GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen

Archives Mensuelles: octobre 2014

UVI Darklight IIx | UVI the beast

la re-création de mythes

Les années 1980 ont étez grande pourvoyeuse d ‘ innovations musical , aussi bien du coté du Japon avec Yamaha et son désormais légendaire DX7, qui était aussi courant dans les studio que les VSTi le sont dans les séquenceurs actuellement, que la naissance de l ‘ échantillonnage numérique avec les Farlight CMI et les NED Synclavier qui proposais de travaillé avec la FM bien avant Yamaha . Les CMI et les Synclavier ont imposé dans l ‘ inconscient collectif des sons si particuliers que l ‘ on reconnais de suite un disque produit dans les années1980 voir 1990 pour les Michael Jackson , Génésis et autre Peter Gabriel / Kate Bush.
UVI Darklight IIx :l ‘ essence d ‘ un CMI
Pourquoi acquérir une bibliothèque Darklight IIx ? Parce que cette instrument s ‘ intègre fort bien dans la musique contemporaine  . Comme dit plus haut , le Fairlight CMI à laissé une certaine empreinte dans l ‘ inconscient collectif , mais l ‘ heureux propriétaire d ‘ un Darklight IIx ce trouve devant un embranchement dès plus binaire : sois il utilise les sons telle quelle , avec leurs patines typé 1980 sois il utilise ces sons et les filtres qui vont avec . Car le Darklight IIx est au delà d ‘ un simple ROMplayer , mais il permet de travaillé chacun des sons de la bibliothèque pour en faire quelque chose d ‘autre ou de refaire telle quelle «  slow marimba «  de Peter Gabriel avec un son d ‘ usine et un arpégiateur ( livré d ‘ usine dans le logiciel gratuit , mais obligatoire UVI Workstation) . Il ne faut esperé refaire un «  Zoolook «  ( ce qui est un peux dommage ), mais nous sommes plus proche des premiers Art of Noise que d ‘ un Jan Hammer . Ce qui n ‘est pas un defaut si on à de l ‘ inspiration et que l ‘ on aime travaillé le cutoff , entre autre . Mais le Darklight IIx ne feras pas de vous un Jean – Michel Jarre si vous n ‘ êtes ni inspirés , ni rentré dans le cœur du système .

UVI the beast : la face nord de la FM
Si vous envisagez d ‘ acquérir «  Darklight IIx «  , prenez aussi «  the beast «  , certes cela revient un peu cher , mais les deux instruments, dont leurs originaux sont contemporains, ce complètes avec leurs différences philosophiques . La ou un «  Darklight IIx « dispose d ‘ une certaine rondeur sonore , «  the beast «  est plus froid du fait de sa couleur synthétique , mais dès lors qu ‘ il s ‘ agit d ‘ un vrai synthétiseur et non d ‘ un Sound Canvas de triste mémoire , les outils d’ éditions reprenne le design de l ‘ instrument d ‘ origine , mais il convenait à l ‘ époque , il est encore pertinent à notre époque . Je préfère prévenir , «  the beast «  n’ est pas fait pour faire joujoux avec ses filtres en temps réel sur scène , pas plus que l ‘ original . The beast est parfait pour le travail de pad complexe et lourd .
Si vous voulez des instruments typé , mais non limité , le couple térrible «  Darklight IIx «  et «  the beast «  vous tend les bras .

Et Oméga Zell parla …

contexte : Quelque temps après la parution du texte «  Et de sept ! «  ou je faisais un petit bilan de la geek culture made in France , je reçut le commentaire ci dessus d ‘ un acteur et ci devant responsable de parution chez Olydri aka Omega Zell, je n ‘est modifié en rien les propos , simplement essayé une mise en page plus facile à lire au lecteur, je laisse celui ci juge .
Nomenclature :
Omega Zell : OZ
Darklinux : D
Omega Zell :Salut Darklinux,
Ici Omega Zell de la série NOOB, série que tu aimes tant ^^
Tu ne réponds pas à mes messages internes sur le forum, donc me voilà ici ou j’espère que tu feras preuve de plus franchise et moins de couardise.
Darklinux : Je passe très rarement sur le forum,pour diverse raisons qui me sont propre.
OZ :Je vois qu’il y a clairement de la rancoeur et énormément de ressenti envers notre équipe. Je te repropose ici qu’on s’explique ! Skype ? Téléphone ? Mail ? Je te laisse choisir. C’est quand même dommage de garder ce ressenti pour toi, je te propose une discussion posée. Et je ne pense pas que tous les groupes que tu suis te propose le même échange direct.
D : Je n ‘est aucun secret , mais je pense qu ‘ il serait sain que le dialogue soit public, ne serais que par respect envers les autre contributeurs…
OZ :C’est tout de même dommage que tu t’enfermes sur ce malheureux blog où tu postes des pavés de ressenti, bourrés de fautes d’orthographe et de syntaxe très très approximative et où personne ne vient te lire…
D : Tiens , curieux , ont ne l ‘ avais jamais fait celle la… Je n ‘ écrit que pour mon seul plaisir, que l ‘ on vienne me lire ou non … Je n ‘est rien à vendre et connais ma place dans les Internet, le reste est des plus accessoire il me semble.

OZ : surtout pour lire des phrases comme ça :
« des films à petit budget comme « Apocalypse now « ,« Man of steel « « Lords of the ring »  »
une phrase digne d’un ivrogne sortant de boîte le samedi soir.

D : Il est vrai , je me suis emporté , le créateur de NOOB , n ‘ a jamais eut les véléité d ‘ un Francis Ford Coppola ; d ‘ un Zack Snyder , d ‘ un Peter Jackson voir , voir d ‘ un Sergio Léone ( celui ci aurais cité dans le duel à trois champions, le combat final «  du bon , de la brut et du méchant «  , le jeune public n ‘ aurais vu que du feu , mais bon que voulez vous , je venais de me voir «  pour quelque dollars «  de Léone, un aussi bon long métrage remet en perspective son échelle de valeur en matière filmique… Au fait je ne bois pas et ne fume pas

OZ : Donc ce sera ma dernière proposition. Je te recommande de la considérer avec le plus grand sérieux.
Merci ^^
Bonne continuation

D : Sinon cela seras quoi ? Duel devant le saloon ou bastonnade ?

Et de sept !

Et voilà , ce mois ci , GeekBill fête sa septième année , c ‘est un lieu modeste , mais rythmé par la passion et non la blazitude . C ‘est difficile d ‘ écrire sur soit et comme je n ‘est pas l ‘ habitude de m ‘ épanché en public , je ne vais pas commencé non plus . Par contre il est bizarre , du strapontin ou je suis de voir ce qui était autrefois être la relève , des valeurs à priori éternel , des institutions , ou le continuité et la fidélité , ce révèle des exceptions voir des étrangeté dans cette univers alternatif des Internets .
Les déceptions
En sept années , dire que je ne n ‘est pas etez déçut serais un gros mensonge . Ne serais le cas des disparus d ‘ hello geekette , partis comme ils étaient venus , dans l ‘ indifférence . Gameblog et sa machine à buzz permanente (qui est devenu le Voici du jeu video), NOOB qui à littéralement explosé en vol avec sa trilogie en explosant sa courbe d ‘ incompétence et de je m ‘ en foutisme tout en ce vantant d ‘ être dans «  l ‘ entre sois «  , de s ‘ y complaire et quand monsieur Karim Debbache ( Crossed entre autre ), fait quelque remarques de bon sens .Le créateur de NOOB , au lieu de trimé un peu plus fort et sortir un long métrage carré qui aurais fait taire les détracteurs ( ainsi on procédé des inconnus comme Francis Ford Coppola à la limite Zack Snyder , Peter Jackson sur des films à petit budget comme «  Apocalypse now «  ,«  Man of steel «  «  Lords of the ring » ) ; donc Le créateur de NOOB inflige à sa communauté une vidéo d ‘ une heure pour ne rien dire et une autre heure pour ce répété, sachant que je suis un des 10 000 contributeurs de la chose , je l ‘est mauvaise , mais bon puisque les Internets est rempli de haters et autre professionnels de la profession …. et que pour Olydri c ‘est pas bien ….
à l ‘heure ou j ‘ écris leur station de montage était en rade ( une photo normalement trouvable sur twitter ) et au lieu de travaillé sur un scenario , on préfère chatté ( le concept de dead line … )
Les décès
Commençons par la d ‘ ou je suis originaire : le forum Mad Movies , certes celui ci tourne encore , mais à vide et chose amusante , les nouvelles mettent jusqu ‘ a deux jours pour être commenté , c ‘est un environnement singulier «  intellectuellement parlant «  «  ou le plus marxiste – leniniste «  que moi tu meurs . Les modérateurs devraient être récompensé
L ‘ émission «  plus ou moins geek «  nous à quitté , la c ‘est l ‘ inverse de NOOB , des gens , sympathique au demeurant , bossant comme il faut , des exemples , lâché par leurs chaîne.
Apple , mort depuis Steve Jobs et le cœur à enfin lâché avec ses iPhone 6/6+ et ses trous de sécurité dans l ‘ iCloud de la taille de l ‘ océan atlantique .
Les exemples
Le Joueur du Grenier , qui est un exemple pour tous ceux qui veulent faire du podcast , carré , imaginatif , écris ,tourné ,monté dans les règles de l ‘ art . Communicant quand cela est nécessaire et pas pour bouffé de la bande passante ou dire quel ‘ on à adoré telle ou telle trailer ou blockbuster
Le renouveau de ce que fut le magazine Mad Movies via le site Capture mag , un bonheur à lire et leurs podcast du caviar pour l ‘ oreille et l ‘ intellect .
Panini , depuis la concurrence frontal avec Urban Comics , ce bouge pour leur lectorat .

Lectorat et orientation
Merci de me lire , je le conçoit , j ‘ ai une vision assez strict de certaine chose et GeekBill , n ‘est pas un enieme «  blog-de-geek » ventant le dernier Samsung , je ne fait qu ‘ apporté ma vision de la chose et va persisté dans la manière , pourquoi mettre de l ‘ eau dans son vin de Bourgogne ?

Il va de soit que repond à celle et ceux qui me laisse des critiques .

Pourquoi ce doit on de lire et relire les notes de Boulet

comment un un dessinateur parle de sa génération

J ‘ ai découvert Boulet et ses Notes, lors de la première vie de Geek le magazine , une de ces notes était envoyé au nouvel abonné . Et j ‘ ai tellement aimé que je me suis acheté les autres . Je m ‘ était arrêté à l ‘ avant dernier en date «  Formicapunk «  pensant que ce dessinateur et scénariste voulait levé le pied sur son blog ( les notes sont des compilations de ces travaux qui paraisse en ligne ) . Mais j ‘ ai découvert qu ‘ il y avait une suite de ses «  aventures «  via le tome 8 annuel : «  les 24 heures «
Dragon ball , les chats , la vie …
Boulet est un enfant des années 80 ( pour un sénateur nous sommes des « jeunes » ) . Contrairement à certain fatigué de leurs vie et infoutu d ‘ utilisé une caméra 2K , Boulet démontre avec talent les petits tics des geeks , mais pas que cela , il n ‘ est pas du tout dans le trip de l ‘ auteur-d’ histoire-à-la-française , chiante et nombriliste . L ‘ égotrip n ‘est pas pour monsieur . Certain volumes poussent à réfléchir sur soit comme «  Quelque minutes avant la fin du monde «  ou «  debout les globules «  , qui est un hommage à «  il était une fois : la vie «  . Boulet à comme tous le monde de ma génération était marqué au fer rouge par «  Dragon ball » et un peux moins par les comics ( Sémic toussa toussa …) . il parle aussi de la Vie , avec ces haut et ses bas , rien à la Marc Lévy ou autre «  drame à la française «  . Boulet à une sainte détestation des chats et on peu pensé qu ‘ il exècre la parodie avec des chatons d ‘ Assassin creed .
Le ténébreux
Nous voilà donc au tome 8, en attendant le tome 9 à paraître. Les recueils ont toujours une thématique chez Boulet , celui la parle des «  24 heures «  de la bédé qui consiste à un dessinateur de scénarisé, sur un thème donné, dont l ‘ exécution dépend de la forme de l ‘ exécutant . J ‘ était parti pour dire tous le bien que je pense de l ‘ histoire sans parole «  jour de neige «  mais c ‘ est définitivement «  le ténébreux «  .Cette histoire ma fait pleuré de rire , il y a toute les excentricités made in Boulet et c ‘est ce que je demande ( le coup du Chocapic , l ‘ employée du couvent …) et surtout l ‘ utilisation du champ de distorsion de réalité , dont parle cette histoire .

Pour conclure à l ‘heure des pseudo auteurs , Boulet à quelque chose à dire , il n ‘est pas transgénérationel , il ne parle pas au fan des «  one direction «  à Cauet ou à Nabilla . Il parle des quadra de la part d ‘ un quadra … lisez le !

%d blogueurs aiment cette page :