GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

X-Men : day of the futur past : il ne va pas plaire aux Pharisiens geek

L ‘ étron de Bryan Singer
[ contient du spoiler ]

A chaque nouvelle adaptation d ‘ un comics book , d ‘ un arc de comics ou d ‘ une simple histoire , comme X-Men : day of the futur past  , des histrions vomissent leurs haine du genre humain . Ces Torquemada de la pop culture sont en fait contre toute idée d ‘ adaptation , le texte dois être telle qu ‘ il est transcrit dans les comics , pas un seul changement n ‘est toléré . Un exemple parmi tant d ‘ autre le costume de Wolverine , il doit être jaune et noir et pas du tout en cuir . Les acteurs sont forcément à coté de la plaque , parce que ce sont des acteurs . Il n ‘ y a qu ‘ a lire les débats sur le prochain Superman V Batman ou cela ce résume à une phrase : sa va être nul …
Singer et les mutants : un lourd passif
Singer est un metteur en scène médiocre , du niveau des français qui nous produisent à longueurs d ‘ années des films pour bobos aux kilomètres . Il n’ a réalisé qu ‘ un seul bon film : Usual suspect . Le reste oscille entre mauvais et le purin . Puis vint le diptyque X – Men , qui sont pour le profane en la matière de bons long métrages , mais pour le passionné , coince un peu . Les X – Men vieillisse mal , surtout du fait qu ‘ il sont , de part la grâce de la 30 th Century Fox qui ne veux pas redonné la licence à Marvel coupé justement de l ‘ évolution actuel du Marvel cinéma verse ( Iron Man , Captain América etc ..) alors que celui ci s ‘ épanouie doucement .
Le Travail de Singer n ‘est pas que mauvais , mais n ‘ est pas du tout dynamique , il est plus statique que n ‘ importe quelle Ozon . Le seul bon film de la franchise est X- Men : First class , qui n ‘est pas réalisé par Singer .
Guardians at the galaxy , le second trailer … Marvel is the Boss
Marvel / Disney à tué en moins de trois minutes lundi soir ( heure française ) : X – Men days of the futur past . Marvel à certes une vision «  plus compliqué «  que DC pour le galactique et le spatiale et pour des nécessités artistiques qu ‘ économique ( puisque il semblerait que nous nous dirigions vers la guerre de l ‘ Infini ) le tout de façon cohérente . D ‘ ou le second trailer de Guardians at the galaxy … qui vient de marché sur la tète de Magnéto et de transformé en bagarre de cours de récréation X – Men days of the futur past en remettant Bryan Singer et la 30 th Century Fox à leur place : à coté des chiottes . Le résultat ne c ‘est pas vraiment fait attendre , j ‘ avais beaucoup moins envie de voir celui ci . Par contre en salle , lors de la projection du premier , le public , jeune pour la plupart semblait réceptif , ce qui est de bon augure .

X-Men : days of the futur past
Ce film ne fonctionne pas . Je ne jette pas la pierre aux acteurs , ils sont bien . Le trio Jennifer Lawrence / James Mc Coy / Michael Fassbender est mené à terme . Mais X- Men days of the futur past ne tient pas compte de l ‘ évolution du genre qu ‘ il à plus moins lancé , DOTFP est l ‘ un des récit les plus noirs de Marvel et on ne le ressent pas , la ou un Watchmen ou le temps décrié ( pour les Pharisiens ) Dark knight montraient la noirceur et la désespérance , on ne ressent ni l ‘ un , ni l ‘ autre .
Le rythme du récit est bancal , non seulement l ‘ empathie n ‘est pas de mise , mais le montage est d ‘une lenteur désespérante , l ‘ évasion de Magnéto , variation de celle de X2 , la vitesse en plus n ‘ est pas trépidante , en fait le spectateur n ‘est surpris par rien … quoique du Claude Francois , dans une boite de nuit parisienne au début des années 1970 en fond sonore va paraître , des plus exotique pour le texan . En parlant de score , le travail d ‘ Ottman est du même niveau que celui de Superman returns , un Brian Tyler ou un Henry Jackman aurait facilité les choses .
En parlant de Paris et de la scène de dialogue entre Jennifer Lawrence et Michael Fassbender , je me pose la question si A ) Vraiment tourné à la capitale , B) en studio , parce que si cela avait étez tourné en France , les quotidiens en aurais parlé . Que dire d ‘ autre … X-MEN : day of the futur past est par contre une tentative réussi d ‘ éffacement de films , les X- Men 3 et les deux Wolverine n ‘ existe plus dans la temporalité de la Fox .
A oui j ‘ oubliai , le scenario : X-MEN : day of the futur past est censément parlé du génocide mutant . Pour une adaptation , je ne suis pas contre des variations ; c ‘est normal . L ‘ histoire d ‘ origine tient sur quarante quatre pages et Wolverine meurt … ce qui n ‘ est pas possible à l ‘ époque des épisodes fleuve de The hobbit . Donc l ‘ histoire à subit des variations , plutôt intéressante dans le cadre d ‘ un what if , mais dans le cadre d ‘ un film de groupe , est l ‘ inverse d ‘ un «  the Avengers «  , pas de synergie . Ce film est tout sauf épique

Pour conclure : X-Men : day of the futur past est le signe d ‘ une époque révolu , qui casse la dynamique crée par X- Men : First class . La 30 th Fox va vers des lendemains qui déchante du fait de la coupure avec l ‘ univers crée par Marvel studio et le public ne va pas comprendre à terme pourquoi on ne vois pas Magnéto contre Iron Man par exemple

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :