GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Du geek réactionnaire

Nous méritons notre place

Geekbill , pour sa dixième année , inaugure une nouvelle catégorie d ‘ article : les édito . Je me suis aperçus , que comme monsieur Jourdain , j ‘ en faisais , mais n ‘ étais pas caractérisé en temps que tel , voila qui es réparé .
Un débat à effectué
Il y a bien un sujet que je voulais abordé , en en faisant le tour , sans jamais trouvé le bon angle , la bonne accroche : comment en trente ans , nous sommes passé d ‘ une minorité culturel , ostracisé à ceux qui disent le «  bon goût «  ( relatif ) au cinéma entre autre , mais que je sache c ‘est grâce à nous , les BOFophile qu ‘ Hans Zimmer fait actuellement un triomphe en concert , grâce à nous que Quentin Tarantino à un public , grâce à nous que Blizzard travail , qu’ ARTE tiens compte de nous via BiTS ou « personne ne bouge ! «  il y a pas mal d ‘ échecs : Captain America : Civil war , Dragon ball super etc
Contant d ‘ avoir droit au chapitre !
Pour le contexte , je renvois à l ‘ article de Slate . Comme je l ‘est dit , nous sommes tous les enfants de Stan Lee , de John Williams , d ‘ Otomo et Spielberg . Le geek à profité du web pour ouvrir sa gueule ( appelons un chat , un chat ) et des passionnés , l ‘ age faisant est arrivé , partout dans les sphères pop , sauf en France , pour mettre sur pellicule .
Notre prise de parole est tout sauf naturelle , le web 2.0 à détruit toute la chaîne de communication , la télévision est morte , la presse est cancéreuse , la radio s ‘ en sort … Internet lui même ce renouvelle quand le talent et la pertinence est la .
La réaction est saine ! Assumons !
Le geek type est blanc , quadra , voir quinqua .Nous sommes tous touchez par le «  vieuxconnisme «  pour cité le dessinateur Boulet . Il est vrai , que nous sommes tous passé ( je parle pour ma génération , pas des jeunes turcs analphabète qui nous suivent ) . Nous avons un bilan , l ‘ implantation du manga et des animés dans la culture , le comics book bien que massacré pour «  le grand public «  , mais rien n ‘ empêche celui ci de lire les œuvres d ‘ origine , ou du moins de voir les cases , «  le jeune «  déchiffre à peine et encore avec moult difficulté .
Pour cité l ‘ article de Slate , nous sommes devenu l ‘ Empire et j ‘ en dort très bien , le coté obscur c ‘est cool mince , parce que le coté Jedi Français , en dix ans c ‘est caricaturé : Benjamin Biolet , le cinéma «  blockbuster «  , un échec pâtant comme «  les visiteurs 3 «  … nous n ‘ avons que des fils et des filles de à talent relatif et divers .
Le problème habituel de la succession
Je vais surjoué le «  vieuxconnisme « : ou sont les successeurs des Zimmer , Bear Mc Creary , JJ Abrahms , Tarantino , Simmons , Gibson ? Pour l ‘ instant , il n ‘ y a aucun héritiers putatif et ou désigné comme tel . Qui prendra la succession d ‘ un Frank Miller ?
Si encore nous avions des perles émergente , qui peuvent le faire avec très peu de moyens par rapport à ma génération , j ‘ applaudirais , mais meme pas .
Si encore , le jeune avais une vision , pertinente de la pop culture , mais il n’ a aucun sens historique . Moi qui suis un adorateur de Depeche mode , de Jean Michel Jarre , de Vangelis ou sont les successeurs ?
La pop culture s ‘ appuis sur la culture dite «  classique «  , mais celle ci est devenu «  classique «  .Mais l ‘ aspirant cinéaste de quinze ans ignore Mankiewitz comme Leone ou Tarantino , trop vieux pour lui , sans compté que le jeune est non seulement a culturé , mais aussi sans couille , la valeur courage , il ne connaît pas .
Donc , le quadra , blanc , amoureux de sa Nintendo NES , n ‘est pas près d ‘ etre delogé par une succession éventuel , car la jeune génération n ‘ a pas encore son Bach , son Caravage , son Molière , voir son Michael Mann 3.0

Article de Slate

Advertisements

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :