GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: décembre 2013

Hannibal , saison 1

Barbare et baroque

J ‘ ai un très grand respect pour Hannibal Lecter , sans doute l ‘ un des derniers grand vrai méchant de la pop culture . Statu perdu par Dark Vador , Jedi puéril . Pas de Lecter , pas de Jim Profit et de Francis Underwood ( House of card ) .
Aria da capo
Qu ‘est ce que la série Hannibal ? Hormis un voyage au cœur de la folie ? En fait nous sommes les compagnons d ‘ Hannibal le cannibale malgré nous . Certes au niveau esthétisme meurtrière , nous sommes bien loin des saisons une et deux de la série «  Millénium «  de Chris Carter , mais ce dernier pouvait expérimenté du fait du succès d ‘ XFiles , ce qui es de moins en moins possible par les temps qui courts . Le numérique permet un rendu très très particulier , froid comme le scalpel du docteur , nous sommes loin du rendu pellicule de Battlestar Galactica .
Sorbet ( 1.07)
Mon épisode coups de cœur de cette première saison . Le seul à commencé par un pseudo aria baroque ( pas de crédit musicaux spécifique ) , puis nous suivons Hannibal , volubile ce faire suggéré une invitation à un festin . Le psychiatre , gentil homme ce met donc au fourneau et nous suivons ces pérégrination , bien trop sage à mon goût en bref mettre du gore la ou cela était nécessaire , la boucherie , métier noble ( mes grands parents l ‘ étaient ) est un métier salissant . Que dire de Mads Mikkelsen ? Il devient génialissime à partir de cette épisode , un peu comme Tricia Helfer dans le double épisodes «  Pégasus «  de la saison deux de Battlestar Galactica , même type d ‘ interprétation , les tripes sortent . Et pour etre vulgaire , putain ça fait le plus grand bien !
Vide Cor Meum
Vide Cor Meum apparaît pour la première fois dans la BOF d ‘ Hannibal de Ridley Scott , écrite par Hans Zimmer puis réutilisé dans le génialissime «  Kingdom of heaven «  ( à voir en version director ‘ s cut uniquement ) . Vide Cor Meum remplace l ‘ aria da capo des «  Variations Goldberg «  de Jean Sébastien Bach ( je ne recommande que les versions Glenn Gould ) et à la limite devient le thème d ‘ Hannibal Lecter , tous comme l ‘ est le thème de l ‘ Empire pour Dark Vador . Pourquoi parlé de ce thème ? Il prend toute son importance à la dernière minute du dernier épisode de la saison un . On apprécieras l ‘ ironie de la situation quand on connais , comme il ce doit «  le silence des agneaux «  .

Hannibal est une série a découvrir avec le même état d ‘ esprit qu ‘ House of card , qui se complète puiqu ‘ Underwood est un Lecter politique .

Publicités

NCIS : SHIELD avant Marvel SHIELD

avec du Nick Fury en prime
Je me suis mis à regardé NCIS par hasard ou presque , j ‘ avais vu deux acteurs , dans un épisode faire mention de «  Doctor Who «  , ce qui est très étonnant pour un programme diffusé sur M6 , plus habitué à la téléréalité et à la médiocrité «  intellectuelle «  d ‘ une Valérie Damido . J ‘ avais un mauvais souvenir de l ‘ introduction de l ‘ équipe vedette de «  NCIS » via un double épisodes prétexte de «  JAG «  , déjà que la série mère était plutôt bas du front et plus réaganien que Réagan lui même

Jethro Gibbs : Nick Fury sans le bandeau
Gibbs est le «  héros «  de la série , mais son écriture n ‘ est pas celle d ‘ un archétype de Béllisario . Ce n ‘est ni Stringfellow Hawk , ni Harmon Rabb Junior , encore moins Sam Beckett . Il est le seul de ces figures à ne pas avoir peur de ce salir les mains et d ‘ être un cynique . Le spectateur ce rend compte qu ‘ il est plus proche de Nick Fury que de cette ultra républicain d ‘ Harmon Rabb Junior . Nous savons peu de chose sur lui : plusieurs fois divorcé , pas d ‘ enfant , vétéran de deux guerres ; sergent dans les Marines , ancien sniper , manipulateur et grand cynique (réaliste en fait )
Le QG du NCIS : l ‘ helliporteur moins la technologie Stark
Bellisario à toujours étez un fan de technologie , cela se sent dans ces productions . Je renvois à «  Quantum leap «  pour ne serais ce comment il imaginait le futur du passé . JAG était de ce point de vu un vilain brouillon Clancien en vantant sans cesse le F14 , mais faisait peu de cas jusqu ‘ a la fin des technologies satellite ou des programmes noirs de Lockeed Martin sauf un seul épisode . Mais NCIS est cette fois ci bien mieux renseigné sur les technologies informatique , que cela m ‘ étonne moi même pour une série «  grand public «  dans le sens péjoratif du terme . Certes il y a quelques détails qui font sourire ( comment un organisme dépendant de l ‘ État ce retrouve avec des Pentium III en 2003 ? ) .
Et que dire du MTAC , salle de communication «  sécurisé «  qui aurait sa place au SHIELD ? , Cela dit l ‘ utilisation de la technologie est encore bien plus poussé avec le double pilote de «  NCIS : Los Angeles «  avec sa retro ingénierie à la «  Minority report «  . Mais les techniques sont de toute façon bien plus réaliste que dans CSI .
Marvel ‘ s SHIELD , un NCIS bien trop tardif ?
Qu ‘est ce qui à tué SHIELD ? Hormis la critique et budget ? En fait cette série arrive bien trop tard pour être pertinente et paradoxalement elle semble plagié NCIS dans sa forme alors que Bellisario c ‘est plutôt servi chez Marvel en faisant en sorte à ce que la ressemblance ne soit pas flagrante au premier coup d ‘œil ( quoique si on est un lecteur attentif de Marvel , le copié / collé est flagrant ) je renvois au pilote qui fait bondir quand on à vu Iron Man 3 parce IM3 est dans le ton de NCIS …

Les tartufes geek

Espece en voie de développement sur Facebook et ailleurs

Je sais fort bien que je passe pour le grincheux , mais si il y a quelque chose qui me fatigue au plus au point c ‘est le faux geek . Il n’ a pas l ‘ excuse du parisiannisme et être atteint de Begbeideisme . Non le faux geek pullule grâce et à cause de la popularisation des séries télé et des films adapté de comics book . Je les considère comme des sous hipster , qui ne reprenne que le coté vestimentaire des geek , moins la bibliothèque .

Les tartufes geeks ≠ hipster
La presse grand public découvre les hipsters quand ceux ci deviennent maisntream , donc en bout de vie pour celle ci . Si vous lisez Slate , vous ne pouvez ignoré ce qu ‘ est un hipster , sinon c ‘ est un parvenu du type Frederic Beigbéder qui singe les goûts vestimentaire du geek , mais n ‘ a pas sa connaissance «  encyclopédique «  de la pop culture , encore moins sa connaissance pointu de la technologie , je parle de la vrai , pas celle d ‘ Apple . Connaître son bréviaire du C , installé et utilisé Débian / EMACS / Apache … tenir une conversation sur les derniers cryptosystème , bref toute chose qu ‘ est incapable Frederic Beigbéder et consort .
Les hipsters ne représente aucun danger ; car ils sont intrinsèquement inoffensif … ils sont volontairement ignorant et ne parade que dans leurs quartiers , ils savent à peinent utilisé un ordinateur car trop mainstream pour eux , c ‘est pour cela que Canal + est en train de crevé , car c ‘ était le principal nid à hipsters .

Tartufes geeks aucun effet pour les nerds , dangereux pour le grand public
Revenons à nos tartufes . Ils ce rapprochent des geeks , aiment les meme choses , mais ne veulent pas s ‘ investir dans la pop culture . Qui n ‘ as pas croisé sur sa page Facebook le zozo qui déclare génial Doctor Who à l ‘ occasion du 50 ème anniversaire ( mais ne suis pas la série depuis son relauch en 2005 ) ou s ‘ extasier sur Thor : the darkest world alors que monsieur n ‘a jamais lut d ‘ arc concernant le Fils d ‘ Odin , que cela soit la version classique ou Ultimate . Pourquoi est il dangereux ? Parce que celui ci à souvent une grande audience pour x ou y raison , souvent mauvaise . donc ces tartufes ont un grand manque académique au niveau de la pop culture , oui je pense que la communauté geek à non seulement ses institutions , mais aussi ces connaissances académique . Comment un créateur de web série peux t il etre sérieux ou considéré comme telle quand il déclare adoré les deux épisodes de JJ Abrams de «  Star trek «  , n ‘ ayant pas vu ni des épisodes classique ou de Next Génération au minimum . Encore une fois d ‘ un point de vu personelle , je me fiche que cette individu ne sache pas configuré SSH oui qu ‘ il est entendu de Diffie Helfman . Par contre en influençant les jeunes par des découvertes qui n’ en sont point , il abîme son image et decrédibilise celle des geeks .
Bref en fin 2013 ça craint beaucoup

Lys&Love tour de Laurent Voulzy

Les œuvres qui me touche profondément ce compte sur le doigt d ‘ une main : la passion selon St Mathieu et la messe en si de Bach , les concertos pour piano , Don Giovanni , le requiem de Mozart , les troisième , cinquième et neuvieme de Beethoven et Tannhauser de Wagner . Ce Lys&Love tour est le nouvelle arrivant dans cette courte liste .

Une expression de l ‘ âme Française ?
Jusqu ‘ a présent Lys&Love tournait quasiment en boucle sur mes iPod , le live va le mettre à la retraite . Il représente la quintessence de ce que j ‘ aime , l ‘ utilisation d ‘ un quatuor sur «  quatre nuages «  à la façon d ‘ un Eleanor Rigby , le «  carillon de Vendôme «  qui reveille le Français au fond de soit , ce peuple qui à inventé le chant polyphonique , l ‘ arc en croisée d ‘ ogive , à crée le concept de monarchie absolu ou le concept de Dieu était incarné en la personne du Roy sacré avec le crème de la Cathédrale de Reims .
Lys&Love rentre en résonance avec la terre de France de manière naturel , si vous l ‘ écoutez sur les vielles terre d ‘ Ile de France , ces compositions , post Beatles semble resurgir du fin fond des ages .
La rencontre d ‘ un lieu , d ‘ un moment d ‘ un créateur
Comme pas mal de monde j ‘ avais vu ce concert de façon compressé sur Youtube avant de le voir sur DVD en attendant la version blue ray . On pourrait croire que mettre des projecteurs , des instruments de musiques , des troubadours modernes pourrait etre hors sujet dans un lieu comme Saint Eustache , en fait pas du tout . Les églises servaient à cela , la musique permet de communié bien plus facilement , il faut simplement quelle soit respectueuse . Un «  scarborough fair «  est aussi légitime , mais pas égal à un «  je vous salue marie «  .
La réalisation est quasiment parfaite , la photographie est divine et la mise en scène laisse parlé le principale : la musique .

Si vous ne connaissez pas Laurent Voulzy , achetez vous Lys&Love tour et remonté le fil d ‘ Ariane .

%d blogueurs aiment cette page :