GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Jean Michel Jarre – Electronica volume 1 – the time machine

A ma très grande surprise , Jean Michel Jarre , nous revient avec un nouvel concept album , coupé en deux , le volume un sorti ces jours ci et la seconde parties l ‘ année prochaine . D ‘ un point de vu album studio nous en étions resté à «  Théo & théa «  , qu ‘ il à fallut laissé décanté ( huit ans pour le mettre en bonne place ). Soyons clair et avec le respect que je lui doit , sa carrière est derrière lui et ce double je le considère comme un adoubement de la « nouvelle génération » . Avant de parlé de l ‘ album en lui meme , il faut parlé de son image public …
Un problème d ‘ image
Je suis de la première génération de Jarriens , j ‘ ai toute sa discographie , moins les compilations qui ne ce se justifie pas . Dans les années 1990 , Jarre était populaire , à la fois via ses méga concerts et ces albums . Sa signature auprès du grand public c ‘est gâté avec «  métamorphoses « , incompris ou presque auprès du public à l ‘ époque , quinze en plus tard l ‘ œuvre de jarre est à la fois perçus comme «  populaire «  et pour les amateurs de musique electronique , aussi essentiel que l ‘ œuvre de Tangerine Dream ou Laurent Garnier ( l ‘ alpha et l ‘ omega en fin de compte )
Electronica volume 1 – the time machine
L ‘ album s ‘ ouvre sur «  time machine «  , l ‘ esprit de «  chronologie «  est ressuscité avec ces chœurs si reconnaissable , il y a un petit coté démo UVI , pas désagréable , s ‘ ensuit «  Glory «  , un peu moins fan , puis vient le mariage très surprenant avec Vince Clark , membre fondateur de Depeche Mode , style électronique assez différent du progressif Jarrien . Automatic part 1&2 sont très dansant , j ‘ aime aussi le duo avec Air sur «  closed your eyes «  , les deux points d ‘ orgue de cette album sont quand même Zero Gravity avec Tangerine Dream et «  A question of Blood «  avec John Carpenter .
C ‘est un excellent album , son meilleur depuis «  Chronologie «  voir le cafardeux «  oxygène 7-13 «
Il va etre intéressant de l ‘ écouté enchaîné avec le second à venir , qui devrait faire contraste avec celui ci , pour le fan de musique électronique dont je suis , je suis ravi après les errements artistiques . Un mot sur l ‘ un morceau qui m ‘ avais très désagréablement surpris à l ‘ époque : «  Conquistador «  avec Gesafelfstein , hors contexte , il est spécial , dans le contexte , il est pas mal . Ce n ‘est pas un album pour Sabrina & Kévin quand ils vont au «  Macumba «  , ce n ‘est pas du Guétta ou du Rihanna , heureusement pour Jean Michel Jarre , qui artistiquement à encore une ou deux cartouche dans sa gattling . Ce n ‘ est pas , je me répète un album grand public , car celui ignore qui est Tangerine Dream et ce fiche de l ‘ histoire de la musique électronique et de l ‘ apport de ceux ci .
Si vous écoutez «  Chronologie «  , Electronica 1 – the time machine est son héritier putatif .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :