GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Magnéto – testament

Le secret origins est l ‘ une des tartes à la crème du comics book ; avec les crossovers et les reboot . Je ne reviendrais sur le cas de Superman, qui est à ce niveau caricatural ( deux secret origins en espace de quelque mois, chapeau DC) ou une canonique avec Year One sur Batman. Mais Magnéto – testament est très différent dans le fond et dans la forme.
De Eric Esenhardt à Magnéto
Le vrai nom de Magnéto est Esenhardt , Lersher est plus un «  nom de plume » qu ‘ autre chose. Le graphic novel est brut, ne nous cache aucune ignominies. La jeunesse d ‘ Esenhardt n’ a pas étez douce. Il a connut ce que l ‘ Homo Sapiens Sapiens peut faire de pire : ségrégation, isolement, ghétto, camps de la mort. Sans compté bien sur son travail en temps que sonderkommandos. Miracle du Darwinisme, il a survécut à tous cela et qu’ il veuille protégé la communauté mutante est naturel, mais introduisant les nuances, cela permet de le comprendre, pas de l ‘ excusé.
Parlons maintenant des adaptations du personnage au cinéma. Dans le premier X-Men et X-Men : first class, son introduction à étez bisounours-sé , car il y a un monde entre la déformation du portail d ‘ Aushwitz et l ‘ exécution de sa mère sous ses yeux. Le graphic novel est plus cru et direct. Ce qui excuse d ‘ autant moins le réalisateur de X-Men : first class aurais pu et aurais du etre cruel ! Prendre le spectateur à la gorge et aux couilles et ne pas desserré jusqu ‘ à la fin , mais il à hésité et donc chuté.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :