GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Park Avenue de Cristina Alger

Marcel Proust meet Wall Street

En temps que geek , je passe des mois , sur ce blog  à dire qu ‘ ils nous faut sortir de nos petites habitudes  et pour sortir de nos univers habituel , j ‘ ai lu avec une certaine cruauté «  Park Avenue «
A la recherche du temps perdu 2.0
Qui n ‘ as pas lut , ou essayé de lire l ‘ oeuvre de Marcel Proust , qui sous les dehors de livres à priori frivoles ( les émois d ‘ un jeune homme dans la bonne société de l ‘ époque , les moeurs de celle ci et ces modes … )  . Qui  n ‘ a pas étez épouvanté sur les quatre vingt pages de descriptions du fameux clocher , du château des Verdurin etc . Park Avenue est la même chose , en plus lisible et corrosif avec le particularisme New Yorkais . Le portrait des familles patricienne est néanmoins un régal , tous est fait dans ce milieu , non seulement que  l ‘ on tient son rang , mais que l ‘ on à de meilleur revenu … il n ‘ y a aucun des personnages issu de la «  bonne société «  pour en racheté l ‘ autre .
Wall street 2.0 , le vrai
J ‘ ai étez extrêmement déçut à l ‘ époque de «  l argent ne dors jamais «  , vrai fausse suite de Wall Street , film de chevet de Jean François Copé et des lecteurs des pages saumon du Figaro  .  Park Avenue ce double avec son étude sur l ‘ animal New Yorkais  d ‘ une enquête des plus poussé sur les fond  financier spéculatif ou le délit d ‘ initié n ‘ est jamais loin du fait des liens amicaux , familiaux , maritals de ces familles endogamique , qui refusent de toutes leurs force du sang frais , ou des amitiés a priori hors caste . Comme la noblesse européen qui n ‘ a pas su résisté aux révolutions , guerres mondiale et autre crises financières . Ceux qui les avaient remplacés de faites  , crèvent de la même façon …leur refus d ‘ adaptation …un comble pour les chancres de l ‘ évasion fiscal et le dérèglement néo libéral , non ?

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :