GeekBill

Dignatio cognitio stultitiae tenebris lumen . licence CC-BY-NC

Chateauvallon , il serait temps d ‘ en faire un remake

Une fenêtre politique , social et technologique à exploité …

Comme je le disais dans l ‘ article «  Du Yamaha DX7 au Natural Instrument FM8 «  , j ‘ ai redécouvert l ‘ éphémère série «  Chateauvallon «  via son opening , qui à l ‘ époque ce voulais un «  Dallas «  à la française . Oui , c ‘est facepalmant au possible . Il y avait plusieurs problèmes , problématique qui passait inaperçue à l ‘ époque et qui rendent caduque la série en 2016 : le coté provincial , le combat entre familles rivale ( c ‘est au-delà du cliché ) , le journal essayant de survivre à la concurrence et au rachat via OPA . La seule personnalité crevant l ‘ écran fut madame Chantal Nobel , mais étant redevenu une personne privée , je n ‘ irais pas plus loin la concernant .
Un remake | reboot peux faire sens
Entre la France de 1984 et celle de 2016 – 2017 il y a pas mal de choses qui ont changé . La presse d ‘ abord , il n ‘ y a plus ou presque plus de quotidien local , la notion elle meme à disparus via les réseaux sociaux . La famille possédant le sus dit le journal à très bien pus explosé , ces membres ce séparant avec pertes et fracas .

Le contexte géo politique aussi , en 1984 , nous étions en pleine guerre froide et l ‘ Europe était synonyme de futur . En 2016 , nous avons dégrisés . Il serait temps de le mettre dans l ‘ écriture des séries grand public . Pareil , Chateauvallon était à la limite de la parodie concernant concernant le shipping , il fallait accroché la «  futur ménagère de moins cinquante ans «  chère à TF1 , cela est une mode que ma génération peu fort bien ce passé , le sentimentalisme est aussi toxique qu ‘ un bain à Tchernobyl .

Le contexte technologique , peux paradoxalement aidé . Le journal à très bien pu être avalé , digéré et rejeté par un grand groupe , comme les Berg peuvent très être ruiné , lessivé et un des petits enfants de Florence Berg peux très bien vouloir sa revanche , être un geek ( définition , connais son C++ , travail sous Linux , est plus sociable qu ‘ Elliott de la série Mr Robot ) en recreant «  la depeche «  en pur player multimédia .

Voir au-delà d ‘ house of cards , de the newsroom …
Qu ‘est ce qui différencie en fin de compte HoC, the newsroom de leurs non équivalent en France : le budget . Les comédiens , nous les avons : mesdames Justine Le Pottier , Aude Gogny Goubert , Lenie Cherino , Emma Costes cumulent amour du jeu , charisme et volonté de ce dépassé .

Le budget est problématique et ne resté qu ‘ en métropole , n ‘ as plus de sens , il faut ce montré ambitieux , après tout l ‘ actuel pédégère de France television rêve d ‘ un games of thrones , déjà remaké ( je parle bien sur des rois maudits ) alors qu ‘ un Chateauvallon est une marque existante qui dors depuis trente quatre longue années .

Mais pour la trame , le scenario doit y allez franco , dans les limites de la tolérance de la société actuel

Publicités

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :