GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Dragon Ball ultmate – perfect edition

La version que ce doit d ‘ avoir le fan

Les œuvres importantes , surtout littéraire , connaissent plusieurs versions , du fait des traductions , de l ‘ amélioration de l ‘ édition et de l ‘ intérêt de la clientèle . Pour Dragon Ball , il y a un ou deux univers de différence entre la version orange , qui m ‘ a tenu des années et l ‘ ultimate – perfect edition .
Avant tout la traduction
Le «  Club Dorothée «  à autant fais du bien à la propagation à la culture pop japonaise ; que du mal . Je ne reviendrais pas sur les affaires de censures pour «  St Seiya «  et «  Dragon Ball «  , j ‘ en est déjà parlé il y a quelque mois . Ce qui ma aussi fait évolué sur le sujet du mot juste est la version Kai , ainsi que la lecture du «  dictionnaire Dragon Ball «  , autre ouvrage nécessaire au fan .
Quand j ‘ ai repris un tome de la version orange , qui à tout pour déplaire pour le néo – puriste ( sens de lecture européen , papier de mauvaise qualité et une version , pour dire poliment héritière d ‘ AB production ) .
L ‘ ultimate – perfect edition rectifie et donne une nouvelle dynamique au récit d ‘ Akira Toryama . Que le lecteur ce rende bien compte que je préfère mille fois Kame Sennin ; kamekameha à tortue génial et kamehaméa …même chose , nous retrouvons les vrai identités : Kame Sennin – Muten Roshi …
Une impression digne de ce nom
Revenons à la fameuse édition orange . Encore une fois j ‘ étais jusqu ‘ a récemment très récemment . Je trouvais ridicule l ‘ ultimate – perfect edition , car superflue , sauf , que miracle des internet , j ‘ ai vu un scan comparatif orange | perfect , en extrême défaveur envers la première . Comme je suis dans la ligné de saint Thomas , j’ ai pris un de mes volumes et hormis la traduction «  club dorotheesque «  j ‘ai constaté le «  flou » , moi , qui lis depuis plus de dix ans des comics , avec une impression quadrichromique magnifique , le flou passe très mal .
Dragon ball , comme tous les shonen sont dynamique . C ‘est d ‘ autant plus vrai quand on lit les «  Tenkaishi Budokai «  ou vitesse et puissance doivent s ‘ exprimé pleinement .

Rien de moins que la Pléiade du manga
Glénat est conscient des licences qu ‘ il publie . Dragon ball fait parti des bijoux de la couronne d ‘ ou les multiples éditions . Je respecte cela après tout moi qui collectionne les éditions multiples de «  the dark knight returns «  ou le pire ( la version deformé de Delcourt ) le meilleur et originale ( la version noir et blanc de «  the dark knight returns «  chez Urban comics ) .
L ‘ ultimate – perfect edition vaut son 10 . 75 € par volume , mais elles sont conçut pour durée . Du fait de ces qualités , je la deconseille aux enfants .
Quitte à parlé de la dragon ball ultimate – perfect edition , il me faut parlé de cette chose étrange mais canonique qu ‘ est «  Jaco the galactic patrolman «  qui n ‘est rien de moins que la préquel de dragon ball .
Pas un amoureux des sentai
Je vais être franc à la limite du vexatoire : je n ‘ aime pas «  Jaco the galactic patrolman «  ,pas parce que l ‘ histoire est mauvaise , pas parce que je rêve à chaque pages que Jaco sois écorché vif par un soldat de Freezer , mais je n ‘est jamais aimer le sentai . A l ‘ époque j ‘ avais très peu regardé Bioman . L ‘ autre soucis avec ce volume est la banalité de l ‘ histoire , il n ‘ y a rien de plus bateau que l ‘extraterrestre qui ce crash sur notre planète et veux tout faire pour rejoindre son peuple .
Esthétiquement parlant , ce n ‘est pas extraordinaire , nous sommes loin de la période «  red ribbons «  , d ‘ un autre coté Akira Toryama , n ‘est plus un jeune homme à tourné la page Dragon ball et n ‘ a plus rien à prouvé .
Canon
Akira Toryama à fixé une bonne fois les origines de Kakarot . Certes , elle était déjà évoqué très rapidement dans le manga , l ‘ animé et surtout l ‘ OAV «  Baddack Vs Freezer «  qui bloque une fois l ‘ origine de Son Goku .
Il est intéressant de faire des Saiyan des Spartiates extraterrestre , un peuple tourné vers la guerre et le mercenariat . Le contraire des Kryptonniens et de leur civilisations avancé . Même chose Kal El fait parti de la haute société de Krypton , la famille de Goku est de basse extraction , si faible selon les critères du peuple du héros de Dragon ball qu ‘ il est expédié outre mer , vers des peuplades encore plus faible que lui .
Ce mode de pensée n ‘ étonnera pas le fan , ne le choquera pas non plus . Toryama , reussira à intégré Jaco dans la trame animé de «  résurrection de F. «  donc aux futur épisodes de « Dragon ball super «

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :