GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

The Cray one , l ‘ indépassable étalon mètre ?

Pourquoi un ordinateur de quarante ans sert encore de référence

Cette année , nous allons fêté les quatre décennies d « ‘ un ordinateur tout autant «  révolutionnaire «  que l ‘ Apple Macintosh , mais celui ci à étez produit à très peu d ‘ exemplaires .
160 Mflops | 80 MHZ | $ 18.000.000
Le Cray 1 et ces descendants sont des créations de la «  guerre froide «  . Le fan du HPC ne semble obnubilé que par les performance pures , comme une vulgaire PS4 . Mais le Cray one à aussi bien servit à Lawrence Livermore qu ‘ à la NSA et je le répète , ce ne sont pas des machines destinées à faire tournées des jeux vidéo , comme l ‘ espère la génération Kev Adams ( infoutu d ‘ utilisé GNU / EMACS car il faut lire ) , mais à l ‘ époque à généré des profiles aérodynamiques , de la chimie etc . Des usages très loin de l ‘ Apple II ou des premiers IBM PC .
C ‘est aussi un mythe facile , tous les CPU depuis plus de dix ans surpasse en puissance brute les Cray one , X-MP , Y-MP et two , comme une Renault Logan est plus économique que n ‘ importe quel Citroën 2CV .
Pourquoi la fondation Raspberry pi invoque les mannes de Seymour Cray ? , alors que le premier supercalculateur n ‘est connus que par oui dire ( je n ‘est vu ma première photo de Cray 2 qu ‘ en 1996 sur un CD Rom Encarta et c’ était le modèle de la NASA ) , la documentation technique n ‘est disponible que très récemment .
Simplement parce que cela est marketing , mais ce n ‘est pas un gros mot , dans le cas du Raspberry pi , c ‘est simplement un remake de ce qu ‘ avait fait NVidia lors de la sortie de la GeForce 2 qui était vendu comme aussi performante que les renderfarm de PIXAR à l ‘ époque ( équipé à l ‘ époque de stations SUN Microsystems et de Silicon Graphics ) . Le service presse des créateurs de «  Toy story «  sont tombé en piqué pour remettre les choses en ordre .
Plus parlant et valorisant qu ‘ un Apple Macintosh
Les cartes mère Raspberry pi et compatible , ne s ‘ adresse pas à la génération Kev Adams , comme GNU/Linux «  pur «  comme Debian ne parle pas à ces individus bas du front . Ce ne sont pas des systèmes plug n ‘ play telle que le fan club de Kev Adams le conçoit , mais est plus le descendant spirituel de l ‘ Apple II .
Donc quatre décennies plus tard , le Cray one , ordinateur obscur l ‘ emporte sur le design et artistique Apple Macintosh , quelle revanche pour monsieur Seymour Cray mort dans l ‘ indifférence à la fin des années 1990 dans un accident de voiture .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :