GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Crowdfounding : solution de dernière chance ou de facilité ?

Les vicissitudes du financement participatif

Je pensais avoir quasiment tous vus et lut concernant le financement participatif : de la websérie Z++ comme Noob , qui crame ces 700 000 € sans ajout significatif au niveau scénario | mise en scène | SFX | jeux d ‘ acteurs , au financement de la salade de pommes de terre . A la base , le financement participatif est une bonne idée : les fans finance un projet , qui du fait du non financement «  traditionnel «  permet de ce trouvé un marché , fusse t ‘ il de niche . C ‘est ainsi que le jeu «  star citizen «  à pus voir le jour . Il en va de même pour un ouvrage consacré au Commodore Amiga …
Vers le début des limites ?
Arrive t ‘ on au début de la fin du financement participatif ? C ‘est une question que l ‘ on peu ce posé . Je lisais il y a quelque temps un billet écrit par mademoiselle Angell Summers ( dont je ne peux que recommandé son blog qu ‘ il est bien ) , sur le financement groupé de films pour adulte . Je veux bien que ce type de long métrage sois une niche , qu ‘ il ce fasse piraté à tous va via des procédés que n ‘ importe quelle root et scripteur PERL connaît , mais est ce que le crowdfounding est une solution viable / fiable pour le long terme de cette industrie ? Cette niche audiovisuelle à toujours été innovante et proche de nous les geek ( le CES de Las Vegas , qui à l ‘ époque était à la fois un lieu de rencontre pour l ‘ industrie pour adulte et l ‘ industrie du jeu vidéo ( je renvois aux derniers chapitres de Microserfs , pour plus de précisions )) certes , comme toute l ‘ industrie cinématographique c ‘est gaufré sur le blue ray et le DVD HD , mais l ‘ erreur est humaine . Mais les films pour adultes doivent peux être évolué d ‘ une façon ou d’ une autre , surtout à l ‘ heure des caméra 4K au prix d ‘ un paquet de Carambars et de solution de montage gratis sous GNU/Linux ouvrant les formats pro . Sans compté le financement que l’ on peux commencé à estimé «  foutage de gueule warning «  pour Usul et Krayn , personnalités que j ‘ estime , mais qui ont un poil tendance à tiré sur la corde , certes Krayn à eut quelque pépins , dont je ne parlerais pas ici , mais on peux estimé qu ‘ il est paradoxal qu ‘ il fasse appel à ses fans après un trou de cinq mois …
Vers une mise à jour ou la mort
D ‘ un autre coté , des émissions «  vertueuses «  comme «  le professeur feuillage «  ou «  plus ou moins geek «  , du fait de leur militantisme ( dans le sens noble du terme ) , le crowdfounting peux être un palliatif mais ne pas être une solution pérenne et l ‘ option Tipi n ‘ en est pas une à mes yeux , car ces émissions ont leurs défaut de leurs qualités : connus des initiés alors que leurs sujets est à porté universel comme «  le professeur feuillage « .
Je le répète l ‘ idée du financement communautaire est une bonne idée , mais dont l ‘ idée c ‘est dispersé car entre la console Ouya ( surpaye ton compatible Android ) à l ‘ Apple Watch like en passant ton enième compatible Raspberry , ou le financement de jeu de rôle papier …
Mais à un moment il faut ce demandé si la Loi du Marché ne oit pas faire son job , encore une fois Noob , recordman européen du financement participatif à , pour ma part fait l ‘ effet de Gengis Khan , Olydri à de part sa politique de terre brûlé ( à dessein ou non) .
Crowdfounding : le futur du passé du financement ?
Bon , c ‘est bien gentil tous cela , mais quelle financement pour les émissions ou les projets hors geek verse ? La publicité ? Tous le monde utilise ADBLOCK . Une formule «  premium » ? Gameblog et le magazine Mad Movies montre tous les jours que cette solution n ‘est pas la bonne . La bonne solution serais la licence globale : une très légère augmentation de l ‘ abonnement web pour financé toute l ‘ industrie , mais voilà , les ayants droits ne sont pas d ‘ accords ….

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :