GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Pentium 4 et hyperthreading

SMP for the masses *

A la fin des années 1990 , le processeur monocoeur était arrivé en bout de course, Intel était arrivé au gigahertz avec son Pentium III, optimisé, mais n ‘ était plus du tout utile avec Microsoft Windows 2000, version grand public de Microsoft Windows NT 4.x. La différence entre les Windows 9x et Windows 2000 et ces successeurs tiens au kernel; plus proche du système NeXT de l ‘ époque , que du kernel UNIX «  traditionnel «  . les avatars de Microsoft Windows 2000 sont à l ‘ égal des UNIX , multitâches plein et entier.
Donc Intel lança le Pentium IV , dispendieux et rapide , mais malgré son architecture toute neuve «  Netburst » , ne répondais pas encore aux usages , croissant pour l ‘ utilisateur lambda qui commença à utilisé le multitâche de façon naturel .
J ‘ ai longtemps possédé un céléron sous architecture « Netburst »,dans un portable Toshiba, rapide et fiable, détruit suite à un accident, je l ‘ est longtemps pleuré cette petite machine.
L’ usage fait l ‘ outil
Nous sommes au début du siècle, le net, pas encore 2.0 rentre dans les mœurs ainsi que le p2p, l ‘ industrie du disque ne joue pas encore les grandes malades et donc les CD sont rippés, mais lors de cette opération, des plus trivials ( surtout que ce n ‘est pas encore l ‘ époque du 320 Kbits, mais plutôt du 64 Kbits, vitesse et place oblige ) monopolise l ‘ usage du CPU, au depend de la navigation ou du visionnage de vidéo. Le DiVX fait aussi son apparition, le DVD étant apparu quelque années auparavant avec l ‘ absurde zonage que tous le monde connaît, d ‘ une façon ou d ‘ une autre, le Pentium IV était d ‘ une autre époque, monsieur tout le monde devint un assoiffé de puissance, mais pas à n ‘ importe quelle tarif.
Les derniers coups d ‘ IBM : le Power 4
Au début du vingt unième siècle , il y avait toujours un conflit architectural 32/64 bits ; RISCvs CISC et des fondeurs ce battaient toujours au couteau de boucher dans l ‘ arrière cours de l ‘ informatique nous étions dans une impasse méxicaine typique Léonesque : IBM vs Motorola Vs Intel Vs AMD Vs Cyrix Vs MIPS, la cause commençais à être entendu au niveau du grand public : Intel et de préférence un bus 32 bits. Mais Microsoft poussa sur le 64 bits. Je ne parle pas de GNU/Linux, qui comme hier est un système d’ initié. En fait l ‘ abandon du 32 bits est du à Cupertino. Mais Big Blue introduit le Power 4 , dérivé peut ou prou du 6400 , plus connus sou le terme générique de G3

* en référence à «  music for the masses «  de Dépèche mode , Kévin

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :