GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Stavisky – le corps de mon ennemi

Dire que «  Noob : la réunion des trois factions «  est un long métrage traumatisant pour un cinéphile est en dessous de la vérité . «  Noob : la réunion des trois factions « oblige l ‘ amoureux de la pellicule à réévalué certaines choses acquise , comme certain films qui au premier abord semblai quelque peux … poussif .
Stavisky – Jacques Demy
Si un film à automatiquement étez revu à la hausse , c ‘est bien le «  Stavisky » de Demy , il est vrai quelque peu bancal avec sa photographie Hamiltonienne et ses moments de commentaires . Mais après «  Noob : la réunion des trois factions «  , quelle jeux de comédiens ! Quelle profondeur de mise en scène et que dire de Jean Paul Belmondo ( acteur inconnu des tablettes de la génération Final Fantasy VII ) . Belmondo est au début de son rôle d ‘ action man ou on verra la quintessence de son art avec «  le professionnel » . L ‘ acteur incarne Stavinsky , qui créa sa propre version de la pyramide de Ponzi et escroqua les épargnants croyant à sa martingale . Belmondo interpréta l ‘ escroc avec au final pas mal de sobriété ( quand on le compare au «  jeux «  des acteurs de «  Noob : la réunion des trois factions «  , c ‘est la sobriété et la retenue même ) . Demy ce sert de son sujet , pour au final parlé de quelqu ‘ un d ‘ autre : Trosky . Il est étonnant que vu l ‘ age du film , aucun producteur n ‘ est encore pensé à faire un remake .
Le corps de mon ennemi
Très clairement un de mes Belmondo préféré avec «  le professionnel «  , aussi noir et désespéré que lui , avec une fin grise . Mais c ‘ était la tendance de l ‘ époque , je renvoi à «  coup de tète «  de Jean Jacques Annaud auquel plus jeune je le confondais avec «  le corps de mon ennemi «  et «  deux hommes dans la ville «  de José Giovanni . Ce qui est formidable avec les films de la fin des années 1970 est que les seconds rôles , ne sont pas écrit comme des passes plats pour les tètes d ‘ affiches .
Pourquoi les voirs ?
Ces films sont très important car bizarrement il annonce la chute sans fin du cinéma français . Ces films seraient impossible à produire en ces temps de Drucker et de bon sentiments comme la «  famille Bélier «  tellement sucré que vous etes possiblement diabétique à la fin de la séance .
Secondo , les scénaristes et les réalisateurs avaient des choses à dires à l ‘ époque , qui sont toujours d ‘ actualité en 2015 .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :