GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Blood & chrome : un navet pour conclure la série

Comment parlé de Battlestar galactica : Blood & chrome ? À l ‘ origine j ‘ était des plus enthousiaste , cette websérie devait comblé le trou narratif entre la série Caprica et le pilote Battlestar galactica 2003 en racontant les aventures du jeune Bill Adama lors de la première guerre contre les Cylons .
Trop de numérique , tue le numérique
Tous fan de BSG sais que les décors de la série ont étez détruit après la fin de la série mère , mais il reste heureusement les modèles et les textures des vaisseaux . En sus BSG avait aussi innové car c ‘ était la première série à être filmé en numérique , mais les opérateurs avec leurs talent avait fait oublié ce détail sommes toute trivial pour ne s ‘ intéressé qu ‘ à l ‘ histoire et au interprètes .
Quelque dix ans après , cette héritage esthétique à étez abimé avec du 4K . Les images contrastés qui était la signature esthétique ont étez salis par abus de lens flare et de prise de vue clinique . Le genre de chose qui fait révé en France la trop haute définition . Résultat un téléfilm sans chair et vie , l ‘ inverse philosophique de Battlestar galactica en fait .
Un scénario … digne d ‘ une websérie française
Battlestar galactica : Blood & chrome partait bien . Le jeune Adama , la flotte colonial , le Galactica qui sent encore la peinture et un background riche … qui donne une intrigue pauvre , bourré de clichés , sans compté les stéréotypes d ‘ acteurs , un comble avec la génération d ‘ acteurs talentueux qui à éclos dans Battlestar galactica … Blood & chrome fait à peine mieux que les «  amateurs «  de Noob , sans leurs «  excuses de la spontanéité «  c ‘est dire l ‘ écart de talents et de motivations . Quand à parlé du prétexte , pardons en temps normal cela ce nomme «  scénario «  il tient sur le meme ticket de caisse qu ‘ une saison de Noob , en bas à droite . Et le pire est que Blood & chrome ne déborde pas . La ou Battlestar galactica y allait dans la violence explicite ( Pegasus et la Numéro 6 battue et violée ) Blood & chrome nous la joue «  téléfilm du dimanche après midi RMC «  ce qui est un non sens puisque le web permet une plus grande expression .
Je ne serais que déconseillé « Battlestar galactica : Blood & chrome »

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :