GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Groundhog Day d ‘ Harold Ramis

La comédie des années 1990 ?

Certains films ont un destins curieux. Des films deviennent cultes ( terme galvaudé ) dés leurs sorties en salle et d ‘ autre ce font une réputation au fil des années . Groundhog Day est de ceux la.
Un jour sans fin : l ‘ instant karma
Dire que Bill Murray est l ‘ âme de ce film, est en dessous de la vérité . Tous comme Andie MacDowell apportait un contrepoint dans «  Hudson Hawk «  à Bruce Willis . Murray ce lâche complètement dans ce film . Mais ce qui fait passé du rire de bon cœur , à la comédie douce amère est le passage avec le SDF , ce n ‘est qu ‘ avec ce personnage , que Groundhog Day passe de très bonne comédie à une œuvre marquante.
Groundhog Day n ‘est plus du tout possible en ces temps de super – héros Prométhéen . Meme et surtout le cinéma français est toujours infoutu d ‘ écrire et de réalisé ce type de film . Revenons à Groundhog Day , l ‘ évolution du personnage est très intéressante car passé du cynisme post Bush Sénior à quasi saint le tout en moins de deux heures est un exploit d ‘ écriture , maintenant ce serais une trilogie . Groundhog Day fait du bien à l ‘ âme et rien que pour ça , je ne peux que le recommandé .

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :