GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

World war zombies de Max Brooks

Pour être sincère , je n ‘ aurais jamais lut «   World war zombies «  si je n ‘ avais pas dépensé 3€20 à la fête du cinéma pour la bouse cosmique de Mark Foster et peux être la première grosse faute  professionnel de Brad Pitt .

Décimation , bataille de Yonkers … un potentiel de «  Muraille de feu «
Pour celles et ceux qui n ‘ ont pas encore acheté le roman , celui ci est bien plus brutal , il est certes basé sur des interviews , mais ceux si sont très prenant , ne serais ce que les très , trop rare à mon gout chapitres russe . Brooks à compris l ‘ âme slave  dans le sens sacrificiel . Après tout , nous Français , aurions nous eut la volonté des habitants de  Stalingrad ? Donc le chapitre sur les décimations , raconté par la soldat , vous prend et à la gorge et par les couilles .
La bataille des Yonkers est aussi épique car terrifiante  , voir la «  première armée du monde «  utilisé des armes et des tenues toute plus sophistiqué les unes que les autre et ce faire massacré à la fois par aveuglement et non préparation , donne une séquence terrifiante de crudité .
En ce sens , ce roman rejoins ma bibliothèque au coté des «  Murailles de feu «  de Pressfield , qui pour résumé est une version moins «  mon petit poney «  du «  300 «  de Frank Miller .
Le plan Redecker
Je n ‘ est pas envie de spoilé , mais Brooks pose les bonnes questions : qu ‘ est ton près à jeté à la poubelle , aussi bien d ‘ un point de vu «  éthique «  que matériel pour qu ‘ un maximum de personne , pas vous , pas moi , mais d ‘ autres , pas meilleurs , je vous rassure puisse construire  autre chose . Quand vous lirez l ‘ ouvrage vous comprendrez ce que je veux dire .
Une fin du monde à hauteur d ‘ homme
Auparavant , un autre récit «  zombiesque «  m ‘ avais marqué , mais celui ci était dans une continuité , je parle de «  blackest night «  , crossover DC qui reste sur certains plans moraux assez «  spécial «  pour ne pas écrire d ‘ autre choses . Le récit s ‘ intéresse  à l  ‘ américain moyen , ce n ‘est pas loin  s ‘ en faut une gajure , parce qu ‘ entre l ‘ escroc , la mere de famille bon teint ( quand je pense que GTA V passera pour  subversif …. cela me fait levé les yeux au ciel ) , mais je crois que c ‘est le chapitre sur la «  téléréalité «  qui est le plus croustillant , à la limite le plus TF1 .
Encore une fois ce roman est à lire ne serais ce que pour voir l ‘ Homme face à sa soif d ‘ argent et à ses conséquences , Bossuet , qui pourtant n ‘ était pas un admirateur  du divertissement ne l ‘ aurais pas renié .

World war zombies de Max Brooks : livre de poche 7€60

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :