GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Möbius – Eric Rochant

Le problème prégnant d ‘ EuropaCorps

Je suis un fan d ‘ Eric Rochant , c ‘est notre seul cinéaste en France ayant une vrai patte aussi bien de mise en scène que scénaristique . Pour le fan des « Patriotes «  que je suis , j ‘ ai retrouvé mes chaussons des les premières minutes du film , mais il y a un ensemble de mais qui m ‘ empêche de le considéré comme «  Les patriotes «  v 1.5 .
Le non couple De France – Dujardin
Möbius est construit sur le couple Cécile de France – Jean Dujardin , la ou «  les patriotes «  accouchais du couple Sandrine Kimberlain – Yvan Attal , qui était logique . Jamais je n ‘ est cru et au lieu de nous raconté de façon brillante une manipulation , nous nous sommes enfoncé dans une arlequinade ridicule , pourtant la base était bonne .
Durant l ‘ heure cinquante du film , il n ‘ y a aucune sensualité , aucune complicité entre les comédiens principaux , encore une fois la question ne ce pose même pas entre Kimberlain et Atttal .
Pourtant une bonne base
L ‘ idée de base est bonne : le FSB monte un dossier compromettant , contre un oligarque russe , pour pouvoir le bloqué le moment venus . Celui dispose d ‘ une banque qui permet d ‘ être à la limite du shadow banking .
La personnalité destiné à être manipulé est Alice , virée de la banque Goldman – Sack . Donc les agents du FSB utilise un faux nez pour approché Alice . Tous cette séquence est du Rochant pur jus , nous nous retrouvons dans «  les patriotes «  avec le mécanisme de l ‘ équipe et le travail d ‘ approche .
Celle ci arrive à tapé dans l ‘ œil de son boss : incarné par Tim Roth . Elle monte un système pour que son patron gagne de l ‘ argent . Au fil du film et de «  l ‘ histoire d ‘ amour «  , nous apprenons qu ‘ Alice travaille pour la CIA dans le but de manipulé Tim Roth .
Mais le twist est qu ‘ en fait que la vrai cible est Grégory Lioubov , le censément manipulateur d ‘ Alice .
Dix minutes de trop et le problème EuropaCorps
Le film aurait pu resté efficace si le cut se serait arrêté à l ‘ attentat contre Alice , sec , noir . Mais non , nous avons une explication de gravure à la Loubianka et une suite au Kremlin , ce qui fait perdre du coup l ‘ impact de ce qui semble être le décès logique d ‘ Alice .
Oui mais voila , EuropaCorps n ‘ a pas voulu ça , il ne voulait d’ un final aussi noir que «  Les patriotes «  , mais il fallait que cela termine par de l ‘ amour et un espoir , fut ce t ‘ il ridicule puisque Lioubov est censément destiné au goulag .
EuropaCorps à du obligé Rochant à accentué le coté romantoc ; ce qui annihile tous le film . Il est vrai que j ‘ ai commencé à être moins chaud en voyant le logo du producteur .
Je passerais outre le coté catalogue Audi . Luc Besson à consciemment flingué le travail d ‘ Eric Rochant , ne serais ce qu ‘ avec le combat , certes justifié dans l ‘ ascenseur , semble tiré d ‘ un Taken – like . EuropaCorps avec sa vision «  à l ‘ américaine «  et sa visions du plus petit dénominateur commun etouffe la création au lieu de la favorisé , car au lieu de crée et de favorisé l ‘ auteur et son travail , EuropaCorps ne fait que de la déclinaison de «  taxi «  ad nauséam .

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :