GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Christine and the queens – les limites du live

Cubase ne fait pas tout …

Le groupe Christine and the queens à crée un premier LP , devenu référentiel , pas encore un classique dans le sens plein du terme .
Des facilités technique …
Je me suis vu , sur Arte +7 ;le live de cette ensemble . J ‘ adore les concerts enregistrés , mes premières émotions électroniques proviennent du disque «  Houston – Lyon Jean Michel Jarre 1986 «  , puis un peux plus tard le double LP «  the way we walk «  de Genesis en parallèle avec le live de l ‘ album « Us « de Peter Gabriel et le légendaire «  101 « de Depeche Mode , bref des artistes ayant une discographie conséquente , ce dont Christine and the queens ne peux encore ce prévaloir .
Chaleur humaine est un excellent catalogue de ce qui c ‘est fait en matière d ‘ electro depuis les années 1990 , la valeur ajouté des lives vis à vis des albums studio sont les variations sur les standards des dits groupes , qui ont de la bouteille .
Christine and the queens bénéficie de moyens technologique dont ne bénéficiait pas Depeche Mode pour leurs trois voire quatre premiers LP et qui ce trouvent pour trois fois rien voir gratis sur Internet pour la musique électronique … le travail sur les filtres en temps réels par exemple , après tout elle est la fille spirituel de Laurent Garnier et de Massive Attack et elle est coincé sur les rails de ces séquences alors que Cubase peux géré des modifications en temps réel , il n ‘ y a aucune modifications de ce type et cela est dommage par rapport au disque studio
Remplissage
La ou je coince et on voie qu ‘ un seul album est trop court pour faire le spectacle il y a des reprises , dont «  who is it «  de Michael jackson ; et bien entendu je préfère la version d ‘ origine ( l ‘ album Dangerous ) , sans compté deux titres d ‘ eurodance . Sans compté que visuellement c ‘ est d ‘ une sécheresse . Je ne sais pas si c ‘est la maison de disques ou Christine and the queens , mais ce mélange entre neo – new wave et concert de Scooter , elle aurait s ‘ inspiré de ce qu ‘ a fait Depeche Mode au début des années 1990 , meme en période basse eaux ( les concerts en salle ) Jean Michel Jarre était plus inspiré .
Acheté la version live ? Sériously ??
Il existe bien sur une version DVD du live de Christine and the queens , en l ‘ état , je n ‘ achète pas ou en tous cas pas à plein tarif . Christine and the queens ce retrouve face à l ‘ écueil du second album et cela va devenir intéressant de voir si elle arrive à s ‘ imposé de façon définitive , à imposé une direction artistique ou si «  chaleur humaine «  n ‘ était qu ‘ un coup de bol …

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :