GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Mes années lycée , l ‘ age du Fer

Le texte qui suis est en gros le résultat de ma journée d ‘ hier . J ‘ ai réussit à re discuté longuement avec une vielle , très vielle , très très vielle copine du lycée , que je n ‘est plus revu depuis plus de vingt ans .
Discussion dès plus passionnante , nous avons parlé de nos vies respectives et des archétypes , inconscient que nous étions à l ‘ époque , elle sportive , moi le renfermé de la classe , elle discutant , riant avec tout le monde , moi l ‘ inverse , renfermé .
Cette mi année 2016 , semble être une brèche ouverte sur mes années adolescentes : XFiles , le film Warcraft , le retour de Quake . Hier matin j ‘ échangeais avec une personne trop jeune à l ‘ époque pour avoir joué au premier Quake et qui n ‘ avais jamais entendu parlé de la franchise , ce qui ma surpris , cette jeune personne c ‘est justifié car elle n ‘ avais pas de PC de la NASA chez elle ( les jeux Quake étaient certes très exigeant au niveau technique , mais annonçaient le futur ) .

Cette vielle copine donc , m ‘ a aussi remarqué que mon caractère avait quelque peu changé , d ‘ effacé , invisible , je suis passé à quelqu ‘ un que nous dirons direct et acide . La ce sont mes circonstances de vie , mes désillusions ( être geek et naïf envers l ‘ humanité est antinomique ) , mais aussi les heures passé sur les forums de discussion sur le net , étaient à une époque , la meilleur école de rhétorique qui soit , sont devenu depuis des lieux de conformismes sous respirateurs intellectuel .

Nathalie m ‘ a définit comme passionné , il est vrai qu ‘ à l ‘ époque , je ne courrais pas le guillet doux ( sauf par accident , des plus éphémère ) et me plongeais dans Tolkien ( dans une édition et une traduction à faire pissé de rire n ‘ importe quelle néo tolkienniste de 2016) et un ouvrage de base pour le néo linuxien que j ‘ étais à l ‘époque : le C++ de Bjarn Stroustrup , je ne sais même pas si il est encore disponible à cette heure .
La croisée des flux , le hasard des choses m ‘ a en sus permit de recevoir Dragon ball GT ( la j ‘ entend les cris et les pleure du néo balliste )… qui n ‘ a jamais lut / subit AB production , qui à des relent d ‘ un romantisme , d ‘ une nostalgie qu ‘ il ne mérite pas ( je renvoi au tweet du JDG au sujet de Dragon ball justement ) .

Je ne suis pas du tout un nostalgique du lycée . On me diras , que grâce au vicissitude de l ‘ académie de Créteil , pour certaine options de que je désirais pratiquais à l ‘ époque n j ‘ ai du m ‘ exilé avec bouquins et cretinisme de la jeunesse , qui n ‘ était pas en option à l ‘ époque à une heure trente de Meaux , crochet obligatoire par la Gare de l ‘ Est . Tout ce périple hebdomadaire pour le lycée de Tournan en Brie et son internat , dont la seul vertu me permis d ‘ appréhendé mon service militaire futur sans aucun appriori .
Il faut dire que le geek (qui ne portait pas cette étiquette ) que j ‘ était à l ‘ époque était entouré d ‘ une faune … fascinante a priori , c ‘est d ‘ autant plus vrai qu ‘ a cette période , les internes étaient coupé médiatiquement du monde , je le rappel , à la fin la décennie 1990 ; Internet était une chose étrange et coûteuse et j ‘ attendais avec impatience le vendredi soir pour allumé mon PC sous Windows 95 pour joué à Quake , Diablo et Warcraft II . C ‘est à cette époque ou je pouvais commencé à apercevoir qu ‘ une certaine France , ayant du mal à appréhendé le «  digital «  affleurais , je souriais intérieurement quand je voyais mes camarades de classe être dubitatif devant le Macintosh , techniquement dépassé , surtout quand le lundi matin , par un froid polaire avant de grimpé dans le train , j ‘ achète des revues qui parle du rachat par Apple de NeXT , événement technologique , dont il m ‘ était impossible de discuté avec mes coreligionnaire de l ‘ époque , ou en étant moqueur était comme les primates devant le monolithe de 2001 ou un laboureur médiéval devant un smartphone .
Moi fasciné à l ‘ époque par le début , du début d ‘ une résistance anti Microsoft ( et mon surnom par une «  camarade de classe «  de Bill Gates «  ( propos amusant et blessant a postiori pour le gamin que j ‘ étais à l ‘ époque ) de BeOS , des technologies objets , de micro kernel et devins anti Microsoft comme le jeune ce déclare anarchiste ou punk , alors que pour ma camarade , Microsoft était synonyme d ‘ informatique et la étez d ‘ ailleurs jusqu ‘ au début 2000

Le jeune actuel est un chanceux , il ne fait rien de ces dix doigts , ni de son cerveau , mais bénéficie d ‘ éditions de manga , par exemple qui m ‘ auraient fais bavé : les rééditions en cours d ‘ Akira , celle qui s ‘ achève d ‘ Hokuto no Ken , celle à venir , best seller automatique de GUNNM , de nouvelles version à bas prix en deux tomes de Batman : silence , de the dark kinght returns .
De la nous rebondissons sur le mitraillage de Pia , ou elle exposais qu ‘ une journaliste geek ce plaignait de ne pas avoir certaines connaissances et ne ce sentais pas «  légitime «  . Cela m ‘ amuse beaucoup car , pour ma part , la légitimité ne ce pose pas : tu es geek ou non , ma génération , plus exactement les passionnés de pop culture , contre culture , crée par l ‘ industrie , elle meme diffusée par Internet , moyen de communication crée par des hippies pour des militaires , tout cela à étez pris sous la protection , la défense d ‘ individus qui ont pris la parole , que l ‘ on ne demandais pas et qu l ‘ on ne peux pas faire taire .

Tous cela est devenu politique , car le verbe est une arme . Je ne fais pas mon Candide , j ‘ ai passé l ‘ age . Que Nathalie me trouve bien plus lest , disons que je n ‘ est pas les même rondeurs intellectuel , les même préventions de personnes inconnus . Elle m ‘ a connus alors que même le concept de Darklinux , n ‘ étais pas censé voir jour , comme la globalité des individus que je croise tous les jours . Mais elle est paradoxalement , cette part de moi , qui à fait de moi ce que je suis devenu . Elle représente aussi cette part du public dépassé par l ‘ influence geek , j ‘ en avais parlé dans mon édito «  geek reactionnaire «  . il ne faut pas compté sur moi pour m ‘ excusé de cette influence qui faisait les gorges chaude de Technikart il y a dix ans …

Il est nécessaire , obligatoire même , pour cultivé son humanité d ‘ avoir dans son entourage , une jeune femme comme Nathalie , cela oblige le geek , que je suis , que je ne porte plus en bandoulière comme de pseudo décorations immérité . Autant je ne demande pas aux jeunes , présent et à venir de prouvé le geek – itude , par contre d ‘ avoir joué , lut , écouté , regardé telles ou telles œuvres , qui il y a plus de vingt ans nous étaient inaccessible , du fait de la non disponibilité , de traduction et d ‘ édition fait à la pisse en sus des Hugo par exemple , ce n ‘est pas la mort , pas encore du moins

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :