GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: septembre 2013

Community  , le quatrième mur en action

En même temps que j ‘ avais commandé les trois premières saisons de de «  the guild «  . Je m ‘ étais réservé «   Community «  , série dont je n’ avais aucun préjugé et qui ma désinfecté une bonne fois de cette cochonnerie de «  the guild «  .

Au départ , une version 2 .0 de «  save the bell « 
Community est à la base une banale sitcom scolaire ; un mélange  pour «  adulte «  de «  save the bell «  avec un petit coté délirant  de «  Parker Léwis ne perd jamais «   , comme toute sitcom digne de ce nom , il s ‘ agit d’ un collection de clichés et de situations . Les huit premiers épisodes ce  «  consomme «  sans trop de problème , mais situe à ce moment très loin de «  the big bang théory «  . C ‘ est sans doute à ce moment que le pool de scénaristes ( système de rédaction qui sert de pis allez sur «  plus belle la vie «  ) ce réveille avec «  le débat «  . Noob à eut la tentation du méta discours avec les saisons un et deux , surtout avec la «  communauté du bâton «  . Mais le créateur de celle ci  à lâché ces clin d ‘ œils , qui amenais à une réflexion ( petite ) sur le MMORPG  , mais à décidé de s ‘ orienté sur ses mythes et légendes  .

Une remise en question du shipper ( relation amoureuse )
La série commence par le quiproquo entre Jeff et Britta , qui à pour conséquence de crée  le groupe d ‘ étude . La ou Community casse le quatrième mur est que la relation Jeff / Britta est tout sauf le moteur de la série comme la pus être la relation apocalyptique de Ross & Rachel dans Friends ( cité explicitement ) ou la relation marathon Angela Bowers / Tony Micelli , deux relations qui repose sur , entre autre la tension sexuelle . Mais le couple Britta / Jeff  n ‘est montré qu ‘ a l ‘ écran , pour montré que le couple ne sert pas à faire tourné la série , comme par exemple la fin de «  Modern warfare «  ou la connivence ce situe entre le téléspectateur et les acteurs , ou le «  fameux «  triangle amoureux , autre figure imposé dans une sitcom , qui est cassé au final season via le baisé Annie / Jeff . Sans compté les impondérables déclarations amoureuses à blanc   , qui font que cette comédie de situation apporte un vent de fraîcheur . La relation Britta / Jeff  , bien qu ‘ étant épisodique est même moqué dans le clip show «  paradigme de la mémoire «
Parodie et détournement : Modern warfare
C ‘ est l ‘ épisode «  Modern warfare «  qui à satellisé «  Community «  . Tous  le monde peux cité n ‘ importe quoi , encore faut il que cela soit cohérent . Je ne suis pas choqué que le Senior Chang cite John Woo et «  the killer  «  , qu ‘ Abed est ces lunettes à la Riddick , qu ‘ il utilise tous le mexican stand off , que la BO prenne des accents à la Matrix ou que Jeff est ( il n ‘ imite pas )  John McLean . que «  Battle royal «  importe le glauque . Le spectateur n ‘est pas pris pour un idiot  , mais fais parti du jeu , comme la connivence existe , le créateur peut tout ce permettre , puisque  c ‘est pour «  du faux «  .

Au contraire de «  the guild «  , je ne peux que recommandé «   Community «  , qui est le complément idéal de «  the big bang theory «  en étant différent . Les deux saisons sont dans un coffret à pas cher et ont va espéré que Sony édite la troisième saison très vite

The Guild

The Guild est enfin officiellement sorti en France , je ne sais pas si il faut s ‘ en réjouir d ‘ ailleurs . Comment ne pas parlé de « The Guild «  , sans parlé de «  Noob « ? qui parle d ‘ un sujet  des joueurs dans un MMORPG ( pour les journalistes de  France 2 c ‘est un meuporg ) . autant le sujet est similaire , autant son traitement est radicalement différent .
Nombrilisme et webcam
Félicia Day à crée   The Guild «  plus par nécessité que par autre chose , la ou «  Noob «  à commencé dans la «  déconne «  et l ‘ amusement . C ‘ est tout sauf un détail . Mais les deux séries ont un rapport avec l ‘ humain assez différent , du fait de deux cultures dissemblable .  «  Noob «  ce passe à plus de quatre vingt dix pour cent dans Horizon . Dans les trois premières saisons  de « The Guild «  ce déroule IRL , qui est dès plus exceptionnel dans «  Noob «  . Mais celle ci à le mérite de ne pas élevé la pleurnicherie en haut fait …. exploit que peu ce vanté le personnage de Félicia Day . Je veux bien que cela soit une web série , mais mélangé du Woody Allen et la Geek culture me fait mal au fesses … si encore il y avait du second degré comme «  the big bang théory «  , qui paradoxalement est plus proche de nous , que ce machin qu ‘ est   The Guild «  .
Des origines de Gaea
Donc comme je n l ‘ est dit plus et je précise ma pensée :  The Guild «   aurait pus être français du fait de sa pauvreté de mise en scène et de personnages pleurnichards , sans vie et transparent  . Et «  Noob «  du fait de son dynamisme américain . Mais  «  Noob «  à au moins une similarité de traitement avec le chef de la guilde : Zork . C ‘est la même pingrerie et bassesse que l ‘ enchanteresse niveau 100  d ‘ Horizon 2.0 et aussi étonnant que cela puisse paraître , Anne – Laure Jarnet est bien plus charismatique que l ‘ acteur qui joue Zork . Sinon que dire d ‘ autre ? Les scenarii sont banales et sans grand intérêt .

Je ne puis que vous déconseillé d ‘ acheté le coffret de  The Guild «   dans l ‘ immédiat , attendez qu ‘ il baisse ou d ‘ occasion . A ne voir qu ‘ en attendant la suite et la fin de la saison 5  de  «  Noob «  et en attendant la trilogie . Le reste est de savoir si l ‘ éditeur va faire paraître les autre saisons .

The Diablo III auction house is dead

Comme Blizzard à tué le free to play et le casual gamer

je sais c ‘ est Vendredi , mais avec la révolution qu ‘ à fais Blizzard , je ne pouvais que modifié la date de parution ….

Changement de paradigme
En moins de quinze jours , Blizzard est passé de pourvoyeur de casuals gamer ; qu ‘ il a quasiment crée avec la simplification de World of Warcraft au renouveau du hardcore game avec la destruction pur et simple des hôtel des ventes de Diablo III . Un peu comme si Apple ouvrait les sources des OS X et iOS en même temps , ou que Microsoft rendait libre , gratuit et open source les Windows présent et futur …
Pourquoi ce revirement ? Il y a des explications «  officiels «  qui pour résumé , la compagnie de Malhtael veux revalorisé le loot avec la prochaine version 2 .0 et redonné à la série Diablo sa difficulté originel , ce dont je ne vais pas me plaindre moi qui avais mis des mois à atteindre l ‘ acte 2 de Diablo II . Meme si j ‘ apprécie l ‘ hôtel des ventes pour certains coté , il faut aussi dire qu ‘ il oblige à farmé , certes avec un bénéfice de points d ‘ experiences ….A ce demandé si la «  séparation «  d ‘ avec Activation , générateur de Kévin ‘ s Call of Duty n ‘ y est pas pour quelque choses .
Début de la fin du casual gaming ?
Le casual gaming à fais beaucoup de mal à l ‘ industrie vidéoludique , comme le free to play . Blizzard jusqu ‘ a Diablo II – Warcraft 3 récompensais au mérite . Comme le fais encore Starcraft II , je met de coté le coté balance des races , avec HOTS est arrivé le système d ‘ expériences ou l ‘ on décroches portraits et autres logo … qui sont à la fois sources de motivations et de simplifications , j ‘ en avais deja parlé , je ne reviens pas sur le sujet . Peux t ‘ on espéré un retour à une forme de jeu pur et dur ? À un retour de sélection ( le système de classement est très bien ainsi ) , mais que les prochains arrivants en bave par rapport au «  anciens «  , que la fin de «  tout , tout de suite «  . Cela serait des plus heureux , on verra plus clair avec les retours de la bêta de «  Reapers of souls «  .

Bref Kévin , le kikoo lol va commencé à compté les jours …

Une matinée à l ‘ Apple store de Paris – Opéra

Récit d ‘ un aller – retour

Un trajet tout sauf épique
Nous sommes Lundi 16 Septembre 2013 , comme c ‘est calme ces temps ci .. je me décide d ‘ aller faire un petit tour à la Capitale . Après avoir relevé mes mails , mis à plats deux trois tournures de textes , je me dirige vers la gare de ma commune . Je suis à quarante cinq kilomètres à l ‘ est de Paris à une heure de train grand maximum .
J ‘ arrive donc à la gare , ou un flot continu d ‘ adolescents sortis des pages catalogue de La Redoute à défaut de Célio sortent des trains et ce dirigent vers le lycée tout proche , je met vingt , vingt cinq minutes pour atteindre le guichet et recevoir le coup de bambou de la journée : quasiment seize euros pour un aller retour . Une bétaillère , ont ne peut pas appelé cela autrement arrive pleine deux minutes après que j ‘ ai accédé au quai … je décide de ne pas y monté , vu comment sont compressé les individus à l ‘ intérieur . La préposée aux annonces nous signale qu ‘ un train est prévu pour les cinq minutes à venir , s ‘ arrêtant à un autre quai sur le lequel je me dirige derechef , j ‘ en profite pour utilisé mon iPod touch 5 ( 64 Go ) . qui après s ‘ être habitué à cette «  UNIX pour Nabilla – like «  ce révèle être un appareil démentiel . Le train arrive … vide , le trajet s ‘ effectue sur les thèmes composé par Audiomachine et Two steps from hell . Le trajet en métro ce fait sans histoire , mais la gestion est toujours en bêta test à la SNCF .
A l ‘ Apple store Opéra
En débouchant de la bouche de métro , j ‘ ai étez saisi , par la laideur de l ‘ Opéra Garnier . Sans doute parce que je passe trop de temps près d ‘ édifices médiévaux , ce tas de pierres me semble une pâtisserie dégoulinante de chantilly bon marché . Je m ‘ étais renseigné sur la localisation du joyau d ‘ Apple en France via le site du même nom , je m ‘ attendais à marché longtemps près du machin Napoleonesque . Au final non , quand j ‘ ai vu le logo de la pomme sur fond noir , j ‘ ai su que c ‘ était le bon endroit .
Dire que je suis de nature blasée est un euphémisme sur plus de vingt ans , mais j ‘ ai étez immédiatement séduit par ce paradis geek . Je n ‘ exagère en rien , c ‘est un endroit qui mélange le bois Ikéa à l ‘ orgie de marbre et de fer forgé avec un peu de verre . Les vendeurs sont jeunes et souriant … aimables ! Il y a toute la gamme Apple , de l ‘ iPhone 5 aux Mac Pro rétina ( qui me font vomir ) étant un lieu emblématique , les spots pour faire des photographies sont nombreux et même un «  vainqueur «  de télé réalité ne peut le loupé . J ‘ ai bien sur touché quelque Mac , OS X me semblent si frustre par rapport à Gnome 3 .
Le sous sol , ou ce trouvais les coffres ( je rappel que l ‘ Apple store Opéra est une ancienne banque ) est un rassemblement d ‘ accessoires vitaux pour les iPhone et autre iPad . Pas de tshirts pour les utilisateurs ( ce qui est dommage ).
ma visite étant assez vite terminé , je me décide de me promené un peu .
Dans les faits : Paris est mort
Cela faisait un petit moment que je n ‘ était plus allez dans un piège à touristes . Pour les «  provinciaux «  , terme qui ne veux plus rien dire depuis le net grand public . Le quartier de l ‘ Opéra à étez tué , mâché , recraché par l ‘ Internet marchand . Certes contrairement à ma localité , les magasins sont ouvert le Lundi , mais objectivement Paris , ne mérite pas ces tarifs délirants , ni même que cela soit le siège «  de prestige «  pour de «  grandes entreprises «  . C ‘ était concevable en 1985 , plus du tout en 2013 ou le salarié est tout autant productif chez lui que sur Paris . Mais pour cela il faut un réseau très rapide et des méthodes cryptographique lourde et rapide … sans compté un stockage redondant et disponible … pas de cloud NSAesque donc .
Le retour
Mon retour fut dès plus rapide , je pensais me restauré dans un Starbuck , mais vu la file d ‘ attente , j ‘ ai fait marche arrière et me dirigea vers la Gare de l ‘ Est . Je me pris un kit chez «  Paul «  et mangea assez vite . Au final j ‘ avais retrouvé mes plates bandes vers 13 heures .

Encore une fois l ‘ Apple store Opéra est un endroit à visité donc .

%d blogueurs aiment cette page :