GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Le backup , la bouée de sauvetage

On ne fait pas confiance au cloud

Je me souvient de mes jeunes années , que les moins de trente ans non pas connus . Une époque ou la ressource numérique était rare . J ‘ entend par cela que l ‘ ensemble processeur |carte mère| RAM|disque dur variais à peine et chacun déboursaient entre 10 000 et 15 000 FF pour une machine d ‘ entrée de gamme à la fin des années 1990 et d ‘ office avec Microsoft Windows 95 .
A cette époque les disques dur étaient petit entre dix et quinze giga octets et très très lent . Et bien sur Windows 95 plantait et c ‘ était autre chose que la casse système de Windows 8.1 qui permet de récupéré un système «  propre «  , 95 obligeait à reinstallé une période de quinze jours / un mois . Il va de soit qu ‘ avec un tel environnement , la récupération de données est encore exotique . Je n ‘ est entendu parlé du backup que lorsque je découvris GNU/Linux dans la revue Dream , alors en fin de vie . L ‘ univers des systèmes X par rapport au systèmes Windows est la stabilité . Donc la permission de crée dans la durée et donc de la sauvegarde de ces travaux …
USB + loi de Moore = archivage pour les nuls
J ‘ adore Twitter , que je prefere pour son agilité à Facebook , l ‘ un est hyper reactif , l ‘ autre à tendance à ce regardé vivre . Je suis pas mal de personnes , qui ont pleins de choses intéressante à dire . Il va de soit que dans le lots , il y a en certaine pour qui l ‘ Informatique tient plus de la magie à la sauce dark fantasy qu ‘ autre chose . Bref cette personne , que je ne nommerais pas à un peu de mal avec Microsoft Windows . Elle à de temps à autre des soucis grave avec sa machine ( le geek à tendance à en avoir plusieurs …) et donc elle ne sauvegarde pas ou très peu …
L ‘ une des innovation de Microsoft Windows 98 à étez la norme USB , poussé par son créateur Intel et récupéré en sous main par Steve Jobs pour son «  innovant «  ( à l ‘ époque ) iMac . A cette époque les PC étaient doté de ports PS/2 ; de ports série et parallèle à cela s ‘ ajoutais sur les stations de travails les terribles ports SCSI , qui nécessitaient des cartes d ‘ extensions avec les bon pilotes , des disques durs hors de prix ( en moyenne le double ou triple de prix d ‘ un disque dur grand public ) pour des capacité identique au disques ATA , mais avec un débit bien supérieur et les lecteurs enregistreurs DAT qui étaient lent en écriture et rapide en lecture . L ‘ USB à permit de ce débarrassé de toute cette quincaillerie , au bénéfice de tous le monde , c ‘est donc une bonne norme . Cela à permit de trouvé à bon tarif des disques durs à très bon tarif , a débit correct ( x fichiers par secondes ) et reconnu par tous les OS .
Le backup , une hygiène de vie à acquérir
L ‘ habitude de sauvegardé son travail s ‘ acquière , les vendeurs de solutions informatique , ne prévienne jamais leurs client , lorsque ceci achète leur première bécane , chacun à un moment de sa vie est un grand débutant et celui ci doit être guidé . Mais contrairement à mes années paléolithique ( Windows 95 ) , on vois quand Microsoft Windows 8/8.1/10 est endommagé , une instabilité chronique , qui force à rebooté pour un oui ou un non et au final les ¾ des icônes du bureau blanche . Sous Win 95 c ‘ était simple , écran bleu et impossible de redemarré , hormis à l ‘ arrache .
La fréquence de sauvegarde dépend de tous à chacun , je suis sous GNU/Linux , c ‘est une fois par semaine , du fait de la création et modification de mes fichiers étant élevé , c ‘est une bonne fréquence aussi parce que Debian étant stable , quand j ‘ upgrate ( cela me fait perdre une mâtiné au grand maximum tous les deux ans ) je ne perd rien , puisque je fait un backup avant celui ci et je bénéficie de l ‘ héritage des fichiers , mais c ‘est un autre débat .
Pour le backup de mon iTunes , c ‘est une sauvegarde mensuel , ce n ‘est pas une application écrite ( et Apple ne la pas écrite et ne la maintient pas comme telle ) car comme j ‘ achète des CD , j ‘ ai déjà des supports de sauvegarde .
Le cloud n ‘ est pas la solution, c ‘est une partie du problème
Le cloud est littéralement en train de pourrir l ‘ informatique dans son ensemble , cela va de la sauvegarde de madame michu qui sauvegarde en ligne ces recettes à la TPE /PME qui pense protégé ces fiches de payes , ces contrats avec les clients , ceux de ces sous traitants et bien sur ces fichiers encore plus ces travaux soumis à droit d ‘ auteurs .
Je veux pas entendre parlé de cloud outre mer , par contre rien ne vous empêche de crée votre nuage à domicile , vos travaux , sous la main et de façon sécurisé . Vos données sont les votre , comme mes données sont les miennes .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :