influence de Nolan  pour son réalisme … par contre ça na pas lut le premier arc de Morrison dans Action Comics qui transforme Superman en gauchiste  … qui paradoxalement transforme Jean Luc Mélenchon en Copéiste forcené ( ce qu ‘ il est en train de devenir effectivement ) . Znyder à une esthétique bien a lui ; mais n ‘ est pas aussi vulgaire qu ‘ un Michael Bay , je ne peux pas faire une critique de la critique , car cela dépend des goûts de chacun ….
Contre Peter Jackson : LOTR , the Hobbit en trilogie ; il est «  grand public «  …
Dans quelque jours , sort le premier épisode de «  the hobbit «  , préquelle ( c ‘est comme cela que le définira TéléStar et autre Parisien ) de Lord Of The Ring , je ne vais pas me fatigué à explique que le raisonnement est un peu faux … Peter Jackson laisse un goût amer au amoureux de Fantasy , il à permit à des gens qui non jamais connus l ‘ oeuvre de JRR Tolkien ; qui non jamais lut dix pages du «  Simallrion «  ( les chanceux )  de s ‘ aventuré en Terre du Millieu … bon la seule chose que je reprocherais à Jackson est d ‘ avoir simplifié la fin du «  Retour du roi « ; il nous a évité les dix pages de romance à la fin du roman et le combat dans la Comté dévasté …. Peter Jackson à rendu la fantasy «  grand public « ; alors que c ‘est genre , comme le comics des plus pulp , Howard écrivait pour mangé , il n ‘ imaginait pas que son Conan , via ses écrits , John Milius et Basil Poledouris deviendrait immortel et la pierre angulaire de l ‘ imaginaire Geek  .
Bon « the  hobbit «   est passé d ‘ un format unitaire à un triptyque avec selon la rumeur des morceaux d ‘ autre écrit de Tolkien ( sans doute le Simallrion  ) puisque  nous sommes censé voir les origines de Sauron ( un elfe passé du coté obscur ) , le dragon Smaug etc … il va de soit que les zélotes lui reproche d ‘ avoir fait une trilogie , pour faire de l ‘ argent …. et oui fin 2012 ces poncifs à petit bras on encore cours dans certains milieux dits autorisé ou ce croyant telle .

Nouvelle émission

Et voila le dernier 2’10 en date

http://www.dailymotion.com/video/xvhmrp_2-10-du-mois-de-novembre-2012_tv?start=86

Jean Michel Jarre – Hans Zimmer – Two steps from hell

le passé , le présent et le futur de la musique électronique

Les médias généraliste l ‘ ont ainsi décidé ; Jean Michel Jarre est désormais culte et tout un tas d ‘ artistes et leurs poissons pilotes hipster  , comme Sébastien Le Tellier , qui à fort mal digéré son Disco l ‘ a pris en vénération ( Je rajouterais Johann Sébastian Bach ; Mozart ; Beethoven et Wagner si j ‘ étais lui ) … Je renvois à mes précédents billets , je suis un fan ; mais aussi critique par rapport à son oeuvre . Mais Jean Michel Jarre c ‘est désormais le passé qui à un passif , bien ou mal ( plutôt bien ) , les musicologues s ‘ y pencheront en temps et heures  , Zimmer , autodidacte , laisse Gladiator ; Da Vinci Code ; Angels & Démons ; Crimson tide ; la trilogie dark knight ( Batman bégins , the dark knight ,   the dark knight rise ) , the rock … les Sherlock Holmes de Guy Ritchie , Zimmer a intégré assez tot  les sampleurs et l ‘ orchestre symphonique pour élargir sa palette émotionnelle ( à l ‘ heure ou j ‘ écris pas de Théo & Théa en équivalence  en vu ) , le CEO de Remote Control Production (RCP)  à réunit un certain nombre de talents qui s ‘ émancipe , dont les Two steps from hells , qui font leurs trou , gagne en auditoire ,en maturité et cohérence  avec la vedette du duo monsieur Thomas Bergersen et son album Illusion qui est pile le truc qui manque à JMJ et Hans Zimmer …un album instrumental écrit à la manière d ‘ une bande original .

Jean Michel Jarre , du créateur au vendeur hifi  de  Darty ou d ‘ Auchan
J ‘ aime l ‘ oeuvre de Jarre , mais je ne le comprend plus . Ou est la cohérence entre le Lorie – esque Théo & Théa et Chronologie ? On me rétorquera qu ‘ il y a une marge entre l ‘ album  the Beatles  et sergeant pepper  oui mais les quatre de Liverpool ont tellement fais évolué en écriture et en complexité le Rock de leur début  pour accouché de la glorieuse pop music les faisant s ‘ éloigné de la scène pour des raisons technologique . Jarre à eut cette chance de revenir à une phase créative plus saine en 2007 avec la sortie  d ‘Oxygène trentième anniversaire ; pas le CD , mais le live qui l ‘ accompagne qui démontre que la musique électronique joué live est aussi intéressant qu ‘ un quatuor de Beethoven ou une sonate de Mozart , mais il est tombé dans la facilité , la redite …
Jarre peut continué ses tournées sans fin et sans fond , soit ; mais il a décidé de faire dans la haute fidélité , notion qui désormais varie avec les publicistes , dans les années 1960 c ‘ était la stéréophonie , dans les années 1980 , le compact disc ; les années 2000 : le SACD – DVD audio … et le MP3 ( j ‘ en est déjà parlé dans the Fairlight years ) pour une colonne monophonique alimentée par un iMachin coutant une fortune et est régressif vis à vis de la stéréophonie même .

Mais les hipsters s ‘ en fiche …

Hans Zimmer : le Parrain
Ont aime ou on exécre , il n ‘ y a pas de demi mesure , mais lui à réussit plus que les John Williams , Jerry Goldsmith et autre John Barry aussi bien d ‘ un point de vu de la notoriété  que le geek ce doit de connaître , pour être plus juste , il a standardisé un son ; une méthode de travail , mais rend à César ce qui est à César …il ne pousse pas la couverture sur lui , il donne les moyens à Ramin Djawani  ( Iron Man ; Games of thrones ) , au désormais célèbre Steve Jablowsky ( Gears of wears 2 , 3 ; la trilogie Transformers …) de s ‘ exprimé pleinement artistiquement parlant . Dans le milieu des bofophiles Hans Zimmer et RCP sont synonymes .
De façon très péjorative d ‘ ailleurs  Harry Gregson Williams devient un grand nom à part entière , son sens de l’ orchestration dans Kingdom of heaven  ainsi que Klaus Badelt , qui en entre travaillé sur K19  .
Two steps from hell : les héritiers putatif
J ‘ ai découvert Two steps from hells ( TSFH ), via un clip rendant hommage à la légendaire Néo Géo , puis lors d ‘ une machinima pour la première année de Starcraft 2 WoL ; que dire de ce duo ? En fait il représente le post Rémote Contrôle d ‘ Hans Zimmer , en ne prenant que le meilleur du teuton synthétique , des orchestrations ample avec des mélodies simple et un arrangement très travaillé . La particularité de TSFH avec leur concurrent direct : Audiomachine est de travaillé pour des maisons de production cinématographique et à fortiori télévisuelle pour fournir clé en main des thèmes musicaux pour les trailers , dont nous les geeks sommes particulièrement friand … Puis les thèmes comme Black Blade sont devenue un standard utilisé pour l ‘ AMV de la saison 3 de Noob ( Fabien Fournier a un goût excellent ) , comme le sont  Protector of the earth et after the fall  utilisé sur le trailer de Mass Effect 3 : back of the earth  .
L’ album solo de Thomas Bergersen est l ‘ un des album concept les plus fort que j ‘ ai écouté . Illusion est une bande original , sans film , pas de pseudo symphonie post Mahlerienne  comme Incantation de Mike Oldfield ou de travail sur la voix comme dans Zoolook de Jean Michel Jarre . Bergersen reprend les poncif de l ‘ illustration sonore de blockbuster , à l ‘ auditeur de reprendre la main …

%d blogueurs aiment cette page :