GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

deux visions antagoniste de l ‘ informatique

La révolution Playstation et l ‘ éthique des hackers

Voici deux ouvrages qui parte d ‘ un meme constat : comment cassé un monopole : l ‘ un de Nintendo , qui ne sais jamais remit de ces bisbilles d ‘ avec Sony et de l ‘ autre , le monopole d ‘ IBM sur ce qui était réservé aux chercheurs : l ‘ informatique et ses mainframes et permit  l ‘ émergence des geeks .

La révolution Playstation – Pix n’ love
A la base j ‘ avais acheté les deux tomes de «  La révolution Playstation «  pour corroboré des informations  pour l ‘ écriture d ‘ un article  à paraître avant la fin de l ‘ année 2013 . Je commande et  reçoit donc les dits livres et commence à les lire . La rédaction et l ‘ action est soutenu , Kutaragi s ‘ explique sur le pourquoi du comment de Sony , de leur systeme G , qui d ‘ après l ‘ auteur était meme en avance sur le Réality Engine de Silicon Graphics , qui à longtemps dominé le marché de visualisation en temps réel . L ‘ auteur arrive a faire passé Nintendo pour un salopard digne du tribunal de  Nuremberg . Mais le lecteur arrive très vite aux chapitres consacré  à la Playstation en elle même et la moi je coince  .
Au dela du lecteur CD , l ‘ amateur de jeu vidéo est intérrésé par le CPU , le désormais légendaire R3000A  de MIPS , le soucis n ‘ est pas le rapport qualité prix le choix du CPU à peine évoqué , mais le MIPS en question , le lecteur si lui même n ‘est pas dûment informé ( il n ‘ y a même pas de note en bas de page ) ne c ‘est pas du tout la valeur du MIPS , vis à vis du MHZ par rapport au Flop , donc la notion de MIPS ( milliard instructions par seconde ) était une échelle de valeur en vogue en concurrence  du MHZ dans les années 1980 , mais la faute des traducteurs est de ne pas avoir fait cela dans le livre . Tous n ‘ est pas à rejeté non plus le systeme de revente des jeu , le cartel  des grossistes explique les difficulté du jeu vidéo actuel .

Donc à lire , mais avec Wikipédia et  «  la saga des jeu vidéo  5 ème édition «  chez Pix ‘ n love sur les genoux pour les moins de trente ans qui ont encore leurs couches .

L ‘ éthique des hackers – éditions Globe
Steven Lévy est une légende . Il a sans doute écrit , l ‘ inverse de «  la révolution Playstation «  avec «  La saga Macintosh «  que je ne serais que conseillé ..Revenons à «  l ‘ éthique des hackers «  . Ce livre conte en faite une double histoire : celle de l ‘ informatique et celle des geeks . Faisons bien la nuance , je parle des geeks des origines , pas des zozos qui ce disent nerd , mais infoutu d ‘ écrire en PERL ou d ‘ installé un pilote …
Qu ‘ est ce qui rend l ‘ ouvrage de Lévy si nécessaire ?  Disons que cela permettra à un certain nombre d ‘ individus qui sont née avec une cuillère en argent numérique d ‘ ou vienne les technologies qu ‘ utilise leur  iPhone et ce que l ‘ on doit à nos grand anciens . La lecture est rythmé , comme le combat du très méchant IBM versus DEC , la création de time sharing , la création car nécessaire de fait de l ‘ optimisation du code , qui semble c ‘ être perdu en quelque années . L ‘ open source comme vertu cardinal , le partage des données et des connaissance pour faire avancé les choses , notions dont le principe même mis en danger par Apple , Google et consort . Ce ne sont pas des préceptes passéiste  ou Mélenchoniste , mais paradoxalement de droite … sans être réactionnaire . Cette ouvrage ce doit etre lu , annoté recommandé par des geeks digne de ce terme ..
sinon tu  ‘est qu ‘ un forumeur de Mad Movies …

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :