GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Fan book Joueur du grenier

Le travail éditorial exemplaire d ‘ Omaké book

Il ne s ‘ agit pas , pour une fois de faire une hagiographie supplémentaire à l ‘ équipe Joueur du grenier , mais de parlé du travail , pour la mise en valeur des DVD .
Pour les fans et rien qu ‘ eux
Qu ‘est ce qui peu poussé à acheté du produit gratuit ? La question peu semblé rhétorique ; mais en fait point du tout . Il y a surtout un respect mutuel qui c ‘est crée et puis étant d ‘ une génération matérialiste ; qui trouve aberrant de dépensé 800 € pour un iPhone 7 , mais normal pour 30 € pour le JDG .

Au delà du packaging . Il y a surtout les DVD . Il y a bien sur les épisodes , mais ils sont commentés et les propos de ceux ci sont une plus valus qui nécessite plus d ‘ une oreille . Car réalisé , chaque mois un JDG | papy Grenier est tout sauf une sinécure , entre les tests , l ‘ écriture du scenario , le tournage , le montage et cela onze mois par ans , c ‘est au-delà du feu sacré , c ‘est admirable . Car je dois rappelé que le soft sur lequel repose l ‘ infrastructure du JDG n ‘est pas windows movie maker , c ‘est Adobe After Effect , qui n ‘est pas payé de façon annuel , mais un bon vieux loyer , mais j ‘ en parlerais en fin d ‘ année dans mon hors série .
Fait pour duré
Le JDG est désormais inscris dans l ‘ agenda du geek , entre les ORLM , BiTS hebdomadaire , fossoyeur du film , l ‘ Adaptation de Ginger , CHROMA . Ce n ‘est pas donné à n ‘ importe quelle vidéaste de pouvoir gagné sa vie . La plus valus de ces coffrets sont les épisodes commentés , qui sont des plus informatifs .
Un mot comme en cent : acheté ces coffrets si vous aimez le JDG

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :