GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Community  , le quatrième mur en action

En même temps que j ‘ avais commandé les trois premières saisons de de «  the guild «  . Je m ‘ étais réservé «   Community «  , série dont je n’ avais aucun préjugé et qui ma désinfecté une bonne fois de cette cochonnerie de «  the guild «  .

Au départ , une version 2 .0 de «  save the bell « 
Community est à la base une banale sitcom scolaire ; un mélange  pour «  adulte «  de «  save the bell «  avec un petit coté délirant  de «  Parker Léwis ne perd jamais «   , comme toute sitcom digne de ce nom , il s ‘ agit d’ un collection de clichés et de situations . Les huit premiers épisodes ce  «  consomme «  sans trop de problème , mais situe à ce moment très loin de «  the big bang théory «  . C ‘ est sans doute à ce moment que le pool de scénaristes ( système de rédaction qui sert de pis allez sur «  plus belle la vie «  ) ce réveille avec «  le débat «  . Noob à eut la tentation du méta discours avec les saisons un et deux , surtout avec la «  communauté du bâton «  . Mais le créateur de celle ci  à lâché ces clin d ‘ œils , qui amenais à une réflexion ( petite ) sur le MMORPG  , mais à décidé de s ‘ orienté sur ses mythes et légendes  .

Une remise en question du shipper ( relation amoureuse )
La série commence par le quiproquo entre Jeff et Britta , qui à pour conséquence de crée  le groupe d ‘ étude . La ou Community casse le quatrième mur est que la relation Jeff / Britta est tout sauf le moteur de la série comme la pus être la relation apocalyptique de Ross & Rachel dans Friends ( cité explicitement ) ou la relation marathon Angela Bowers / Tony Micelli , deux relations qui repose sur , entre autre la tension sexuelle . Mais le couple Britta / Jeff  n ‘est montré qu ‘ a l ‘ écran , pour montré que le couple ne sert pas à faire tourné la série , comme par exemple la fin de «  Modern warfare «  ou la connivence ce situe entre le téléspectateur et les acteurs , ou le «  fameux «  triangle amoureux , autre figure imposé dans une sitcom , qui est cassé au final season via le baisé Annie / Jeff . Sans compté les impondérables déclarations amoureuses à blanc   , qui font que cette comédie de situation apporte un vent de fraîcheur . La relation Britta / Jeff  , bien qu ‘ étant épisodique est même moqué dans le clip show «  paradigme de la mémoire «
Parodie et détournement : Modern warfare
C ‘ est l ‘ épisode «  Modern warfare «  qui à satellisé «  Community «  . Tous  le monde peux cité n ‘ importe quoi , encore faut il que cela soit cohérent . Je ne suis pas choqué que le Senior Chang cite John Woo et «  the killer  «  , qu ‘ Abed est ces lunettes à la Riddick , qu ‘ il utilise tous le mexican stand off , que la BO prenne des accents à la Matrix ou que Jeff est ( il n ‘ imite pas )  John McLean . que «  Battle royal «  importe le glauque . Le spectateur n ‘est pas pris pour un idiot  , mais fais parti du jeu , comme la connivence existe , le créateur peut tout ce permettre , puisque  c ‘est pour «  du faux «  .

Au contraire de «  the guild «  , je ne peux que recommandé «   Community «  , qui est le complément idéal de «  the big bang theory «  en étant différent . Les deux saisons sont dans un coffret à pas cher et ont va espéré que Sony édite la troisième saison très vite

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :