GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Archives Mensuelles: mars 2014

Captain América 2 : the winter soldier

la pierre philosophale geek ?

Je m ‘ excuse de cette parution tardive , mais j ‘ ai eut un ou deux pépins qui mon bloqué et je tenais à m ‘ en excusé . Au fait , il contient des spoilers !!!

Citations …
Ainsi donc voici le fameux «  épisode de la mort «  pour Captain América . Le premier épisode était un jalon très important de la phase 1 de Marvel au cinéma . Le second arrive après «  Avengers « ; «  Iron Man 3 «  et «  Thor 2 «  , ces trois derniers tannent de la double continuités films ( pour le grand public ) et comics ( pour les geeks ) , les deux publics doivent pouvoirs s ‘ y retrouvé sans ce géné . Et ce mélange st tout à fais au point pour Captain América 2 : the winter soldier , les scénaristes , acteurs et réalisateurs ont trouvé le bon ton . Les Marvels movies sont un compromis très délicat entre la série 1 Ultimates et la continuité «  classique «  Marvel . Le scenario est un assemblage entre Ultimate de Millar , Secret Warriors d ‘ Hickman , la série Captain America , le run de Brubaker et même une scène tiré de «  Civil War «  telle quelle ! Mais une œuvre qui ne fait que cité , n ‘ est pas une œuvre , mais un bréviaire ou Noob … choisir entre Bouvard et Pecuchet et Noob , quelle ignominie .
Revenons à notre geekerie . Le film repose sur Avengers , le premier Captain America et les bonus blue ray , pour ceux qui ont vu le court métrage avec l ‘ agent Carter , c ‘est juste génial , car toute les informations délivré par la maison de Stan Lee , ne sont pas la pour faire jolie . Le fan fait parti de l ‘ histoire d ‘ un façon ou d ‘ une autre . Mais le bouquet , hors de la citation de Stephen Strange , est la présence furtive d ‘ un acteur de la série geek du moment «  Community «  , Marvel , maison des geeks ? Je le crois sincèrement .
C ‘est le second film Marvel que je vois , à mon corps défendant en 3D , le premier avait étez Iron Man 3 et comme celui ci ; les effets passe très bien et sont «  naturels «  . la réalisation est très bien pour un blockbuster , mais les réalisateurs savent ce calmé et ce n ‘ est pas monté «  à la va que je te pousse «  , la BO est sympathique , dans la lignée de qu ‘ a fait Brian Tyler sur Iron Man 3 , ont peux aimé ou pas ( la branche d ‘ étudiants maoïste du forum Mad Movies deteste ) car c ‘est ainsi …
Avengers : age of Ultron , Guardians at the galaxy …
Le second film Marvel de l ‘ année sera «  Guardians at the galaxy «  , qui part sur des terres vierges , mais cela peut passé , après tout le plus dur : Captain América à étez reçut très correctement . Les jalons pour Age of Ultron sont posé telle quelle , certes le grand public sera assez décontenancé , mais le geek va prendre un pied monstrueux , si et seulement ci le rythme est tenu et que la connivence grand public | geek qui connais ces classiques sont aussi bien traité . terminons par deux choses qui me chagrine : Scarlett Johanson et le retard de DC .
Scarlett Johanson n ‘ est pas du tout black widow , celle si est une tueuse ; un pilier du SHIELD et des Avengers , mais je ne ressent rien de ce coté pour Johanson est la en touriste ; je ne demande pas une visiteuse , je demande quelle qu ‘ un qui aime ce qu ‘il fait , il n ‘ y a qu a voir Downey Junior ! Bref , j ‘ espere que pour la phase 3 , elle part et vite
DC , c ‘est deja pris trois baffes avec Iron Man 3 ; Thor 2 et Captain América 2 : the winter soldier , certes DC à répondu avec Man of steel et j ‘ attend Man of steel 2 qui ouvrira vers Justice league . Certes DC est un marathonien et Mavel , un coureur de fond , mais je suis assez dubitatif …

Tu le crois ça ? AHL se raconte à Julien Chièze

AHL Génération

Dure d ‘ écrire sur un ouvrage de cette acabit . Déjà évacuons la facilité , il est extraordinaire qu ‘ un individu comme Julien Chièze arrive encore à utilisé un traitement de texte , hors promotion des comptes «  Premium «  du cadavre à la renverse qu ‘ est « Gameblog » , dont même les habitués ce plaignent , mais revenons à cette référence , ce mythe vivant qu ‘ est AHL !
A life before the video game
Il fut un temps ou j ‘ écoutais les podcasts de Gameblog , sur l ‘ un deux , monsieur Alain Huygues Lacour ce racontait un peux . «  Tu le crois ça ? AHL se raconte à Julien Chièze «  complète cette partie si obscure pour les anciens lecteurs de Joystick . Sa première vie au sein de label aujourd ‘hui disparu ou presque , des stars avalé par le désert de l ‘ oubli : Demis Roussos , Mireille Mathieu , les Forbans , des nom qu ‘ ignore la génération iPad . Cette partie , conséquente par rapport à la pagination de l ‘ ouvrage : 208 pages avec l ‘ iconographie nous rappelle , l ‘ époque que j ‘ ai moi meme très peux connus , celle du vynil . AHL est un passionné de musique et cela se ressent , c ‘est un passionné tout court d ‘ ailleurs …
De l ‘ Atari 800 XL à maintenant
Puis vint la découverte du jeu video par monsieur Alain Huygues Lacour , épique comme il ce doit , les odyssée de Tilt , de Joystick / Joypad ( j ‘ ai encore la période AHL – J ‘ M Destroy ) l ‘ age colle – ciseau du montage des magazines ( la PAO sur les Macintosh était encore délicate …) , les salaires mirobolants ( peu de médias , pas de canaux autre pour le public = jackpot ) , des tirages phénoménaux : 90 000 exemplaires pour le premier Joypad . L ‘ envie d ‘ AHL transparaît dans l ‘ ouvrage et change des fonctionnaires du jeu vidéo , que le net n ‘ a fait que développée . Monsieur AHL a plutôt mal vécu , comme moi la génération 3D – Playstation et met le doigt la ou c ‘est douloureux : la longueur des cinématiques ( en cette époque de sortie d ‘ un nouveau Metal Gear Solid , cela n ‘ a que plus d ‘ a propos ) .

Cette biographie est à lire et à possédé pour les trentenaires et les quadra qui ont connus la grande période de la presse videoludique , elle complète l ‘ ouvrage «  histoire du jeu video «  de Daniel Ichbiah «  du meme éditeur . Par contre , Kévin , qui crois que Final Fantasy XIII – 3 est la quintessence du JRPG , que Call of Duty est le must du FPS … passe ton chemin

Néo Genesis Evangelion , mythe en carton ?

Rime pauvre

J ‘ ai toujours voué une passion pour les mécha , c ‘est l ‘ une des raison de mon amour pour l ‘ univers ( terme galvaudé ) de Masumuné Shirow et «  Ghost in the shell » et comme pas mal de monde je suis allez voir «  Pacific Rim «  de Guillermo Del Toro ; que je pensais à l ‘ époque .. original . Je me suis donc décidé à voir «  Néo Genesis Evangelion «  plus par obligation , dans le cursus geek que par autre chose ….
Influences
Néo Genesis Evangelion à la réputation d ‘ être «  spécial «  , je me suis dit que pour abrégé mes futurs souffrances , je me suis donc vu la version «  rebuild «  , qui es censé etre une variation mais une reconstruction de Néo Genesis Evangelion . De l ‘ influence , il faut le reconnaître . Guillermo Del Toro à littéralement pillé pour ses mécha à la fois la mise en scène et le principe de fonctionnement ( oui je sais que Pacific Rim est une version «  non officiel «  de Néo Genesis Evangelion …) . Néo Genesis Evangelion tranche aussi par rapport aux animé de l ‘ époque , car assez poussé sur le plan technique et poussant énormément le mélodrame , bien trop à mon goût . Qui n ‘ a jamais eut envie de baffé Shinji Ikari , voir plus ? Les autres neurasthéniques ne valent pas mieux , entre le clone et la petite Bush …. bref Néo Genesis Evangelion est parfait pour l ‘ archétype de l,’ ado suicidaire post Coben .
BHL + Bible = Néo Genesis Evangelion
Qu ‘ est ce qui fait que Néo Genesis Evangelion soit encore dans les mémoires ? La sois disante complexité de sa sois disante «  mythologie «  . Néo Genesis Evangelion me fait beaucoup pensé à un précis de la nouvelle philosophie de BHL sur la cuisson de l œuf mélangé a des pages de la Bible arraché de façon aléatoire , il faut être sérieusement dérangé pour invoqué Adam , Lillith , la lance de Longinus , les manuscrit de la Mer Morte . On peux me rétorqué que cela devait être un mouvement de fond , puisque St Seiya utilisais les mythes Arthurien et le fond mythique allemand pour alimenté ses péripéties , mais St Seiya n ‘ a jamais étez écrit pour être pris au premier degré non plus .
Au final qu ‘ est ce donc que Néo Genesis Evangelion ? : rien

 

Marvel renaissance

la canonisation d ‘ Avi Arad

Le geek , intéresse de plus en plus les vieux médias . Cela à démarré avec «  suck my geek «  , poursuivit avec «  la revanche des geeks «  , entre temps il y a eut le plus spécialisé «  Marvel 14 «  .
La décénnie 1990 entre noirceur et décadence
Les années post « Dark Knight returns «  , post «  Watchmen «  ont étez la decade la plus sombre a tous point de vu pour le milieu du comic book , la période Dark n gritty . Certains ont pus tiré leurs épingle du jeu comme DC , avec «  Batman knightfall «  et le crossover «  No man ‘ s land «  , Image avec Spawn , Dark horse et Hellboy . Marvel lui était dans un autre état à la fois d ‘ esprit et financier . C ‘est ce que raconte « Marvel renaissance «  . Marvel était à la fois prisonnier de sa grande richesse : la continuité et d ‘ individus spéculant sur une chose qui leur échappe . Marvel renaissance à étez ecrit de telle manière à ce que le non lecteur puisse comprendre les enjeux , cela en fait sa force .
X-Men ; Spiderman , the Avengers : cinéma , la bouée de sauvetage
C ‘est Avi Arad et son associé d ‘ à lors qui ont permit à Marvel de faire ce qu ‘ il est devenu : un égale de DC . Le coup d ‘ envoi fut les «  X-Men «  par Bryan Singer , ce qui permit d ‘ enchaîné sur le «  Spiderman «  de Sam Raimi , la suite vous la connaissez . Avi Arad , malgré le design des jouets Toybiz à eut les idées et la passion pour sauvé la maison de Stan Lee , de Kirby de Millar aussi grâce à ce truc génial qu ‘ a étez la gamme «  Ultimates «  . Le Marvel Now et Infinity , ‘ aurait pas le succès actuel , si Ultimates n ‘ aurait pas étez apprécié , il serait dans le meme pétrin que le DC actuel post new 52 …
Marvel renaissance est un film à voir

%d blogueurs aiment cette page :