GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: juillet 2013

Superman Vs Batman

pas pour les aigris et autre Lord of Babylon

Alors que Zack Snyder à réussi a sauvé sa carrière grâce à «  Man of steel «  . Que  celui ci mène une carrière en salle honorable . Warner Bros c ‘est décidé a sortir du placard «  Superman Vs Batman «
passage obligé
Alors que cela palabre à tord et à travers  sur le fait que Kal El est tué Zod dans «  Man of steel «  , que certain hypsters vomissent  leurs conneries sur le travail d ‘ Hans Zimmer , certains ont l ‘ air d ‘ oublié que ces dernières années Superman et DC c ‘est considérablement assombris et certes le dernier Kryptonien n ‘est pas un tueur en série comme peuvent l ‘ être les incarnations de Spawn mais il n ‘ a pas fait que des bisous avec Darkseid lors du premier arc «  Justice Leagie «  , qui comme par hasard le premier épisode ce concluais par une confrontation Superman Vs Batman  , la , Warner ce décide a poussé son avantage sur Marvel | Disney  en mettant en confrontation deux faces de l  ‘ héroïsme sur un même plan . Certes on va reproché le manque de «  réalisme «  par rapport à la trilogie «  dark knight «   ou le manque de sacrifice , d ‘ abnégation par rapport à la version interprété par Henry Cavill , il est bizarre de lire ces reproches , alors que personne n ‘est gêné par un «  Thor «  ,,, dieu nordique parmi les hommes dans le MarvelVerse , aussi bien en version comics que film et qu ‘ est que Superman sinon un dieu par rapport à l ‘ Homme ?  , mais il est vrai il est tellement facile de détesté quelque chose que l ‘ on ne peut pas comprendre  . Le  film est prévu pour 2015 , le tournage pour 2014 , cela signifie que le scénario est écrit et que le casting est en bonne voie ,
Suspension d ‘ incrédulité , réalisme , Justice League
Il faut arrête de voir en Christopher Nolan un apôtre du réalisme . Il ne met de la réalité que lorsque cela l ‘ arrange . Ont reproche la mauvaise coordination des combats , la platitude de sa mise en scène , le coté nombriliste de sa trilogie de Batman , ce sont tout sauf des films «  a la Claude Lelouch «  et donne une bonne vision du Batman actuel  , il à fait avancé le débat que Tim Burton avait commencé . La ou l  ‘ ex golden boy à fait des films à freaks , à mutilé le Joker et à globalement fait n ‘ importe quoi avec Catwoman .
Christopher Nolan  à fait un bien considérable à Warner . On va me rétorqué que la trilogie «  dark knight «  est incompatible avec l ‘ héritier de Krypton , en vertu de quoi ? Cela ne pose aucun problème dans les comics ,  pas plus que cela ne  poseras de soucis aux geeks chics tapis au fin fond du forum mad movies  , qui passent leur temps à brulé ce qui les ont excité durant des mois par bêtise ou pur méchanceté ( cf  Pacific Rim , World War Zombie , Elysium etc … )
Les rumeurs à l ‘ heure actuel parle d ‘ un film «  Flash «  pour 2016  , la ou un Batman ou un Superman ne pose aucun problème scénaristique en soit , celui de «  Flash «   est bien plus coton ,, ont prend qui . Barry Allen ? Bart ? Comment représenté Central City  qui n ‘est ni Métropolis et encore moins Gotham .
Imaginons que Superman Vs Batman fasse un carton cela serais une voie impérial avec Justice League qui la serais un vrai geekasme selon moi après tout , le défi « Avengers «  ne demande qu ‘ a être relevé .
En tous cas Superman Vs Batman  , m ‘ attire un peux plus qu ‘ «  Avengers 2 : Age of Ultron «  que j ‘ irais voir de toute façon , qui rend logique le-plan-qui-fait-vendre-des-jouets  avec les armures d ‘ Iron Man dirigé par Jarvis dans Iron Man 3 .

De l ‘ utilisation de la démonstration technologique

Infiltrator – Unreal Engine 4

Déjà , qu ‘est ce qu ‘ un moteur 3D ? un cube , de coordonnées  linéaires  x, y , z dans lequel ont rajoute des propriétés physiques etc . Il ce fait en général avec une simple ligne de C . Mais il va de soit qu ‘ avec les CPU des PS360 , c ‘est bien plus complexes , les studio de jeu vidéo ne pouvant pas réinventé la roue à chaque fois ou presque d ‘ autre studio , via des jeux spécialement conçut dans ce but . Historiquement ont peux situé cela avec Quake 3 , dont les technologies servent encore pour les Call of duty ; le très célèbre Unreal Engine 3 , avec Unreal Tournament 3 pack titan proposant les même features  que la trilogie Mass Effect et la tétralogie poétique et subtile «  gear of war «  . N ‘ oublions pas les CryEngines avec la trilogie Crysis et bien sur  le Frostbite 2.x  de DICE pour les  Battlefield 3 & 4 . Ces  dernières technologies seront encore loin derrière les Unreal Engine 3&4 car elles demande bien trop de puissance , donc d ‘ investissement pour le joueur  PC , cela va de soit …
De la démo technologique au jeu …
Une démo technologique montre les capacités d ‘ une carte graphique  , d ‘ un CPU , voir d ‘ un système entier . Qui n ‘ a jamais entendu parlé de la balle rebondissante sur le Commodore Amiga … ou du buste de Beethoven sur les stations de travail Silicon Graphics période MIPS ou de Final Fantasy VI sur Ultra 64 , je renvois à la «  Pierre du souvenir «  de Fabien Fournier et moi même d ‘ ici peu de temps .
Infiltrator représente un énorme progrès par rapport à Samaritan . Cette dernière , dans sa première itération nécessitait un tri SLI de GTX 580  puis une optimisation sur GTX 680 , c ‘ était surtout et avant tout une  preuve que l ‘ Unreal Engine 3 supportait très bien DirectX 11 . Infiltrator   ce déroule plus ou moins dans l ‘ univers de Samaritan avec la non démocratie participative d ‘ Unreal Tournament 3  et joue énormément sur l ‘ alpha blending en temps réel , comme les effets divers et varié , mais  le spectateur ne demande  qu ‘ a utilisé les capacités du héros , contrairement au cousin barbu et badass de Shepard dans Samaritan  . Est ce que cela va permettre à l ‘ Unreal Engine 4 de ce vendre …

The pirate of Silicon Valley

l ‘ avant Jobs

Il fut une période ou Jobs n ‘ était pas un mythe , mais revint en son domaine pour sauvé Apple Inc . Ou Microsoft faisait  peur et  était en train de tué Netscape , que Google n ‘ était qu ‘ un algorithme qui tournais sur des PC au fin fond d ‘ un garage , Fabien Fournier passait des heures sur sa Playstation avec Final Fantasy VII ,  nous étions à la fin  des années 1990 , l ‘ iMac n ‘ était pas encore en vente ,

Acteurs , scenario ,,,
L ‘«  objet « téléfilm à mauvaise réputation , souvent à raison , mais dans le cadre de « The pirate of Silicon Valley «  , il manquait juste des financements pour un faire un bon film au format cinématographique et une bonne demi heure  . Entendons nous bien , ce téléfilm n ‘est pas destiné aux geeks , mais plutôt à expliqué qui est Steve Jobs au redneck de Louisiane . Le film y réussit très bien et à capturé l ‘ état d ‘ esprit de l ‘ entrepreneur . Noah Whyle  est très bien  , il incarne le Steve Jobs des années 1980 – 1990 avec brio , je suis curieux de voir  les même situations avec Ashton Kusher , qui bien que celui ci est poussé la ressemblance physique , je suis curieux de voir si il compris Jobs .
Donc Noah Whyle est un bon Steve Jobs , Michael C, Hall à transformé Bill Gates en une espèce de geek psychopathe , certes ils ont étez adversaires et Apple à finalement gagné , ce qui est le sel de  The pirate of Silicon Valley «  puisqu ‘ il commence et s ‘ achève lors de l ‘ Apple Expo de 1997 lors de l ‘ allégeance de la firme de Cupertino à  celle , informatique de Seattle .

Trous historique ….
Tout n ‘est pas parfait dans « The pirate of Silicon Valley «  , il y a certes une scène de deux minutes avec «  Captain Crunch «  , un des membres fondateurs du hacking de téléphone , on cite aussi les «  blue box «  , ce qui est tout sauf accessoire , mais il y a de gros trous , comme NeXT  , qui est la raison du retour de Steve Jobs au sein de la firme à la pomme  , je ne parlerais pas bien sur de Pixar , mais il aurait fallu parlé de Georges Lucas . Tout comme il y a  une impasse sur la courte carrière chez Atari , lorsqu  ‘ il montait des bornes d ‘ arcades . Ou tout aussi important de la redevance du Basic par Bill Gates auprès du Homebrew Computer Club , qui en demandant de l ‘ argent pour son travail à transformé un hobby en travail , c ‘est très important car avant cette revendication légitime , les logiciel était open source et gratuit ,,, de fait et Microsoft  fait payé , comme ces concurrents le fuit des heures / salariés / travail ,
Je le reconnait , le film étant «  grand public «  et sachant a peine utilisé une souris en 1997 et encore plus vrai en 2013 et pour lui ces détails lui passe à dix mille metres d ‘ altitude , mais on va souhaité à ce que «  Jobs «  traite aussi de tous cela ,

The big bang théory

Comment parlé de cette sitcom , en diffusion sur NRJ 12 ? série cherchant son ton ? Oui ; un groupe qui à commencé très déséquilibré ? Une femme , quatre  hommes , puis quasi parité ? Oui . Bizarrement nous sommes passé d ‘ un show de pure divertissement , qui savait   à peine de quoi il parlait … à un quasi miracle d ‘ osmose .

Saison 1 à 4 : la blonde et les geek
Les quatre premières saisons était au juste passable , amusante , mais pas transcendante ; une sorte de Friends ( en reprenant le voisinage sur le palier , le comics shop de Stuart , avec le cheese factory , en  nouveau Central perk etc ) auquel  Ross n ‘ aurais pas étez une pièce rapporté ( Sheldon est un peux le coté obscur du frère de Monica ) , Pénny représentait le «  grand public «   , il est vrai qu ‘ il confond muon , gluon  et accélérateur de particules . Puis les scénaristes ont crée Beranadette , docteur en microbiologie et futur femme d ‘ Howard Wolovitz  , elle aussi blonde , mais autre chose que Pénny , enfin vint Amy  << qui n ‘ est pas la petite amie >> de Sheldon , neurobiologiste de son état  et aussi étrange que lui , bref le statu quo bougeais , évoluais tranquillement . Bon je tic un peux sur l ‘ épisode du vol de compte WoW du physicien théoricien  , puiqu il aurais du le verrouillé avec un Authenticator  , dans ce cas il n ‘ y aurait plus eut d ‘ intrigue .
Saison 5 :  le miracle
Je ne vais pas parlé du shipping entre Pénny et Léonard ; au départ il était la pour faire joli , mais bien qu ‘ intermittent , c ‘est une réalité de la série et jusqu ‘ a l ‘ arrivé des autres personnages féminins , était un pole de stabilité  , qui ne l ‘ est plus avec les autre couples et les scénaristes peuvent approfondir ….  de la viens ce futur classique de la relation «  béta – test «  . Ou un peux plus tard quand on s ‘ aperçois que Bernadette peux être des plus vacharde  et paradoxalement attachante . Ce qui différencie un Friends  d ‘ un TBBT  est l ‘ art de sarcasme de haute volé , la ou la série ce déroulant à New York n ‘ était efficace que deux trois épisodes avec une rupture Ross – Rachel , TBBT ne retient pas les gants … et ont va esperé que cela va resté ainsi avec les saisons 5 et 6 qui ont littéralement cassé la baraque outre atlantique et que le pool scénaristique ne devienne sage .

%d blogueurs aiment cette page :