GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Lost themes – John Carpenter

A la découverte d ‘ un compositeur quasi inconnu

Lost thèmes est une double bonne surprise : c ‘est à la fois un très bon disque d ‘ electro et une excellente bande original «  imaginaire . John Carpenter à disparu des écrans radar du fan de fantastique et du cinéma d ‘ action . Il est aussi le compositeur de plus des 3/4 de ces films .
Lost thèmes
Ce disque est monté comme si il sonorisait un long métrage de Carpenter . Il pourrait tout aussi bien servir de bande son à un «  Ghost of mars II «  ou à un «  Prince of ténébre III «  . C ‘est aussi un disque d ‘ une certaine brièveté , il fait moins de cinquante minutes . Un de mes thèmes préféré est «  Mystery «  , tout à fais Carpenterien .
Lost thème , ma en temps que BOFophile de longue date découvrir tout un pan de la musique de film qui m ‘ était globalement sous estimé . Carpenter à fais parti de la génération des Jerry Goldsmith , mais la ou un Jerry est vénéré par les connaisseurs , Carpenter n ‘ est vu que comme un créateur de troisième zone ( et je reste gentil ) . Sans compté l’ admiration / détestation actuel envers Hans Zimmer qui à marché sur les balises des deux ci dessus .
Carpenter propose dans ces BO et donc par extension , un univers sombre et fascinant . Il résume aussi une parti de sa discographie , quand on écoute «  Domain «  , c ‘est parfait pour «  Ghost of Mars «  ou un film avec Snake Pliksen .
Pas si lost que cela …
Lost thèmes à du très très bien ce vendre , car un autre revenant déboule …. Jean Michel Jarre , j ‘ y reviendrais au moment de la parution du LP en question , mais comme ce sont des styles que tout oppose ( le coté réel de l’ homme contre une certaine utopie ) , c ‘ est intéressant comme concept , si bien sur il y a cohérence dans l ‘ ensemble .
A acheté et écouté en boucle
J ‘ aurais adoré avoir eut ce disque à l ‘ approche de mes quarante ans ( dans moins de deux ans ) . c ‘est un disque , qui comme Carpenter , cache sous sa relative simplicité , une masse émotionnel intense , rien n ‘est simple chez ce grand maître et c ‘ est un LP dont je ne lasse pas.

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :