GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Dragon ball Z kai – the final chapters

Entre parodie et déconstruction du mythe

L’ arc Boo est sans doute le travail le plus contesté de Toryama sur Dragon ball, hors GT et Super ( concernant les arcs Beerus et Golden Freezer ) . Alors que l ‘ arc Boo est l ‘ un des travaux de déstructuration de la pop culture , qui précède de quelque années ce que fera Grant Morrison sur le vigilante de Gotham .
Parodie
Le début de l’ arc Boo est très intéressant , il est thématiquement identique au début de Dragon ball , l’ héritage en plus . Gohan est à cette époque lycéen et Goku est mort . Le fils aînée de Kakarot ce transforme de temps en temps en super saiyen pour stoppé des malfrats , il fait connaissance de Videl , fille de monsieur Satan . L ‘ argumentaire est aussi tenu que dix saisons de Noob , mais Toryama à l ‘ intelligence de joué avec les codes qu ‘ il à crée et promu . Le design de Boo le design lui même comme parodique et non – sensique c ‘est un morceau de chewing-gum avec le pouvoir de Cell ; nous sommes bien loin de cette élégance qu ‘ est Freezer dans sa forme finale et Cell , lui même dans sa perfection stylistique .
On remarquera aussi que les Saiyens et leurs entourages dérange l ‘ univers de Dragon ball post Cell , Sangohan est obligé de ce déguisé pour servir le bien et arrêté des voleurs . Je renvois à l ‘ épisode du base ball ou l ‘ aînée de Sangoku fait son possible pour être normal , mais dans ce jeu de mensonges est moins doué que Kal El .
Akira Toryama fait du Grant Morrison
A chaud , on ne peux que détesté l ‘ arc Boo , mais à froid , il remet en perspective la course à la puissance . Je renvois au tournoi des arts martiaux avec le mesureur de force ou la «  dragon team «  fait vraiment tout son possible pour ne pas ce distingué des humains normaux . La nullité du tournoi nous montre que les soixante huit épisodes vont être un démontage en règle du mythe de Goku . Autant l ‘ entourage de Goku est quasiment montré comme anormal alors que les concurrents humains sont en fait bien moins fort que les adversaires du premier tournoi de Dragon ball . Nous changeons aussi de mode de pensée , le héros du dernier cycle n ‘est pas Goku est Mr Satan . Je ne sais que pensez de ce personnage : machiste , idiot … mais nous permet de voir ce que pense la populace ( vulgaire , mais c ‘est mon avis ) sur tous les efforts pour vaincre Boo . Mais Toryama sauve ce demeuré de Mr Satan en l ‘ héroisant , lui même ce dépasse pas pour son bien , mais pour le bien de l ‘ humanité et ces dernières scènes sont formidable .
Super saiyen 3 – fusion …
Dragon ball Z donne une image de sur enchère permanente , entre les saiyens , l ‘ arc Freezer , les cyborgs , Cell et enfin Boo , c ‘est son et lumière permanent . Goku monte en puissance en permanence , c ‘ est le propre du shonen . Mais il y a une césure manifeste dès lors qu ‘il passe en Super saiyen 3 .
La première fois ou il passe cette barre est le moment le plus épique de l ‘ arc , la mise en scène n ‘ a pas étez dépassé jusqu ‘ a maintenant ( la scène ou Goku passe super saiyen god est sans aucune saveur dans «  battle of god «  ) et l ‘ augmentation de pouvoir est au-delà de l ‘ ordinaire .
Maintenant viens la fusion , qui est une béquille tenace à cette partie de l ‘ histoire . L ‘ idée est bonne , l ‘ argument tient , mais Trunks + Son Goten , même dans le cadre de l ‘ humour , c ‘est très difficilement supportable et encore j ‘ ai vu la version Kai .

Pan
La révélation des derniers épisodes de Dragon ball Z ce nomme Pan , petite fille de Kakarot , fille de Gohan et Videl et contrairement à Son Goten et Trunks aime le combat ! La ou ces aînées ce laisse vivre . Pan est le gâchis post Z , j ‘ ai subit à froid le film «  Dragon ball GT : 100 ans après «  , qui ma naturellement découragé de subir «  Dragon ball GT «  . La Pan pimpante de la fin de Z à très mal vieilli et à rendu ce personnage à la limite du détestable , mais de peu …
Conclusion sur l ‘ arc Boo
L ‘ arc Boo ce doit d ‘ etre revu à la hausse pour l ‘ amateur d ‘ animé de la génération Kev Adams – Hanouna et du fan de Dragon ball . Elle remet dans l ‘ ordre et critique gentillement la sur enchère des pouvoirs et de la destruction . Ce qui est très sain en cette période Marvellienne au cinéma et fait de Dragon ball une œuvre à lire et à analysé .

Publicités

2 réponses à “Dragon ball Z kai – the final chapters

  1. sinbadlelegendaire 2 février 2016 à 12 h 14 min

    C’est vrai que l’arc Boo est déjà spécial car Freezer était issue d’une race de dominateurs galactiques depuis plusieurs siècles/millénaires, Cell était le résultat génétique « parfait » entre les plus grands guerriers de l’Univers… tandis que Boo semblait être issu de la magie noire, tout simplement…

    Les fusions m’ont toujours intrigués dans le sens où si deux super saiyans 1 ( Goten et Trunks ) peuvent devenir un Gotenks Super Saiyan 3 alors une fusion entre un super saiyan 2 et 3 ( Vegeta et Goku ) peut devenir « Super Saiyan 5 » ( voir 6 vu que 1+1=/= 3 ).

    Bon Vegeto n’en avait pas besoin mais je n’ose imaginer sa puissante en Super saiyan 2 ou 3 car sachant que Beerus à dit que Goku est à 70% de sa puissance alors vu la différence entre Goku et Vegeto, j’estime Vegeto ( même pas super saiyan ) plus puissant que Beerus, alors si en plus on compte les transformations…

    Bon article ^^

    J'aime

    • darklinux 2 février 2016 à 13 h 46 min

      Pour etre franc , les fusions sont un pis aller , je renvois à l ‘ OAV sur le sujet ou l ‘ on nous vend cette même technique comme était meilleur que la SS3 , je ne suis pas convaincus du tout . Encore une fois , nous avons la chance d ‘ avoir une version dégraissé de tout filler , quitte à passé outre le tournoi intergalactique , donc tué la continuité de l ‘ OAV  » fusions  » … le plus drôle est que Boo est dans le camp de Goku , je ne sais pas si il faut rire ou pleuré vu la puissance de ce personnage …

      Aimé par 1 personne

%d blogueurs aiment cette page :